13 05 12

William Shakespeare, un imposteur d'état ?

anonymous-movie-poster-01.jpgDepuis plus de deux siècles, des dizaines d'historiens y sont allés de leur théorie sur l'oeuvre de Shakespeare. Comment ce petit homme de Stratford a-t-il pu sans avoir reçu aucune éducation, à la fin du XVI° siècle manier la langue anglaise de la sorte ? Comment ce petit acteur qui en savait juste assez pour lire a-t-il pu être le plus grand poète de son temps et des siècles à venir ?

On a tout lu et tout entendu. Et on aura aussi tout vu avec ce film, Anonymous de ... Roland Emmerich. Comment le réalisateur (allemand) de tant de navets (américains) comme 2012, Godzilla, Universal soldiers ou encore Independance day a-t-il pu tourner un film aussi réussi, aussi touchant ? On parlera de rédemption ou de coup de génie mais en tous les cas on ne s'en plaindra pas.

Dans Anonymous, Emmerich reprend la théorie selon laquelle le véritable auteur de ces pièces et sonnets ne fut autre que le Comte d'Oxford, Edouard de Vere. Comment et pourquoi ? La réponse dans le film admirablement joué et tourné, une illustration supplémentaire de la cohabitation de l'art le plus noble et de la violence politique de cette époque.

Ce film m'a littéralement dévoré de bout en bout ; j'espère qu'il vous fera le même effet.

Brice Depasse

Anonymous, Roland Emmerich, DVD Columbia, mai 2012.

Les commentaires sont fermés.