28 05 12

Un art du grandiose...

L'Art romantique.gifLa réédition, chez Larousse à Paris, de l'excellent petit ouvrage de synthèse que le célèbre critique d'art Gérard Legrand (né en 1927 et mort en 1999, il codirigea le fameux Dictionnaire universel de la peinture aux Éditions Le Robert) avait consacré l'année même de sa disparition à L'Art romantique constitue un événement notable pour les amateurs de belles œuvres qui y trouveront une introduction parfaite à cette mouvance artistique apparue simultanément en Allemagne, en Angleterre et dans le développement intellectuel issu de la Révolution française, mouvance qui domina l'Europe pendant la première moitié du XIXe siècle jusqu’à la révolution de 1848.

Davantage état d'esprit que mouvement constitué, le romantisme émergea des contradictions d'une époque qui mêla néoclassicisme, redécouverte des antiquités nationales, influence du genre romanesque naissant et retour à la nature.

Basé sur la chronologie, l'ouvrage montre comment la volonté de se mettre au service de leur talent et de l'humanité poussa les artistes romantiques hors des sentiers de l'académisme. Si les peintres – de Caspar-David Friedrich à Turner et Lawrence en passant par David, Goya, Delacroix, Géricault ou même Ingres, voire par les inclassables Corot et Daumier – jouèrent un rôle de premier plan, les graveurs, tels Achille Devéria ou Gustave Doré, s'affirmèrent aussi comme une composante inséparable du romantisme.

Un livre indispensable !

Bernard DELCORD

L'Art romantique  par Gérard Legrand, Paris, Éditions Larousse, mars 2012, 144 pp. en quadrichromie au format 14,5 x 25 cm sous couverture brochée en couleurs, 15 € (prix France)

Écrit par Brice dans Arts | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.