16 10 12

Un Gaudé ...millésimé

url (22).jpg" Je rentre dans la pièce. Tu es là, devant moi, gisant dans ta couche comme un souverain millénaire. J'ai attendu si longtemps qu'il nous soit donné de nous revoir."

Centré autour de la mort d'Alexandre le Grand et des querelles qu'engendre sa succession, le roman de Laurent Gaudé façonne et peaufine le mythe attaché au personnage.

Arrachée à sa clandestinité, sa belle-soeur, Dryptéis, fille de Darius, accompagne le cortège qui, des mois durant, conduira la dépouille mortelle, de Babylone à Tyr,mêlant sa voix à celles du narrateur et du défunt, en un roman polyphonique empreint de grâce, de majesté et d'une actualité singulière.

"Le cortège a repris sa marche. Les femmes se sont mises à pleurer à nouveau de leur voix fatiguée mais elles ne le font plus pour Alexandre, elles pleurent désormais leurs soeurs qui sont mortes dans l'attaque. Elles pleurent sur la folie des hommes et leur sauvagerie. Où vont-elles? Nul ne le sait. La marche a repris mais elles sont prisonnières dorénavant."

Scènes et plans se succèdent en une grandiose orchestration cinématographique, soutenue d'une écriture magistrale.

Du Laurent Gaudé ..millésimé.

AE

Pour seul cortège, Laurent Gaudé, roman, Actes Sud, août 2012, 192 pp, 18 €

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Rentrée littéraire | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.