16 08 12

¡Hasta la revolucion!

Instruments de design management 2.pngBien que s'opérant à l'insu de la plupart des gens, une révolution industrielle est en marche depuis un petit nombre d'années, qui met le design non plus en finale et non pas au cœur mais bien à l'initiale de la production industrielle de biens, avec toutes les conséquence que l'on devine sur les modifications de l'approche technologique et des rapports entre designers  et ingénieurs, ces derniers étant désormais au service de la créativité des premiers.

Cette révolution a nécessité la mise en place de nouvelles formes de prise de décision dans les entreprises, concrétisées par une approche dite du design management – aux frontières et aux attributions parfois encore floues dans certains esprits conservateurs – entièrement tournée vers les processus d'innovation à travers des pratiques nouvelles en interaction, le project management, le design stratégique et la gestion du méta-projet.

Or, il n'est pas de design sans appréhension émotionnelle du réel, tant il est vrai, comme le souligne le professeur Norman [1], que doit être pris en compte le fait « que les objets que nous utilisons tous les jours nous apportent ou non du plaisir et que la personnalité de chacun de nous est également déterminée par les objets qu'il utilise : nous les choisissons, les apprécions, non seulement pour le rôle qu'ils jouent pour nous, mais aussi pour les sensations qu'ils nous donnent ».

Il en résulte un chambardement généralisé non seulement dans les pratiques de production industrielle mais aussi de commercialisation à tous les niveaux, y compris de communication publicitaire, des pratiques que l'on désigne désormais sous le vocable de design thinking et qui doivent être abordées avec des méthodologies nouvelles.

 

Instruments de design management 3.pngC'est ce que démontrent avec autant de clarté que de brio les auteurs de deux ouvrages parus récemment aux Éditions De Boeck à Louvain-la-Neuve, intitulés respectivement Instruments de design management (par Cabirio Cautela [2], Francesco Zurlo [3], Kamel Ben Youssef [4] et Stéphane Magne [5]) et Design émotionnel (par Donald A. Norman), dans lesquels la théorie est illustrée de nombreux cas pratiques qui permettront aux lecteurs intéressés par ces questions (étudiants, managers ou curieux de modernité) de mesurer l'ampleur des bouleversements en cours.

Sans qu'il faille pour autant leur faire un dessin !

Bernard DELCORD

Instruments de design management par Cabirio Cautela, Francesco Zurlo, Kamel Ben Youssef & Stéphane Magne et Design émotionnel par Donald A. Norman, traduction et adaptation française de Kamel Ben Youssef, Cyril de Charentenay & Saverio Sbalchiero, Louvain-la-Neuve, Éditions De Boeck Université, collection « Design & Innovation », février et mai 2012, 312 et 251 pp. en noir et blanc au format 17,5 x 24 cm sous couverture brochée en quadrichromie, 27,50 € et 29,00 €



[1] Il a été professeur de sciences cognitives à l'Université de Californie (San Diego) et professeur de sciences informatiques et de design à l'Université Northwestern dans l'Illinois et au KAIST, en Corée. Il a également été vice-président des technologies de pointe chez Apple.

[2] Docteur en management, Cabirio Cautela enseigne à l’École Polytechnique de Milan.

[3] Francesco Zurlo est docteur en design industriel et professeur agrégé de design industriel à l’École Polytechnique de Milan.

[4] Kamel Ben Youssef est professeur certifié d’économie et gestion à l'IUT de Ville d'Avray (Université de Paris X-Nanterre).

[5] Stéphane Magne est maître de conférences en marketing à l’Institut d'Administration des Entreprises de Toulouse (Université Toulouse-Capitole) et docteur en sciences de gestion, diplômé de l'École supérieure de Commerce à Montpellier.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Société | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.