08 06 13

« Il est d'étranges soirs où les fleurs ont une âme. » (Albert Samain)

Ma petite herboristerie.gifVous pourrez vous soigner naturellement au quotidien grâce à Ma petite herboristerie, un ouvrage pratique paru chez Marabout à Paris sous la plume de Fabienne Millet, docteur en pharmacie, et de la journaliste Sioux Berger, spécialisée dans les sujets liés au bien-être.

Comme l'annonce sa couverture, il vous permettra de mincir, de vous protéger d'apaiser votre stress et de soigner bien des petits maux à coups de tisanes, de gemmothérapie, de gélules, de teintures mères, de jus, de sirops et d'huiles essentielles, mais aussi de constituer votre herboristerie de plantes incontournables (argan, bois de rose, curcuma, germes de blé, hamamélis, houblon, lavande, mélisse, myrtille, passiflore, pissenlit, sureau, ylang-ylang...).

À votre santé !

Bernard DELCORD

Ma petite herboristerie par le docteur Fabienne Millet et Sioux Berger, Paris, Éditions Marabout, collection « Références », avril 2013, 288 pp. en quadrichromie au format 16 x 22,2 cm sous couverture Integra en couleurs, 15,90 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié dans cette petite pharmacopée les quelques lignes suivantes :

Guimauve (Althaea officinalis • Malvaceae)

Son nom évoque un parfum d'enfance, et ce n'est pas un hasard. Sa racine est en effet utilisée en confiserie pour sa saveur doucereuse. Mais on la retrouve aussi au Moyen Âge dans le carré des simples des monastères : à cette époque, on utilisait déjà la guimauve pour apaiser les maux de gorge ou les aphtes. Nos grands-mères l'employaient également pour calmer les douleurs dentaires des nourrissons : il était en effet fréquent qu'on leur donne un morceau de racine de guimauve à mâchouiller. On agrémentait aussi les tisanes du soir avec quelques pétales de guimauve, pour leur parfum agréable. Saviez-vous que la guimauve n'est autre qu'une espèce de rose trémière ?

Ce sont les racines qui sont utilisées.

Principaux constituants :

Mucilages,  pectines,  glucides, acide phénol, flavonoïdes, iode.

Propriétés utilisées :

Émolliente, antitussive, anti-inflammatoire (voies respiratoires, tube digestif), laxative, immunostimulante.

Indications :

Toux sèche irritative consécutive à une laryngite, trachéite, bronchite , maux de gorge, colite, constipation, inflammations diverses (cutanées, buccales).

Précautions :

Aucune toxicité aux doses préconisées.

Pour lutter contre les troubles respiratoires et stimuler les défenses :

5 g de racine de guimauve

Préparation :

Faire une macération pendant 1 à 2 heures, remuer régulièrement à raison de 5 g de racines pour 250 ml d'eau.

Utilisation :

Adulte : boire les 250 ml par jour en les fractionnant en dehors des repas.

Enfant à partir de 7 ans : demi-dose.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Vie pratique | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.