27 09 11

« Qui a le droit avec soi peut aller le front haut. » (Sophocle)

Les 100 dates du droit.gifProfesseur à la Faculté de droit de Montpellier I, ancien recteur d'Académie et ancien professeur à l'Université Panthéon-Assas (Paris), Jean-Marie Carbasse vient de faire paraître dans la capitale française, aux Presses universitaires de France, dans la fameuse collection "Que sais-je ?", un petit essai intitulé Les 100 dates du droit dans lequel il rappelle que le droit d'aujourd'hui est le résultat d'une histoire faite de codes, de textes fondamentaux, de concepts, d'usages, d'institutions, de jurisprudence, mais aussi d'événements politiques et d'évolutions sociales, histoire sur laquelle les juristes s'appuient encore aujourd'hui pour proposer des solutions, parce que c'est à la lumière de ces savoirs divers et anciens que se construit la compréhension du droit contemporain.

 

Depuis les « Lois d'Ur-Nammu » (v. 2100-2050 av. J.-C.) jusqu'à la toute récente « Question prioritaire de constitutionnalité » (2010), il a donc entrepris de présenter et d'expliciter avec pédagogie et clarté, le(s) sens de 100 dates essentielles à une bonne « culture juridique ».

Un ouvrage essentiel pour tous les professionnels de la chose juridique, mais aussi un outil de démocratie à l'usage de chacun d'entre nous…

 

Bernard DELCORD

 

Les 100 dates du droit par Jean-Marie Carbasse, Paris, Éditions des Presses universitaires de France, collection « Que sais-je ? », juin 2011, 127 pp. en noir et blanc au format 11,5 x 17,6 cm sous couverture brochée en quadrichromie, 9 € (prix France)

 

Les 100 dates :

v. 2100-2050 : Lois d’Ur-Nammu – v. 1750 : « Code » de Hammourabi – Fin du XIIIe siècle av. J.-C. : Moïse reçoit les Tables de la Loi – 970 ?-931 ? : (Jugement de) Salomon – 621 : « Lois » de Dracon – 594-593 : « Lois » de Solon – 451-450 av. J.-C. : Loi des Douze Tables277-213 ? : Loi Aquilia27 av. J.-C. - 14 après J.-C. : Leges Juliaev. 46 après J.-C. : Sénatus consulte Velleien – 130 : Rédaction définitive de l’Édit du préteur – 212 : Édit de Caracalla – 228-229 : Mort d’Ulpien – 311-313 : « Édit » de Milan – 438 : Code théodosien – 476 : Code d’Euric – v. 502 : Loi des Burgondes – 506 : Bréviaire d’Alaric – 507-511 : Promulgation de la Loi salique par Clovis – 528-533 : La compilation de Justinien – 622 : Hégire – 789 : Admonitio generalis de Charlemagne – v. 1100-1150 : Débuts de l’école juridique de Bologne – 1140-1150 : Décret de Gratien – 1163-1173 : Usages de Barcelone – 1215 : Grande Charte du royaume d’Angleterre – 1220-1235 : Sachsenspiegelv. 1230-1240 : La Grande Glose – 1231 : Constitutions de Melfi – 1234 : Décrétales de Grégoire IX – 1254 : Ordonnance de Saint-Louis pour la réforme du royaume – v. 1260 : Les Siete partidas1274 : Saint Thomas d’Aquin – 1283 : Philippe de Beaumanoir, Les Coutumes de Beauvaisis1347 : Mort de Bartole – 1454, avril : Ordonnance de Montils-lès-Tours1532 : Constitutio criminalis carolina1539 : Ordonnance de Villers-Cotterêts – 1566 : Mort de Charles Du Moulin – 1566 : Édits de Moulins sur le domaine public – 1576 : Jean Bodin, Les Six Livres de la République1579 : Ordonnance de Blois – 1580 : « Nouvelle coutume » de Paris1590 : Mort de Jacques Cujas – 1598 : Édit de Nantes – 1623 : Hugo Grotius, De jure pacis ac belli1641 : Édit de Saint-Germain – 1651 : Hobbes, Léviathan1667 : Ordonnance civile – 1670 : Ordonnance criminelle – 1673 : Ordonnance du commerce – 1679, avril : Édit sur l’enseignement du droit – 1679 : Habeas Corpus Act1681 : Ordonnance de la Marine – 1685 : Code Noir – 1689 : Jean Domat, Les Lois civiles dans leur ordre naturel1689 : Bill of Rights1690 : Locke, Deux traités du Gouvernement civil1731-1747 : Ordonnances du Chancelier d’Aguesseau – 1748 : L’Esprit des Lois1762 : Le Contrat social1764 : Beccaria, Des délits et des peines1776 (4 juillet) : Déclaration d’indépendance des États-Unis d’Amérique – 1786 : La Leopoldina1787 : Code pénal de l’empereur Joseph II – 1789, août : Déclaration des droits de l’homme et du citoyen – 1790 (16-24 août) : Loi sur l’organisation judiciaire – 1791 (3 septembre) : Première constitution écrite de la France – 1791 (25 septembre-6 octobre) : Premier code pénal français – 1794 : Codification du droit prussien – 1800 (17 février = 28 pluviôse an VIII) : Loi concernant la division du territoire de la République et de l'administration – 1801 : Concordat – 1804 : Le Code civil des Français – 1806 : Le code de procédure civile – 1807 : Le code de commerce – 1808 : Le Code d’instruction criminelle – 1810 : Le Code pénal – 1811 : Le Code civil autrichien – 1814 : Friedrich Carl von Savigny, Vom Beruf unserer Zeit für Gesetzgebung und Rechtswissenschaft1832 : Loi de réforme du code pénal – 1841 : Loi sur le travail des enfants – 1848 (4 mars et 27 avril) : abolition de l’esclavage – 1867 : Loi sur les Sociétés anonymes – 1873 (8 février) : Arrêt Blanco – 1881 (29 juillet) : Loi sur la liberté de la presse – 1884 (21 mars) : Loi sur la liberté syndicale – 1886 (1ermai) : Journée de huit heures aux États-Unis – 1900 : Code civil de l’Empire allemand (BGB) – 1901 : Loi sur la liberté d’association – 1905 : Loi du 9 décembre portant séparation des Églises et de l’État – 1945 (8 août) : Création du tribunal de Nuremberg – 1948 (10 décembre) : Déclaration universelle des droits de l’homme – 1950 : Convention européenne des droits de l’homme (4 novembre 1950) – 1957 (25 mars) : Traité de Rome – 1958 : Constitution de la Cinquième République – 1981 : Abolition de la peine de mort en France – 1986 (26 février) : Acte unique européen – 1990-2008 : Lois dites « mémorielles » – 1993 : Traité de Maastricht – 2010 : Question prioritaire de constitutionnalité.

 

Écrit par Brice dans Histoire | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.