18 04 15

Un compositeur grandement inspiré...

Alexandre Scriabine .jpgÉcrivain, poète, éditeur et organisateur de festivals, Jean-Yves Clément, à qui l’on doit divers ouvrages (Les Deux Ames de Frédéric Chopin, 2010, Franz Liszt, 2011, De l'aube à midi, 2013), a publié récemment chez Actes Sud une biographie du musicien russe Alexandre Scriabine (1872-1915).

Personnalité singulière par le symbolisme flamboyant de son langage musical et atypique par le refus de toute référence au folklore national, Alexandre Scriabine, mort il y a un siècle tout juste, peut être qualifié de mystique de l'extase influencé par la théosophie [1].

Il laisse une œuvre profondément originale d'où se détachent son imposant corpus de dix sonates pour piano, son Poème divin (1903-1904), son Poème de l'extase pour grand orchestre (1904-1907), son Prométhée ou le Poème du feu (1908-1910) pour grand orchestre avec orgue, chœurs, piano et clavier à lumières ainsi que de nombreux préludes, 9 impromptus, 21 mazurkas, 3 valses, 3 nocturnes et 26 études au style virtuose et coloré.

Sa dernière œuvre, Le Mystère (commencée en 1903), qui fut aussi son projet le plus ambitieux, est restée inachevée en raison du décès subit d’Alexandre Scriabine à l’âge de 43 ans [2].

Voici ce que dit Jean-Yves Clément de ce compositeur au talent visionnaire :

« L'œuvre de Scriabine est l'une des plus originales de toute la musique ; totalement révolutionnaire, au même titre que celles de Schönberg, Bartók, Prokofiev ou Stravinski, bousculant de manière irréversible la tonalité, inventant comme Chopin ses propres formes, développant une esthétique de la miniature en droite ligne des tentatives du dernier Liszt, exploitant des horizons harmoniques et des espaces sonores inédits dont Messiaen se souviendra, pour ne rien dire de Berg, Szymanowski, ou de compositeurs plus proches de nous, tels Stockhausen ou Cage, Scriabine fait poser à la musique des questions qu'elle ne se posait pas avant lui.

Créateur à la charnière du bousculement des mondes entre XIXe et XXe siècles, partagé entre romantisme total et modernisme radical, mystique absolu et prophète d'un nouveau monde, Scriabine a fait de l'art une sorte de religion et d'initiation magique appelées à transformer la vie.

Cent ans après sa mort, il est plus que jamais notre contemporain. »

Relevons, pour l’anecdote, que de 1908 à 1909, Alexandre Scriabine habita au 45, rue de la Réforme à Bruxelles, après une grande succession de concerts donnés à Paris avec Diaghilev et ses Ballets russes.

À l'instar de tous les volumes de la collection « Classica », cette biographie à rebondissements est en outre enrichie d'un double index, de repères bibliographiques et d'une discographie.

Bernard DELCORD

Alexandre Scriabine par Jean-Yves Clément, Arles, Actes Sud, collection « Classica », janvier 2015, 194 pp. en noir et blanc au format 10 x 19 cm sous couverture brochée en quadrichromie, 18,50 € (prix France)


[1] Système philosophique ésotérique à travers lequel l'être humain tente de connaître « le Divin » et les mystères de la Vérité. (Source : Wikipédia.)

[2] Source : Wikipédia.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Musique | Commentaires (0) |  Facebook | |

18 04 15

Frida et Léon

 

 Résultat de recherche d'images pour "les amants de coyoacan""

Coyoacán est un ancien village, rattaché à la ville de Mexico. Ses (célèbres) amants sont l'artiste- peintre, Frida Kahlo (1907-1954) qui y naquit en la Casa Azul et Lev Davidovitch Bronstein as Léon Trotsky (1779-1940), de 27 ans son aîné - qui s'y exila de 1937 à son assassinat, trois ans plus tard.

Frappés d'une immédiate también irrésistible attirance, Frida et Léon, bien que tous deux mariés - avec, respectivement,  Diego Rivera et Natalia Sedova - s'envoient des missives éloquentes et passionnées, glissées entre les pages d'ouvrages qu'ils s'échangent,  confortent leurs blessures existentielles d'une idylle sensuelle, torride, à ce point fusionnelle que leur complicité survivra à  son accomplissement.

Biographe de Frida Kahlo, spécialiste de son oeuvre picturale, Gérard de Cortanze offre un portrait intime de l'artiste, d'une vie affective tumultueuse, nourrie d'engouements, de passions, de trahisons.

Porteuse d'une violence - notamment verbale - et de nombreuses souffrances - physiques - séquelles d'un accident qui la privera de tout espoir de maternité, Frida Kahlo trouve en l'art le sublime exutoire de sa destinée.

En filigranes aussi,  le portrait d'un Mexique post-révolutionnaire et d'un Paris d'avant guerre.

Une lecture envoûtante

Apolline Elter

Les amants de Coyoacán, Gérard de Cortanze, roman, Ed. Albin Michel, mars 2015, 336 pp

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter | Commentaires (0) |  Facebook | |

17 04 15

Arabesques du quotidien

En harmonie.jpgRassemblant les contributions de 18 spécialistes belges et étrangers sous la houlette de l’archéologue arabisante Mieke Van Raemdonck, l’inventaire de la collection d’objets d’art du monde islamique du Musée du Cinquantenaire à Bruxelles s’intitule En harmonie, expression utilisée par l’auteur arabe Ibn Khaldun (Tunis, 1332-Le Caire, 1406) lorsqu’il évoquait la beauté.

Et de la beauté, l’ouvrage en montre à foison, qu’il s’agisse de soieries, de tissus d’étoffes, de vêtements, de pièces de monnaie, de statuettes, d’astrolabes, d’encensoirs, de céramiques, de cruches, de coupes, de pots, d’objets en terre cuite, de carreaux d’ornement, d’objets en verre, en pierre ou en métal, de panneaux décoratifs, d’éléments architecturaux ou de portes en bois sculpté, de tapis, de bannières, de stèles funéraires, de plumiers, de manuscrits, de miniatures, de reliures et de livres…

Les pièces les plus anciennes datent du VIIIe siècle et les plus récentes du XIXe. Elles proviennent du Maghreb, d’Andalousie, d’Égypte, de l’empire ottoman, de Syrie, d’Iran et même de l’Inde des Moghols.

Chaque objet usuel est non seulement remis dans son contexte historique, géographique, culturel et artistique en tenant compte des avancées les plus récentes de la recherche scientifique, mais aussi comparé à d’autres objets similaires conservés dans d’autres musées du monde.

Une magnifique initiation à l’art oriental de vivre avec l’art !

Bernard DELCORD

En harmonie – Art du monde islamique au Musée du Cinquantenairesous la direction de Mieke Van Raemdonck, Lier, Éditions Lannoo, avril 2015, 318 pp. en quadrichromie au format 25 x 29 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 39,99 €

Écrit par Brice dans Arts, Bernard Delcord | Commentaires (0) |  Facebook | |

16 04 15

Pourvou que ça doure !

Patrick de carolis, Bonaparte

Après Les Demoiselles de Provence et La dame du Pallatin, Patrick de Carolis se penche sur le destin d'une femme célèbre mais méconnue de l'histoire de France : Laetizia Bonaparte.

Dans La mère de toutes les douleurs, la mère de l'ex-empereur des Français raconte ses souvenirs à deux journalistes.

Journaliste lui-même, ex-président des chaînes de France Télévisions, Patrick de Carolis a-t-il été inspiré par sa propre aventure dans la société moderne ? Le doute subsiste puisque le sujet du livre lui vient du musée dont il dirige à présent la destinée.

Il répond aux questions d'une autre femme, notre sympathique collaboratrice, Nicky dans ce podcast qui a été diffusé dans son émission Café de Flore sur Radio Judaïca.

 

podcast

 

Letizia R. Bonaparte, Le mère de toutes le douleurs, Patrick de Carolis, Plon, novembre 2014, 400 pages, 21€90 env.

15 04 15

Ecoutez L'art de la fugue avec Philippe Sollers

Philippe Sollers, Fugues, Folio, Gallimard

 

Philippe Sollers est un des auteurs fétiches de Jacques Mercier.

Mine inépuisable de citations, approche transversale de la culture, à tout le moins non conformiste, Philippe Sollers est un des grands intellectuels éclairés du XX° siècle qui n'en finit pas d'éblouir et surtout de montrer la voie en ce XXI° siècle.

Ce nouveau mémo est consacré à l'une de ses dernières publications, Fugues, en format de poche.

Ce volume est la suite logique de La Guerre du Goût (1994), d'Éloge de l'infini (2001) et de Discours Parfait (2010), soit une compilation d'articles, d'interviews et d'essais.

Jamais trois sans quatre. 


podcast

 

Fugues, Philippe Sollers, Folio, Gallimard, décembre 2013, 1312 pages, 14€90.

 

Le Mémo de Jacques Mercier est diffusé dans le Café de Flore de Nicky Depasse, le jeudi entre 13 et 15 heures sur Radio Judaïca en Belgique sur 90.2 FM.

Jacques Mercier, Nicky Depasse, Judaica 

15 04 15

Une étoile...filante

Vivre vite, de Philippe Besson, lu par Sébastien Hébrant, Nathalie Hugo et Olivier Prémel

 

"On n'échappe pas à son destin. Le sien était d'être une étoile et de passer comme une comète."

C'est à la vie fulgurante et mythique de l'acteur américain James Dean que Philippe Besson consacre ce récit polyphonique, convoquant en chapitres-témoignages ses mère, père , oncle, tante, profs, amis, collègues metteurs en scène...

Jamais remis de la perte de sa mère, décédée beaucoup trop jeune d'un cancer, Jimmy est confié à l'affection d'une tante et d'un oncle, fermier dans l'Indiana. On a accusé son père, Winston,  de l'avoir abandonné; il se serait plutôt sacrifié pour le bien-être du jeune orphelin.

 Dotée d'une myopie profonde, Jimmy a le regard magnétique, fascinant. Il le rend beau, irrésistible et lui confère une présence scénique immédiate que viendra conforter son instinct du texte, de sa musique. Mais il n'est pas facile à vivre: orgueilleux, susceptible, lunatique et même cyclothymique , enfant sevré beaucoup trop tôt de l'amour d'une mère.

Se sachant condamné à une existence brève - par quelle prescience ? -  Dean se brûle par tous les pores, alcool, cigarettes et vitesse ahurissante de roulage. Il se crashe, ... naturellement, au volant de sa porche 550, le 30 septembre 1955, à l'âge de 24 ans.

L'écoute audiolivresque de ce récit poignant est judicieusement soutenu des voix de Sébastien Hébrant, Nathalie Hugo et Olivier Prémel. Elle en est très agréable, vivante et très ..visuelle. Le découpage du texte en plages courtes la rend particulièrement dynamique

Un audio-livre que je vous recommande.

Apolline Elter

 

Vivre vite, Philippe Besson,  roman, Ed. Julliard, sept.2014 Texte intégral lu par  Sébastien Hébrant, Nathalie Hugo et Olivier Prémel, Audiolib , mars 2015 - 4h10 d'écoute.

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Audio Livres | Commentaires (0) |  Facebook | |

14 04 15

Chirurgie lexicale

Fragments d'un discours amoureux, de Roland Barthes, lu par Fabrice LuchiniLe célèbre essai du sémiologue paraissait en 1977. Avec, en filigranes, l'épopée et surtout Les souffrances du jeune Werther, le héros de Goethe, Roland Barthes décortique, non seulement toutes les facettes du ..discours amoureux mais aussi les fondements mêmes du sentiment. Cela tient de la chirurgie lexicale, du travail de haute attention, de suprême précision.

Passionné de théâtre et de déclamation, l'acteur Fabrice Luchini a choisi 17 des concepts exprimés par l'essayiste et les décline en tant de chapitres - plages d'écoute -  à savoir 1.Absence 2.Altération 3.Angoisse 4.Annulation 5.Atopos 6.Attente 7.Casés 8.Conduite 9. Contacts 10.Dédicace 11.Etreinte 12.Fading 13.Fête 14.Insupportable 15.Jalousie 16. Je-t-aime 17.Rencontre.

L'acteur met grande ardeur à sa lecture - peut-être un peu trop au début - puis modère son expression pour la rendre plaisante à l'ouïe de l'auditeur; le CD figure parmi les meilleures ventes d'Audiolib

Fragments d'un discours amoureux, Roland Barthes, essai, 1977- Extraits choisis et lus par Fabrice Luchini, Audiolib, 2011 17 plages- durée d'écoute 1h10

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Audio Livres | Commentaires (0) |  Facebook | |

12 04 15

De Maurier for ever

Tatiana de Rosnay, Nicky Depasse, Thelma, Louise, 2015Quand Tatiana de Rosnay part sur les traces de la femme écrivain qui est à l'origine de sa vocation, cela donne une biographie, Manderley for ever, consacrée à Daphné du Maurier.

Femme de  tête, femme auteure dans un monde d'hommes avec un nom français porté dans une Angleterre triomphante, Daphné du Maurier a tout pour fasciner autrement que par ses nombreux best-sellers adaptés au cinéma, notamment par Alfred Hitchcock.

Cette biographie parue chez l'éditeur français historique de la romancière a tout pour le prouver.


podcast


podcast

 

Tatiana de Rosnay, Manderley for ever, Albin Michel, mars 2015, 464p, 22€00 env.

Tatiana de Rosnay, Manderley for ever, Daphné du Maurier, biographie, Albin Michel, 2015

12 04 15

La gloire de mon père

GERARD DARMON, Nicky Depasse, 2015, pere

Entretien avec Gérard Darmon au sujet de son livre Sur la vie de mon père, diffusé en mars dernier dans mon émission Café de Flore sur Radio Judaïca.


podcast


podcast

Sur la vie de mon père, Gérard Darmon, Michel Lafon, janvier  2015, 236p, 18€00 env.

 

Gerard Darmon, Sur la vie de mon père

12 04 15

Les attrape-coeurs de Beigbeder

FREDERIC BEIGBEDER, OOna,SalingerAvec Oona & Salinger, Frédéric Beigbeder signe son meilleur livre, une œuvre à la fois biographique et romanesque sur deux personnages appartenant à l'histoire américaine de l'art. Deux personnages connus de tous et pourtant dont on ignore quasiment tout. De quoi ouvrir la porte au roman pour éclairer ces zones d'ombre.

On ne doutera pas de la sincérité de Frédéric Beigbeder quand il se penche sur l'histoire d'amour de l'écrivain qui l'aura le plus fasciné au cours de sa vie : J.D. Salinger, l'auteur de L'attrape-cœur, le roman américain le plus vendu, le plus lu de génération en génération, sans aucune promotion. Salinger a en effet décidé de vivre dans l'anonymat quelques mois après la sortie de ce qui restera son unique roman.

Quant à Oona O'Neill, fille d'Eugene, l'immense dramaturge américain, après avoir fait les titres de la presse people new yorkaise, elle disparaîtra dans l'ombre de Charlie Chaplin, une fois mariée avec lui.

L'histoire romancée de cet amour de jeunesse par Beigbeder convoque d'autres grandes figures comme Orson Welles, Mrs Vanderbilt et Ernest Hemingway, nous valant quelques pages d'anthologie que ce soit à l'hôtel Lutaetia dans le Paris libéré ou dans les boîtes de nuit de Manhattan au cours des les années 40.

Et même si c'est, encore une fois, un voyage égoïste dans la jeunesse de l'auteur, il n'y aura jamais mis autant de talent, sincérité et chaleur humaine.

Un très grand livre dont j'ai eu l'occasion de parler son auteur entre les rayons de la librairie Filigranes. Cette interview a été diffusée au cours de l'automne 2014 dans Café de Flore sur Radio Judaïca.


podcast

Oona et Salinger, Frédéric Beigbeder, Grasset, août 2014, 336p, 19€00.

FERDERIC BEIGBEDER, Nicky Depasse