31 07 09

La musique des mots (24) : Je vais bien, ne t'en fais pas

ADAMColossale réussite littéraire et cinématographique, toutes deux couronnées de succès et de prix : Je vais bien, ne t'en fais pas est à lire, à voir et à écouter (même la bande originale fut un triomphe avec notamment le U-turn de Aaron).
Vous pouvez écouter mon dernier entretien avec Olivier Adam chez Nostalgie en cliquant sur la couverture (vous aurez aussi accès à notre entretien télé).

  La musique des mots - Olivier Adam & Michel Polnareff

POLNAREFFJe vais bien, ne t'en fais pas, Olivier Adam, Pocket, 2006, 155p., 4€50.

Polnareff's, Michel Polnareff, Disques AZ, 1971, 11€99.

Écrit par Brice | Commentaires (0) |  Facebook | |

30 07 09

La musique des mots (23) : Les Piliers de la terre

FOLLETTPeut-être le plus grand roman (fleuve) historique d'aventures, le plus vendu à tout le moins. 90 millions de lecteurs ont vu ces deux dernières décennies s'élever une cathédrale de lumières à Kingsbridge en des temps pourtant bien sombres.
Cliquez sur la couverture pour écouter notre entretien avec Ken Follett et si, vous n'avez encore jamais lu ce vrai chef d'oeuvre de divertissement intelligent, dévorez-le en écoutant Mike Oldfield. Pourquoi pas ?

  La musique des mots - Ken Follett & Mike Oldfield

OLDFIELDLes Piliers de la terre, Ken Follett, Livre de Poche, 1992, 1049p., 10€00.

Crisis, Mike Oldfield, Virgin, 1983, 11€99.

Écrit par Brice | Commentaires (0) |  Facebook | |

29 07 09

La musique des mots (22) : Brooklyn follies

AUSTERCliquez sur la couverture pour lire notre critique du livre à sa sortie chez Babel.
Un excellent moment d'évasion dans le quotidien d'un retraité new yorkais offert par le roi de Brooklyn.
A lire en écoutant le meilleur album de Billy Joel, The stranger, un classique qui vous conduira dans les rues de New York.

  La musique des mots - Paul Auster & Billy Joel

BILLY_JOELBrooklyn follies, Paul Auster, Babel (Actes Sud), 363p, janvier 2007, 8€50 et au Livre de poche, 376p, juin 2008, 7€50.

The stranger, Billy Joel, Sony Music, 1977, 11€99.

Écrit par Brice | Commentaires (0) |  Facebook | |

28 07 09

La musique des mots (21) : L'Evangile selon Pilate

PILATEUne des plus belles réussites d'Eric-Emmanuel Schmitt. Pilate enquête sur la mort et la résurrection de Jésus.
Enthousiasmant de génie.

  La musique des mots - Eric Emmanuel Schmitt & Elton John

ELTON JOHNL'Evangile selon Pilate, Eric-Emmanuel Schmitt, Livre de Poche, 2002, 282p.

Elton John, Elton John, Universal, 1970, 9€99.

Écrit par Brice | Commentaires (0) |  Facebook | |

27 07 09

La musique des mots (20) : Le Montespan

TEULEÉnorme succès pour Jean Teulé avec l'histoire d'un des grands oubliés de l'Histoire. Roi des cocus, cocu par le roi et pas des moindres, Louis XIV, monsieur de Montespan ne s'est jamais résigné à récupérer sa femme, n'a jamais cédé un pouce face aux intimidations du Roi-Soleil. Un livre qui restera et dont on espère un grand film.

  La musique des mots - Jean Teulé & Jean-Louis Murat

MURATLe Montespan, Jean Teulé, Pocket, 2009, 309p., 6€50.

Cheyenne autumn, Jean-Louis Murat, Virgin, 1989, 14€99.

Écrit par Brice | Commentaires (1) |  Facebook | |

24 07 09

Une histoire belge

Le roman du Big BangSous-titré La plus importante découverte scientifique de tous les temps, l’essai de Simon Singh (un docteur en physique nucléaire de Cambridge, d’origine indienne, par ailleurs auteur chez Hachette du fameux Dernier théorème de Fermat et d’une ébouriffante Histoire des codes secrets) intitulé Le roman du Big Bang paru chez Jean-Claude Lattès relate l’histoire et les conséquences des travaux d’un physicien belge, Mgr Georges Lemaître (1894-1966). Ce prêtre catholique carolorégien, élève du grand physicien Arthur Eddington à Cambridge et auteur, après un passage par Harvard, d’une thèse de doctorat fameuse défendue à Boston au Massachusetts Institute of Technology, développa avec succès la théorie d’un univers en expansion, dite du « Big Bang », aujourd’hui universellement acceptée. Simon Singh se penche sur les prémices de cette conception nouvelle, sur les travaux des prédécesseurs de Lemaître (qui enseigna à Louvain et fut aussi un des inventeurs du cyclotron) comme Hubble, Friedmann ou Sitter et sur ses rapports avec la théorie de la relativité due à un autre de ses maîtres à penser, Albert Einstein. Passionnant de bout en bout et d’une lecture parfaitement accessible dans son approche vulgarisatrice, cet ouvrage se doit de figurer dans la bibliothèque (et dans la tête) de qui veut se pencher sur la question des origines de l’univers, sans se laisser obscurcir l’esprit par des a priori religieux, mais sans pour autant rejeter nécessairement l’idée de Dieu. Un livre qui rend (très) intelligent…
Bernard DELCORD

Le roman du Big Bang par Simon Singh, Paris, Éditions JC Lattès, 2005, 505 pp., 24,50 €, réédité au format de poche chez Hachette Littérature en 2007 dans la collection « Pluriel ».

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

24 07 09

La musique des mots (19) : Les robots d'Asimov

ASIMOVOn l'a surnommé l'empereur de la science-fiction, Isaac Asimov, professeur à l'université de Boston est l'inventeur du concept des robots tels que nous les connaissons aujourd'hui. Depuis 1950, si la technologie a beaucoup progressé, les visions d'Asimov se sont avérées exactes depuis la conquête avortée de l'espace et l'absence de migration massive de l'homme jusqu'à internet et la déshumanisation des rapports humains.
A redécouvrir et autrement que via les adaptations hollywoodiennes. Celle musicale d'Alan Parsons est bien plus réussie.

  La musique des mots - Isaac Asimov & Alan Parsons

ALAN PARSONSRobots, Un défilé de robots, Les cavernes d'acier, Face aux feux du soleil, romans publiés d'Isaac Asimov dans les années 50, en format poche chez J'ai Lu, 6€00 env.

I robot, Alan Parsons Project, Sony Music, 1977, 10€00 env.

Écrit par Brice | Commentaires (0) |  Facebook | |

23 07 09

La musique des mots (18) : Dune

DUNEEn cette semaine de commémoration du premier pas de l'Homme sur la Lune, allons aujourd'hui plus loin dans l'espace et le temps avec le chef d'oeuvre de toute une vie : le cycle de Dune de Frank Herbert.
Jusqu'à ce que le cinéma nous offre l'an prochain une nouvelle adaptation, espérons-la réussie, je vous conseille de privilégier la lecture du roman plutôt que le film de David Lynch. L'occasion de rappeler la grande saga que fût cette première adaptation avec Pink Floyd qui eût du être l'auteur de la B.O. du film qui ne vît jamais le jour.

  La musique des mots - Frank Herbert & Pink Floyd

PINK FLOYDDune, Frank Herbert, Pocket, 2005, 348p., 6€50.

Wish you were her, Pink Flod, EMI, 1975, 11€99.

Écrit par Brice | Commentaires (0) |  Facebook | |

23 07 09

L'histoire sans fin

ELIETTEUn roman qu'Eliette Abécassis (La Répudiée, Clandestin, Un heureux événement, ...) tisse autour de Sonia (Rykiel) et de sa fille Nathalie, unies par une relation fusionnelle intense. Avec, en filigranes, le poids de la tradition juive et la relation d'un destin hors du commun.
Entrée dans la mode à reculons, Sonia Rykiel conçoit cette dernière comme une écriture qui révèle la femme à elle-même. Nombre d'écrivains - féminins - se sont passionnées pour le style imposé et les chapitres de ses collections.
Au fil des dialogues, scènes d'ambiance et portraits des protagonistes, l'auteur dévoile le rôle  symbolique de la robe, véritable facteur d'émancipation d'une fille vis-à-vis de sa mère : Sans la robe, la femme n'est qu'un souillon, c'est-à-dire, symboliquement, un nourrisson tout juste sorti du ventre,  sale encore des sécrétions maternelles. Et nous sommes toutes ces souillons gardées au foyer par nos mères, et en chacune de nous sommeille cette jeune fille qui aspire à être femme mais qui ne le peut pas parce que sa mère ne veut pas qu'elle le soit, et toute la quête de la femme est de parvenir  à s'échapper du regard maternel, et toute la quête de la mère est de maintenir sa fille nue dans son foyer, son antre, son ventre, et toute l'entreprise de la fille est d'en sortir, de se vêtir, c'est la robe qui la rendra femme sous le regard de l'homme.
Apolline Elter

Mère et fille, un roman, Eliette Abécassis, Albin Michel, octobre 2008, 170 pp, 15,90 €.

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

22 07 09

Pour qu’il ne vous manque aucune case…

Le petit catalogue du musée de la bande dessinéeLe petit catalogue du musée de la bande dessinée, rédigé par une équipe d’auteurs placés sous la direction du grand spécialiste du Neuvième Art Thierry Groensteen et qui vient de paraître, rassemble et reproduit une centaine de planches originales émanant des collections du musée parisien, en les abordant par le biais de thématiques diverses (images pour l’enfance, zoomorphisme, figures du héros, aventures et jeux dangereux, figures féminines, visée satirique, romanesque, imagination, comiques et délirants, pantomime, postmodernisme, du quotidien à l’intime…). L’occasion pour le lecteur de (re)découvrir, en plus des Schtroumpfs, d’Astérix, de Gaston Lagaffe ou du Concombre masqué, les personnages de Zig et Puce tels qu’ils étaient en 1935 sous le crayon d’Alain Saint-Ogan (1895-1974), Chaminou croqué en 1964 par Raymond Macherot (1924-2008), Tintin et les Dupond(t) vus en 1939 par Hergé dans Le sceptre d’Ottokar, Dick Tracy représenté en 1949 par Chester Gould (1900-1985) et Nestor Burma en 1981 par Jacques Tardi (né en 1946), Barbarella fantasmée en 1974 par Jean-Claude Forest (1930-1998) ou la vie d’un orphelinat imaginée en 1980 par Jean-Marc Reiser (1941-1983), sans oublier, tel qu’il était en 1941, le génial Mandrake de Phil Davis (1906-1964) ou telle qu’elle se présentait en 1971, la si hilarante Rubrique-à-brac du si talentueux Marcel Gotlib (né en 1934) !. Un ouvrage passionnant, d’une case à l’autre…
Bernard DELCORD

Le petit catalogue du musée de la bande dessinée sous la direction de Thierry Groensteen, Paris, coédition Skira/Flammarion et La cité internationale de la bande dessinée et de l’image, juillet 2009, 120 pp. en quadrichromie au format 26,5 x 28 cm sous couverture souple à rabats, 18 €

Écrit par Brice dans B.D. | Commentaires (0) |  Facebook | |