26 06 13

« Il n’y a pas que l’argent ! Le bonheur compte aussi. » (Somerset Maugham)

Villa Mauresque.jpgSous sa couverture un peu provocatrice, Villa Mauresque, la biographie en forme de graphic novel de l'écrivain anglais Somerset Maugham parue aux Éditions La Table Ronde à Paris sous la plume de François Rivière et agrémentée de (beaux) dessins de Jean-Louis Floc'h constitue une grande réussite tant sur le plan littéraire que technique, en particulier par l'usage habile de la multiplication des points de vue.

Écoutons les auteurs :

« Somerset Maugham, personnage extravagant, dramaturge, romancier et nouvelliste à succès (citons entre autres Un Homme d'Honneur, Le Fil du Rasoir, Servitude humaine, Mr Ashenden, agent secret, Le Sortilège malais, Catalina, L'Humeur passagère et des dizaines de "short stories"...) a vécu du milieu des années trente à la fin de sa vie sur la Riviera française dans une magnifique demeure baptisée "Villa Mauresque" [1] où défila tout ce qui comptait alors dans le monde des arts et des lettres. Ses amis se nommaient Churchill, Cocteau, H.G. Wells et Ian Fleming. C'est à l'écrivain, mauvaise langue et toujours lucide, que nous avons donné la parole, ainsi qu'à un cercle de familiers qui ne se privent pas de dire ce qu'ils pensent du "grand homme", de ses hauts-faits comme de ses servitudes : son propre frère, son neveu Robin, le chroniqueur Beverly Nichols, son rival malheureux Hugh Walpole, sa partenaire au bridge Barbara Bach et sa cuisinière, Annette. »

Si on ajoute que Maugham, qui vivait exclusivement de ses écrits, était fabuleusement riche (il employait treize personnes à la Villa Mauresque) et homosexuel sans complexes, qu'il fut espion en Russie durant la Première Guerre mondiale, qu'il était médecin et que son œuvre, inspirée par la manière d'Oscar Wilde et des naturalistes français, fait de lui le Maupassant britannique, on a réuni tous les ingrédients pour une plongée passionnante dans ce récit de vie épatant, qui se lit d'une traite et que l'on reprend ensuite pour en savourer les finesses so British.

Bravo, les artistes !

Bernard DELCORD

Villa Mauresque par Floc'h & Rivière, Paris, Éditions La Table Ronde, juin 2013, 150 pp. en noir et blanc au format 18,5 x 26 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 20 € (prix France)



[1] Construite à l'instigation du roi Léopold II pour... son confesseur.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Biographies | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.