01 11 11

Pour déchiffrer les apparences du monde sensible…

 

Les 100 mots du symbolisme.gifRespectivement professeurs à l’Université libre de Bruxelles et l’Université de Liège, Paul Aron et Jean-Pierre Bertrand ont fait paraître récemment aux Presses universitaires de France, dans la collection « Que sais-je ? », un opuscule intitulé Les 100 mots du symbolisme qui fait habilement le point, à travers un lexique choisi, sur l’un des mouvements artistiques les plus marquants de la fin du XIXsiècle et des débuts du XXe, marqué par une aspiration au rêve ainsi qu’à un idéal de beauté transcendantale et qui, de Charles Baudelaire à Stéphane Mallarmé, d’André Gide à Paul Claudel, de Camille Lemonnier à Paul Fort, de Charles Cros à Alfred Jarry, de Paul Verlaine à Maurice Maeterlinck, d’Émile Verhaeren à Jean Moréas, de Max Elskamp à Charles Van Lerberghe, de Jean Delville aux Nabis (les peintres Paul Gauguin, Édouard Vuillard, Pierre Bonnard, Maurice Denis, Paul Sérusier, Félix Vallotton, Paul Ranson et Ker-Xavier Roussel), de Félicien Rops à William Degouve de Nuncques, de Gabriel Fauré à Claude Debussy, de Camille Saint-Saëns à César Franck, de Richard Wagner aux Préraphaélites – excusez du peu ! – a marqué profondément les domaines pictural, plastique, littéraire et musical de la France, de la Belgique et de l’Europe.

 

Hostiles au naturalisme à la manière de Zola autant qu’aux poètes jugés antimodernes du Parnasse, ces artistes ont voulu se démarquer du mercantilisme petit-bourgeois de leur époque en développant, à travers une attention toute particulière portée au langage et aux mythes, un art de la suggestion, une quête de l'essence, une exploration des états d'âme et un goût pour le mystère qu’ils ont systématisés dans des choix esthétiques provocateurs, des techniques novatrices, des obsessions coryphéennes et des thématiques parfois alambiquées.

 

Un peu comme des agitateurs de curiosité…

 

Mais bien avant la FNAC !

 

Bernard DELCORD

 

Les 100 mots du symbolisme par Paul Aron et Jean-Pierre Bertrand, Paris, Presses universitaires de France, collection « Que sais-je ? », septembre 2011, 127 pp. en  noir et blanc au format 11,5 x 17,5 cm sous couverture brochée en couleurs, 9 € (prix France)

 

Les 100 mots :

Affiches – Alentours – Allégorie – Anarchie – Androgyne – Antiquité – Aquatique (monde) – Architecture – Art(s) poétique(s) – Arts and Crafts – Banquets – Belgique – Catholique – Célibat(aire) – Cénacles – Champ littéraire – Chanson – Clown – Conte et nouvelle – Correspondance(s) – Critique – Critique d’art – Danse – Décadence – Dreyfus (Affaire) – Drogues – Éditeurs – Enquête – Entrevision – Femmes – Flore – Franco-belge – Genres littéraires – Hermétisme – Héroïnes – Idéalisme – Illustration – Intérieur – Ironie – Japonisme – Joaillerie – Langage – Lieux de mémoire – Livre – Manifeste – Marionnettes – Masques – Mercure de France (Le) – Merveilleux – Metteurs en scène – Miroir – Monologue intérieur – Monstres – Moyen Âge – Musicalité – Musique – Mythes, mythologies – Nabis – Naturalisme – Néo-impressionnisme – Névrose – Occultisme – Opéra – Ornementations – Parnasse – Parodies et Pastiches – Pessimisme – Philosophie – Photographie – Plume (La) – Poème en prose – Poètes maudits – Précurseurs – Préraphaélisme – Prolongements – Rêves – Revue blanche (La)Revue indépendante (La)Revue wagnérienne (La) – Revues – Roman – Rythme – Science – Sculpture – Sexualités – Silence – Socialisme – Spleen – Suggestion – Symbole – Théâtre – Traductions – Typographie – Vers libre – Versification – Villes – Vogue (La) – Wagnérisme – Wallonie (La) – Zutisme.

 

Commentaires

Vraiment super cette collection !

Et je viens grâce à vous d'apprendre ce qu'est le Zutisme !

Écrit par : Thomas MyBOOX | 07/11/2011

La collection "Que sais-je" aux Presses Universitaires de France nous a toujours apporté des textes intéressants! "L'art contemporain" par Anne Cauquelin fut un de mes livres de chevet: ce livre sorti en 1992 est toujours d'une actualité brûlante quant au fonctionnement du monde de l'art (du moins jusqu'à la page 94 car après l'auteur "rentre dans le rang" et le texte n'a plus beaucoup d'intérêt). Pour en revenir au symbolisme, l'approche de ce livre-ci est intéressante et mérite le détour. Le symbolisme est souvent lié au cocktail explosif entre spiritualité et désenchantement (par rapport aux religions en place). Notre petit pays belge fut particulièrement productif en œuvres symbolistes, tant en peinture qu'en littérature (dans ce dernier cas il suffit de penser à notre écrivain flamand Hubert Lampo que l'on classe dans le "réalisme magique"!) Ce livre nous permet une synthèse originale bien qu'incomplète (comment pourrait-il en être autrement) du mouvement symboliste...

Écrit par : Eric | 14/12/2011

Les commentaires sont fermés.