28 03 13

On se tait, on se tient

9782221131466.jpg" Aujourd'hui, je suis fière d'être  la petite-fille d'Edmond de Saint Junien, tête haute, cheveux et moustaches grisonnants, costume, cravate et souliers cirés, (...) Et de Delphine, ma grand-mère, toujours belle malgré ses soixante-six ans, collier de perles, tailleur-jupe ou pantalon, (...) . En m'appelant Fine, je porte un peu de son prénom et de l'honneur de la famille. Car on dit "fine" pour le cognac."

Rassemblée autour du couple patriarcal d'Edmond et Delphine, la famille Saint Junien vit dans un château près de Cognac. 

Surgit Nils, dix-huit ans,  fils de Rosalyne, inconnu au régiment du clan.

Surgit, peu après,  le meurtre d'une enfant, Maria, fille des concierges...

La culpabilité de Nils ne fait aucun pli pour la moitié de la famille; son innocence rassemble l'autre moitié autour de sa défense et de...l'amélioration de ses conditions de détention.

Jonglant allègrement avec les points de vue du narrateur et de Fine, observatrice interne du fonctionnement du clan, Janine Boissard nous offre une fresque familiale pétrie , certes, de quelques rancoeurs, mais surtout de fraicheur, tendresse, amour et d'une belle dignité.

Découvrant rapidement la source de la machination dont il est victime, Nils saura faire passer l'intérêt supérieur de la famille avant son salut immédiat.

Bon sang ne peut mentir

Bonne plume non plus.

Janine Boissard nous offre un moment de lecture tonique et ravigorant

Apolline Elter

Chuuut!, Janine Boissard, roman, Robert Laffont/ Best-Sellers,  mars 2013, 320 pp, 20 €

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.