01 05 09

Il était une fois

100Les Éditions Librio à Paris sortent, sous la plume de l’écrivain et journaliste Pierre Vavasseur, Le Guide des 100 premières phrases incontournables qui recense et commente l’incipit (en français) d’œuvres aussi essentielles que, par exemple, La religieuse de Diderot, Les liaisons dangereuses de Laclos, Don Quichotte de Cervantès, L’éducation sentimentale de Flaubert, 1984 d’Orwell, Le rivage des Syrtes de Gracq, Lumière d’août de Faulkner, Le procès de Kafka, Ulysse de Joyce, Nord de Céline ou À la recherche du temps perdu de Proust…
On ne manquera toutefois pas de rester coi en raison de la présence, au sein de cette liste
d’« incontournables », de quelques nullités comme Quitter la ville de Christine Angot ou La garde du cœur de Françoise Sagan, sans oublier Les bienveillantes de Jonathan Littel, rédigé dans une langue plus qu’approximative.
Mais ces erreurs de jugement de l’auteur ne doivent pas gâcher le plaisir qu’il offre à ressusciter pour le lecteur des phrases comme « Jamais je n’ai commencé un roman avec plus d’appréhension » (Le fil du rasoir de Maugham), « Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas » (L’étranger de Camus), « Étendu sur sa couchette, Charley Anderson demeura immobile dans un flamboiement sonore » (La grosse galette de Dos Passos), « Il arriva chez nous un dimanche de novembre 189… » (Le grand Meaulnes d’Alain-Fournier), « Doukipudonktan, se demanda Gabriel excédé » (Zazie dans le métro de Queneau) ou encore « C’était au temps où j’errais, affamé, dans Kristiania, cette ville étrange que nul ne quitte avant d’en avoir reçu les empreintes » (Faim d’Hamsun), autant de portes ouvertes à l’imagination et « battant sur les étoiles », comme disait Léo Ferré.
Bernard DELCORD

Le Guide des 100 premières phrases incontournables
par Pierre Vavasseur, Paris, Éditions Librio, mars 2009, 122 pp., 3 €

Écrit par Brice dans Classiques | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.