29 10 11

La valse des étiquettes

 

Savoir acheter.gifLe texte ci-dessous a été envoyé dans la newsletter des guides gastronomiques belges DELTA avant d'être mis en ligne sur leur site (www.deltaweb.be) :

 

En faisant paraître chez Marabout à Paris un remarquable Savoir acheter. Guide des étiquettes, la journaliste Marie-Paule Dousset, une spécialiste des problèmes de consommation, a fait œuvre plus qu’utile puisqu’elle permet à l’utilisateur de son guide de décoder les étiquettes de presque tout ce qui fait notre quotidien en matière d’alimentation, de vins, de cosmétiques et de textile.

 

Grâce à elle, il est désormais possible de décoder aisément toutes les étiquettes mentionnant les ingrédients et les composants des produits, de reconnaître et de décrypter les additifs alimentaires et, last but not least, de traduire en français usuel le charabia tarabiscoté du marketing et les formules chimiques souvent bien compliquées.

 

Un ouvrage appelé, c’est évident, à devenir très vite le compagnon indispensable de tout consommateur intelligent !

 

Et prudent…

 

Bernard DELCORD

 

Savoir acheter. Guide des étiquettes par Marie-Paule Dousset, Paris, Éditions Marabout, septembre 2011, 640 pp. en noir et blanc au format 12,5 x 17,8 cm sous couverture brochée en quadrichromie, 8,90 € (prix France)

 

Pour vous, nous avons recopié dans cet ouvrage indispensable compagnon du consommateur les lignes suivantes :

 

Les qualités des différentes huiles et leurs apports en omégas

 

Huile d’arachide : riche en omégas-6 et très pauvre en omégas-3.

Huile d’olive : très riche en omégas-6 et équilibrée entre omégas-6 et omégas-3.

Huile de colza : riche en omégas-3 et particulièrement bien équilibrée dans le rapport entre omégas-6 et 3, riche également en acides gras mono-insaturés (acide oléique).

Huile de germes de blé : riche à la fois en omégas-6 et en omégas-3, équilibrée dans le rapport entre omégas-6 et omégas-3.

Huile de maïs : très riche en omégas-6, mais déséquilibrée dans le rapport entre omégas-6 et omégas-3.

Huile de noix : très riche en omégas-6 et en omégas-3, bien équilibrée dans le rapport entre les deux omégas.

Huile de pépins de raisin : très riche en omégas-6 et très pauvre en omégas-3.

Huile de soja : riche à la fois en omégas-6 et en omégas-3, bien équilibrée dans le rapport entre omégas-3 et omégas-6.

Huile de tournesol oléique : très riche en acide gras mono-insaturé (acide oléique). Absence totale d’acide a-linolénique.

Huile de tournesol : très riche en omégas-6 et très pauvre en omégas-3.

Écrit par Brice dans Guides | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.