29 01 09

Pour l'amour de Fidel

EDUARDO MANETPour fêter cinquante ans de dictature à Cuba, Fidel Castro sera heureux d'apprendre qu'un de ses dissidents pense toujours à lui. Eduardo Manet raconte en effet l'histoire romancée de la maîtresse du commandant Castro. Comment il l'a séduite, il y a un demi-siècle. Comment il l'a abandonnée, quelques mois plus tard. Et comment elle a du vivre avec son souvenir. Jusqu'au jour où ...
Même si le petit bout de la lorgnette de la passion amoureuse nous fait découvrir un Castro plus sympathique, le naturel revient très vite au galop. La seule bague que le leader maximo ait jamais passée à son doigt doit être celle de ses cigares Roméo et Juliette. Personnage de malheur, figure romanesque.
Le tableau est admirablement peint par l'auteur D'amour et d'exil, un écrivain que j'aime tout autant retrouver devant un micro qu'entre ses lignes.
L'histoire est belle; elle est sans doute véridique. Le roman, lui, est très beau.

  EDUARDO MANET - Brice Depasse 1
  EDUARDO MANET - Brice Depasse 2
  EDUARDO MANET - Brice Depasse 3

En bonus, un extrait de la conversation hors antenne pour savoir à qui Eduardo fait allusion dans la première partie de l'interview :

  EDUARDO MANET - Brice Depasse 0

Edouardo Manet02Photo : Alain Trellu

La maîtresse du commandant Castro, Eduardo Manet, Robert Laffont, janvier 2009, 456p., 21€00.

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

29 01 09

Messe Noire

GRAHAMEn 2007, lors de la sortie de cet Evangile, j'étais totalement passé à côté de ce premier roman. Le contenu de la quatrième de couverture, sorte de méli-mélo entre le serial-thriller façon Chattam et les interrogations pseudo-religieuses d'un Da Vinci Code y était pour beaucoup. Saturé de templiers, de secrets remontants aux premiers jours du Petit Jésus et peu enclin à découvrir la enième variation sur la couleur de la mitre d'un Pape choisi au hasard de l'histoire, j'avais sciemment appuyé sur le bouton « NEXT ». Mais il faut croire que l'instant karma n'est pas que le fruit de l'imagination des allumés de la réincarnation, puisque pas plus tard que la semaine dernière, les lettres jaune vif du roman de Patrick Graham refaisaient leur apparition sur ma table de travail. Et là, slam-bang!, les premiers chapitres me ferrent comme un brochet trop gourmand et le roman m'emporte dans une ronde obsessionnelle d'une rare vélocité ! Chapitre après chapitre, cette sombre histoire de manuscrit oublié, de sérial-killer en robe de bure adepte des crucifixions sanglantes, de jeune policière médium et de complot universel contre la chrétienté remontant au jour de la résurrection du baba-cool de Nazareth, plante ses crocs dans ma chair de critique, sans plus jamais lâcher prise. S'il y a des ficelles chez Patrick Graham, l'exécution de son oeuvre ne laisse rien au hasard et encore moins la porte ouverte au moindre ennui ! Mené aux quatre coins du monde, avec un souci de perpétuel d'équilibre entre rythme et information, entre respiration et angoisse, entre fascination et répulsion, cet Evangile entre sans mal dans la catégorie des tout grands thrillers à la française.
Une certitude donc, pas question de rater cette année, L'Apocalypse Selon Marie, second roman de Patrick Graham !
Dr Corthouts

L'Evangile selon Satan, Patrick Graham, Pocket, 2008, 659p., 8€10.

Écrit par Brice dans Poche | Commentaires (0) |  Facebook | |

29 01 09

Le roman des Bretons

MARTINCHAUFFIERRetrouvailles avec Gilles Martin-Chauffier, loin de Paris-Match (dont il est le rédacteur en chef) et de la vie parisienne (qui l'inspire ou a inspiré) pour parler de la Bretagne, un sujet qui révèle un autre homme, que dis-je, une autre nationalité.
Je me suis retrouvée happée par l'Histoire de ce pays pourtant parcouru tant de fois mais finalement jamais vu. Des grands personnages, rois avant les rois de France, des héros, des marins, des écrivains.
Et une question ...

  GILLES MARTIN-CHAUFFIER - Nicky Depasse 1
  GILLES MARTIN-CHAUFFIER - Nicky Depasse 2
  GILLES MARTIN-CHAUFFIER - Nicky Depasse 3

Le roman de la Bretagne, Gilles Martin-Chauffier, Editions du Rocher, novembre 2008, 217p., 19€90.

Gilles Chauvier03Photo : Alain Trellu
(qui est breton, lui aussi).

29 01 09

"J'aime les dictionnaires amoureux"

dictam2Gros succès éditorial depuis plusieurs années, les dictionnaires amoureux imaginés et dirigés par Jean-Claude Simoën marient un thème à la littérature sous la plume de grandes "figures-cautions".
Après avoir reçu des auteurs de cette collection tels que Philippe Sollers, Frédéric Vitoux, Christian Millau, Jean-Noël Schifano ou encore Jean des Cars, nous retournons à la source vitale de la collection qui s'étoffe avec bonheur au fil des mois. Un entretien direct et sans langue de bois avec un éditeur étonnant (et heureux). Suffisamment rare pour être souligné.

  JEAN-CLAUDE SIMOEN - Brice Depasse 1
  JEAN-CLAUDE SIMOEN - Brice Depasse 2
  JEAN-CLAUDE SIMOEN - Brice Depasse 3

Cliquez sur la couverture pour écouter notre entretien avec Bernard Pivot lors de la sortie du dictionnaire amoureux du vin.

28 01 09

Des petites touches d’humanité

NYS_MAZUREColette Nys-Mazure est connue pour sa poésie et ses recueils de textes courts sensibles, engagés dans une foi et une humanité qui ne laissent pas indifférents : on adore ou on rejette, tant il est vrai que de nos jours, l’expression de ses convictions religieuses peut davantage choquer certains que celle de ses habitudes sexuelles. Avec “Perdre pied”, Nys-Mazure entrouvre la porte du roman avec bonheur. Sur une plage du Nord, des inconnus vont se rencontrer, se côtoyer, se découvrir. Loin des repères du quotidien, les défenses s’estompent et chacun s’ouvre au risque de la découverte de l’autre. De l’autre et de soi. Dans ce petit microcosme, chaque lecteur pourra se reconnaître à travers tel ou tel personnage, mais surtout à travers telle ou telle situation. Celles qui dévoilent nos faiblesses et nos qualités, à nous d’abord, aux autres ensuite.
Et puis vient la fin de l’été, la fin des vacances, des parenthèses. Le quotidien reprendra chacun, personnages et lecteurs. A chacun de voir ce qui aura changé...
Vincent ENGEL

Perdre pied, Colette Nys-Mazure, Paris : Desclée de Brouwer, novembre 2008, 149p., (Littérature ouverte), 13€00

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

28 01 09

Pas « BOUM » mais « FLOP »…

RAGONLe talentueux écrivain libertaire et prolétarien Michel Ragon, qui est aussi docteur d’État en Sorbonne où il a soutenu en 1975 une thèse sur "La pratique architecturale et ses idéologies", bien qu’il ne soit pas né de la dernière pluie (il a vu le jour à Marseille en 1924), en se fendant d’un Dictionnaire de l’anarchie qui vient de paraître chez Albin Michel, a pris quelques vessies pour des lanternes (et s’est donc brûlé, comme l’assurait Pierre Dac dans son célèbre sketch du Sâr Rabindranath Duval avec Francis Blanche).
Car, à côté de penseurs, de militants ou de criminels anarchistes patentés, comme Bakounine, Proudhon, Kropotkine, Brassens, Ferré, Masereel, Caserio ou Ravachol, il recense dans son ouvrage quelques activistes en peau de lapin, façon Noël Godin dit « l’entarteur », Renaud Séchan alias « le chanteur énervant » ou Oscar Wilde « le dandy ».
En dépit d’une préface bien fichue où l’on retrouve la « patte » de Ragon, l’ouvrage (quelque peu bâclé : la maquette « flotte », les titres de notices itou, certaines définitions et notes biographiques sont d’une brièveté saisissante et beaucoup ne se limitent finalement qu’à une distribution de « bons points » comme à la maternelle) ne tient guère la route et ne répond pas aux attentes que l’on pouvait fonder sur le prestige de son auteur.
Caramba ! Quel dommage !
Bernard DELCORD

Dictionnaire de l'anarchie par Michel Ragon, Paris, Éditions Albin Michel, 2008, 666 pp., 23 €

28 01 09

Magie de pacotille

decorationEast Falls est une petite ville proche de Boston dont les habitants apprécient le calme et vivent à l’écart du monde. Au sein de la commune vit le Convent américain, organe dirigeant des sorcières nord-américaines. Paige Winterbourne, jeune femme ambitieuse et moderne, le dirige après la mort de la précédente responsable.
Paige est également en charge de Savannah, sorcière adolescente recueillie après l’assassinat de sa mère.
Malgré sa jeunesse, Savannah est dotée d’un pouvoir extraordinaire. Sorcières et mages cherchent donc à l’intégrer à leurs forces lorsque le père présumé de la jeune fille cherche à la récupérer par tous les moyens. Héritier d’une Cabale de mages très puissante, Kristof Nast utilise une semi-démone pour récupérer sa fille. Paige et Savannah, aidées d’un séduisant mage rebelle, vont désormais se trouver confrontées à l’enfer.
Si Magie de pacotille est le troisième des sept romans de Kelley Armstrong, il peut se lire sans connaître les tomes précédents. Le récit peine à démarrer car la vie de Paige et Savannah demeure terne et la présence du fantastique n’apporte pas grand chose. Heureusement, l’intrigue s’étoffe après quelques chapitres, et les rebondissements s’accumulent comme les problèmes de Paige.
S’ajoutent à cela des personnages typés et attachants, de l’humour léger qui fait mouche, ce qui donne finalement un récit agréable à lire. Sans jamais verser dans l’horrifique malgré quelques scènes noires, Magie de pacotille présente un monde fantastique prenant et crédible.
Chris de SAVOIE

Magie de pacotille par Kelley Armstrong, traduction de Mélanie Fazi, Paris, Éditions Bragelonne, 422 pp., 20 €

Écrit par Brice dans Fantastique, Fantasy | Commentaires (0) |  Facebook | |

26 01 09

Entretien avec un pilier du roman contemporain : Ken Follett

FOLLETT_1On finissait par ne plus y croire à cette suite des Piliers de la Terre, convaincus que son heureux (et béni par 90 millions de lecteurs esbaudis) auteur considérait son histoire comme devant rester unique. Pourtant, comme vous allez l'entendre dans l'interview que Ken Follett nous a accordée il y a quelques semaines, le projet a germé très vite dans son esprit.
Nous voici donc dans la saison du retour de Kingsbridge (ville imaginaire, théâtre de l'érection de la fameuse cathédrale gothique), gigantesque succès en Angleterre et aux Etats-Unis. Il faudra sans doute attendre l'édition en poche pour assister à un raz-de-marée semblable chez nous quoiqu'il y a fort à parier que ce Monde sans fin se vende régulièrement dans son édition originale.
Finalement, quid ? Est-ce que c'est aussi bien que le précédent ? Oui.
Ken Follett ne nous a déçu à aucun moment depuis, que la fresque historique peigne le XX° siècle ou le XVII°.
Est-ce vraiment une suite ? Oui et non. Le seul personnage commun aux deux aventures, c'est la ville. Les héros encore en vie à la fin des Piliers de la Terre laissent la place aux générations suivantes. La cathédrale ne brûlera plus. On va bâtir cette fois un pont et, surtout, on va se battre contre la bêtise, la méchanceté et, surtout, la Peste.
Aucune raison donc de bouder cette séquelle du plus beau roman de divertissement, avec le Nom de la Rose (oui, je sais, dans un tout autre registre !) sur le Moyen-Âge que le siècle précédent nous ait offert. Qui dit pont, dit fleuve. Celui-ci fait près de 1.300 pages.
Bon divertissement, si vous n'avez pas déjà rejoint l'Angleterre.
Brice Depasse

  KEN FOLLETT - Brice Depasse 1

Ken Follett09Un monde sans fin, Ken Follett, Robert Laffont, novembre 2008, 1296p., 24€90.

Photo : Alain Trellu

Écrit par Brice dans Ken Follett | Commentaires (0) |  Facebook | |

26 01 09

Entretien avec un pilier du roman contemporain (2)

FOLLETT_2Les piliers de la Terre, le plus vaste roman fleuve de la fin du XX° siècle a fait de Ken Follett, contre toute attente, un des auteurs les plus lus dans le monde. Le public a choisi. Il a lu, il a aimé, il en a parlé. Un bouche-à-oreille qui ne s'est jamais tu depuis presque vingt ans.
Nous en reparlons avec l'écrivain, ainsi que de son adaptation cinématographique. Il est aussi question de James Bond (l'entretien eut lieu la veille de la sortie de Quantum of solace); Ian Fleming fut LA lecture de jeunesse de Ken Follett.
Enjoy !
Brice Depasse

  KEN FOLLETT - Brice Depasse 2
  KEN FOLLETT - Brice Depasse 3

Les pilliers de la Terre, Ken Follett, 1992, Livre de Poche, 1049p, 10€00.

Ken Follett08Photo : Alain Trellu

Écrit par Brice dans Ken Follett | Commentaires (0) |  Facebook | |

26 01 09

Wado 5 - Brooklin Survivor

WADO_photo6Cinquième oeuvre de la série créée par le peintre Wado pour Lire est un plaisir. Elle est inspirée par un écrivain américain, que dis-je, new-yorkais, qui a su toucher tout le monde ces vingt dernières années : Paul Auster.

Je relevais d'une longue maladie. Quand arriva le jour de ma sortie d'hôpital, c'est à peine si je savais encore marcher, à peine si je me rappelais qui j'étais censé être. Faites un effort, m'avait dit le médecin, et dans trois ou quatre mois vous serez de nouveau en pleine forme. Je ne le croyais pas, mais je suivis néanmoins son conseil. On m'avait donné pour mort et maintenant que, mystérieusement et en dépit des prédictions, j'avais échappé à la camarde, quelle autre possibilité s'offrait à moi que de vivre comme si un avenir m'attendait… Tout tremblait et vacillait, s'éparpillait en tout sens et, pendant plusieurs semaines, j'eus de la difficulté à discerner où s'arrêtait mon corps et ou commençait le reste du monde. Je me cognais aux murs et aux poubelles, je me prenais les pieds dans des laisses de chiens et des bouts de papier flottants, je trébuchais sur le plus lisse des trottoirs.

Paul Auster : La nuit de l'Oracle. Traduit de l'américain par Christian Le Boeuf. Actes Sud.

Brooklin Survivor little 001Titre : Brooklin Survivor
50x50 : Encre de chine, acrylique et pastels gras sur carton


En cliquant sur la toile, vous pouvez accéder au site de l'artiste. Il répondra à vos questions.

Écrit par Brice | Commentaires (0) |  Facebook | |