04 03 11

Tendres mines : un hommage exposant quatre

Tendres mines.jpgROLAND BREUCKER (1945-2009)

 

Après des études de sculpture à Saint-Luc à Liège, Roland Breucker s'éloigne peu à peu de cette discipline au profit du dessin fulgurant.

De 1971 à 1983, il enseigne au Canada puis à l'École d'architecture de Saint-Luc à Liège. Outre ses nombreuses expositions personnelles, l’« illustra(u)teur » figure dans des expositions collectives (Allemagne, Angleterre, Belgique, Bulgarie, Canada, France, Pologne, Espagne) et est présent dans des collections privées et publiques (État belge, Province de Liège, Banque nationale de Belgique, Dexia Banque, musée des Beaux-Arts de Mons, musée de la Caricature et du Cartoon de Bâle…). Il réalise des décors pour différents théâtres, des affiches, des illustrations et des clips vidéo pour animer ses travaux. Il fait paraître des dessins dans Le Soir (Bruxelles) et Sud-Ouest-Dimanche (Bordeaux) ainsi que dans la revue Marginales. Il signe des couvertures pour diverses revues et collabore avec le Daily-Bul.

 

« Je ne sais exactement comment je préfère commencer avec les images de Roland. Dans des livres ou aux cimaises. J’aime, c’est sûr, les approcher à hauteur d’homme. Face à face, dans le choc brutal en format d’exposition murale. J’aime aussi en embrasser ainsi plusieurs du regard, et focaliser sur l’un ou l’autre à ma guise, pour orchestrer les sensations en quelque sorte. » (Jacques De Decker)

 

« Il est heureux, lorsqu’on se sent entouré de démons, de percevoir des bruits d’orage, chantés par un bon diable envoûté comme pas deux par les choses de la vie.

À la vérité ses coups de gueule sur papiers forts sont autant de battements de cœur lourd : parce qu’il voudrait mesurer, dominer ses amours extrêmes, qui toujours le démasquent ; parce qu’il a peur de voir un jour la machine avec une âme et l’homme sans conscience. » (Albin Courtois)

 

« On le prend en bloc non tranché ou on le laisse. Roland Breucker a choisi le dessin pour fixer ce qui lui passe par et au-dessus de la tête. L’électron libre, dans son atelier, encadre ses souvenirs d’un équilibre plastique rigoureux. Une ligne pure au service de thèmes gargantuesques. » (Damien Breucker)

 

Dès mars 2011, quatre expositions seront consacrées à son œuvre :

 

1 À La Louvière, au Centre Daily-Bul & C°, du 5 mars au 5 juin 2011, l’exposition montre, entre autres, les illustrations des livres publiés au Daily-Bul (Linnéaments, Petits-Gris, la collection « Lexikon » (Le Soulier, Le Chapeau, La Culotte, La Chaise, La Poire, Le Nez, La Pipe, La Trompette, Le Pain, Le Point, Le Rien, Le Suçon), L’homme est bon, mais le veau est meilleur et Travail au noir.

 

Conversation avec Claude Bourgeyx, auteur des textes de L’homme est bon, mais le veau est meilleur, animée par Jacques De Decker, le 14 mai 2011 à 17h30 dans le cadre de la nocturne du Printemps des musées.

 

Centre Daily-Bul & C°

14, rue de la Loi – 7100 La Louvière

Tél. et fax : 0032 (0) 64 22 46 99 dailybulandco@lalouviere.be – www.dailybulandco.be

Ouvert du mardi au dimanche de 13 h 00 à 17 h 00 ou sur rendez-vous.

Possibilité de visites guidées et scolaires (dossier pédagogique disponible).

Entrée libre.

 

 

2 Au musée des Beaux-Arts et de la céramique de Verviers, sa ville natale, une grande exposition retracera, du 6 mars au 24 avril 2011, le parcours de cet artiste.

De l’objet à l’illustration en passant par les multiples et les livres, c’est un kaléidoscope coloré retraçant les différentes étapes de sa vie qui y sera mis en avant. Exposition d’une partie de la correspondance et du Mail Art. Présentation d’un livre édité par 100 Titres et Les Amis des Musées de Verviers autour de la correspondance et du Mail ART.

 

Musée des Beaux-Arts et de la Céramique

17, rue Renier – 4800 Verviers Tél. : 0032 (0) 87 33 16 95 – musees.verviers@verviers.be

Ouvert lundi, mercredi et samedi, de 14h 00 à 17h 00. Dimanche, de 15h00 à 18h00 et sur rendez-vous (pour les visites guidées, groupes scolaires ou autres).

Entrée : 2,00 € (1,00 € pour les groupes, les étudiants et les seniors).

Gratuit le week-end.

Un forfait Roland Breucker/Henri Matisse sera proposé aux visiteurs de l’exposition. Ce forfait (4,00 €) donnera accès à l’exposition Roland Breucker au musée des Beaux-Arts de Verviers mais aussi à l’exposition Henri Matisse présentée au CTLM de Verviers.

 

 

3 À Liège, du 4 mars au 5 juin 2011, chez Dexia Banque /Destenay, en collaboration avec la galerie 100 Titres (Bruxelles), présentation du travail de Roland Breucker dans la revue Marginales ainsi que les dessins originaux des livres d’artiste Tribus, Travail au noir, Billets d’où.

 

Dexia Banque/Destenay

7, avenue Destenay – 4000 Liège

Tél. : 0032 (0) 4 220 77 11

Ouvert du lundi au vendredi de 7 h 30 à 18 h 00.

Entrée libre.

 

 

4 À Liège, du 27 mars au 29 mai 2011, au Comptoir du Livre, en collaboration avec la galerie 100 Titres (Bruxelles), exposition d’une partie de la correspondance et d’une sélection de dédicaces entre Roland Breucker et ses amis et présentation du livre édité par 100 Titres et Les Amis des Musées de Verviers autour de la correspondance et du Mail Art.

 

Comptoir du livre

20, en Neuvice – 4000 Liège.

Tél. : 0032 (0) 4 250 26 50

info@lecomptoir.be – www.lecomptoir.be

Ouvert les mercredis et jeudis de 13h00 à 17h30, les vendredis et samedis de 13h00 à 18h30. Le dimanche de 12h00 à 15h00.

Fermé lundi et mardi.

Entrée libre.

 

 

Programme complet sur www.roland-breucker.be

Écrit par Brice dans Expositions | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.