24 03 12

Guitares Saturées

tension_coben.jpgCe que raconte la quatrième de couv’ : Vous pensiez tout connaître de Myron Bolitar ? Détrompez-vous. Après Sans laisser d'adresse, le maître de vos nuits blanches entraîne le plus célèbre agent des stars dans une enquête diabolique, à la recherche d'un frère disparu depuis seize ans. Une ancienne gloire du tennis harcelée sur le Net. Un groupe de rock mythique aux abonnés absents. Un couple en pleine crise. De douloureux secrets de famille qui remontent à la surface... Chantage, vengeance, meurtres, drogue et rock'n'roll. Et si de beaux mensonges valaient mieux qu'une monstrueuse vérité ?

 

Après s’être installé dans le cœur des lecteurs de thrillers avec des romans aussi efficaces qu’uniques entre eux (Ne Le Dis à Personne, en tête), Harlan Cobe peut aujourd’hui se permettre de développer en parallèle la « carrière » littéraire de Myron Bolitar, l’agent sportif/enquêteur sur lequel il a bâtit son succès Outre-Atlantique. Dans Sous Haute Tension, on retrouve donc le plus décalé des agents sportifs et son riche-et-néanmoins-psychopathe-ami-de-toujours, Win, empêtrés dans une histoire de star de tennis harcelée, de rock star disparue et de secrets de famille non-résolus. Cela vous rappelle quelque chose ? Logique. Son truc à Coben, c’est de décaper, chapitre après chapitre, les couches dont ses protagonistes ont peu à peu recouvert leur passé, afin de se donner des apparences respectables. Ici s’ajoute les interrogations liées au personnage de Myron Bolitar qui, loin de la perfection artificielle du héros populaire sans peur et sans reproche, se voit confronter à des choix difficiles… et humain. Avec maestria, armé de son style sans fioriture et d’une connaissance parfaite de ce qui constitue une bonne intrigue, Harlan Coben déroule donc une nouveau roman imparable. Prévisible bien entendu, mais imparable tout de même !

 

Dr Corthouts

 

Sous haute tension, de Harlan Coben. Editions Belfond. 391 pages.

Écrit par Christophe Collins dans Christophe Collins, Harlan Coben, Thriller, Polar | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.