28 06 09

Back In Black !

CHATTAMNew York, mégapole de tous les possibles. De tous les excès. Où la verticalité des buildings s'oppose à celle des souterrains, toujours plus profonds, peuplés de SDF. Où des hommes se déguisent en vampires pour se repaître de la vie de leur partenaire. Où l'industrie pornographique underground se développe à une inquiétante vitesse. Où l'on vend la mort filmée en direct. Au cœur de ce maelström, le journaliste Brady O'Donnel cherche à comprendre le suicide violent de Rubis, actrice de film porno étrangement fascinante…
Maxime Chattam déboule dans le monde du thriller, au début des années 2000 avec la Trilogie du Mal, une somme qui n’a rien à envier aux meilleurs romans américain du genre. S’il laisse, ça et là dans son texte, les prémices de l’une ou l’autre aventure potentielle, l’auteur surprend pourtant son monde en se penchant ensuite sur les expressions diverses de la violence et de la manipulation. Avec Les Arcanes du Chaos ou encore La Théorie Gaïa, l’aventure haletante, les références au Grand Complot et aux manipulations de l’ordre mondial se substituent à l’ambiance policière des premiers romans.
2009 et Maxime Chattam replonge dans l’horreur sombre de la fin des nineties, dépoussière son kit d’expert médicolégal et nous conte la descente aux enfers d’un personnage évoqué lors de la Trilogie du Mal. Brady O’Donnel, reporter photographe et mari d’Annabelle, enquêtrice de choc et de charme. L’Enfer… C’est bien de cela qu’il s’agit, tant Chattam a décidé de ne rien nous épargner dans la description d’un monde souterrain (au propre comme au figuré) qui grouille sous la surface du quotidien. Décidé à nous démonter que le sexe est une des composantes essentielles de notre évolution (au même titre que la violence évoquée dans ses trois précédents romans) Chattam use de toutes les subtilitésde son art pour nous décrire les doutes, les errances et finalement les renoncements de son personnage principal. Moins référentiel que ses romans précédents, cette Promesse des Ténèbres prend des allures de roman de la maturité pour Maxime Chattam, réflexion profonde sur les pulsions humaines, portée par une écriture totalement maîtrisée et une véritable force d’évocation.
Un nouveau pas en avant pour un auteur qui ne cesse de grandir !
Dr Corthouts

  MAXIME CHATTAM - Chris Corthouts 1
  MAXIME CHATTAM - Chris Corthouts 2

La Promesse des Ténèbres, de Maxime Chattam, Albin Michel, mai 2009, 425p., 22€00.

Écrit par Brice dans Maxime Chattam | Commentaires (1) |  Facebook | |

Commentaires

trop sanglant ce bouquin m'a laissé avec un grand malaise . C'était sans doute l'effet escompté mais plus j'avance plus je me dis que l'auteur se complait dans cette débauche de violence et dépravations . Chaque livre est plus horrible encore à ce niveau et pour moi, c'est stop . Je me refuse à en lire un de plus .

Écrit par : digitale | 08/01/2010

Les commentaires sont fermés.