26 08 13

Musique, maestro !

Les 100 mots de l'opéra.jpgDans Les 100 mots de l'opéra paru aux Presses Universitaires de France dans la célèbre collection « Que sais-je ? », Philippe Jordan, directeur musical de l'Opéra national de Paris, entraîne avec le concours d'Emmanuelle Josse le lecteur dans les coulisses d'un art qui gagne sans cesse de nouveaux spectateurs, en particulier auprès des jeunes générations.

Il faut dire que le cicerone a tout pour séduire : à 38 ans, il est l’un des plus talentueux chefs d’orchestre au monde. En concert, il a notamment dirigé le Berliner Philharmoniker, le Wiener Philharmoniker, la Staatskapelle de Berlin, le Wiener Symphoniker, le RSO de Vienne, l’Orchestre philharmonique de Radio France, le Philarmonia de Londres... En Amérique du Nord, il a dirigé les orchestres de Seattle, St-Louis, Dallas, Detroit, Chicago, Cleveland, Philadelphie, Washington, Minnesota, Montréal, New York et San Francisco. Après une représentation en 2011 au Teatro alla Scala, il a dirigé Parsifal en 2012 au Festival de Bayreuth. Il a en outre enregistré une dizaine de disques et DVD, dont Pelleas et Mélisande de Debussy en 2013.

Pour lui, « l'opéra est un spectacle à part : il invite tous les arts, propose l’alliance du texte et de la musique, attire aussi les plus grands artistes de l’époque pour sa mise en scène, pour ses décors. L’opéra est un bâtiment à part : c’est un des lieux les plus prestigieux des grandes villes, un marqueur social de la cité. L’opéra est une entreprise collective : des chanteurs aux techniciens, du chef d’orchestre aux musiciens, chacun œuvre à la réussite de la représentation. L’opéra est exigent : il demande à son public de connaître ses rituels et d’adhérer à toute une série de conventions radicales – sur scène, tout le monde chante et tout est chanté – pour s’abandonner à ses délices ».

Éclairant les traditions de ce genre musical au prisme de sa propre expérience, Philippe Jordan dévoile aussi sa conception de la direction d’orchestre, de la relation au public, aux chanteurs ou encore aux metteurs en scène.

On applaudit à son succès !

Bernard DELCORD

Les 100 mots de l'opéra par Philippe Jordan en collaboration avec Emmanuelle Josse, Paris, Presses Universitaires de France, collection « Que sais-je ? », mai 2013, 128 pp. en noir et blanc au format 11,5 x 17,5 cm sous couverture souple, 9 €

Liste des 100 mots :

Abonnés – Accessoires – Accompagnement – Acoustique – Administration – Architecte – Aria – Assistants – Ateliers – Audition – Baguette – Ballet – Callas – Caméra – Canevas – Carrière – Chanteur – Chef de chant – Chef d’orchestre – Chœur et Chef de chœur – Cinéma – Comédie – Communiquer – Concours – Conventions – Coproduction – Costumes – Couleur – Création – Décors – Découpage – Démocratisation – Discipline – Distribution – Diva – Doublure – Dramaturgie – Drame – Duo d’amour – Éclairages/Lumières – Économie – Édition – Ensemble – Festival – Finale – Fosse – Foyer – Gala – Héritage – Inachevé – International – Interprétation – Jeunesse – Kammeroper – Language coach/Répétiteur de langue – Langues – Leitmotiv – Livret – Lyrique – Masculin/Féminin – Mécènes – Metteur en scène – Mise en espace – Monument – Mort – Mythe – Les Noces de Figaro – Nouvelle production – Opérette – Orchestre – L’Orfeo – Ouverture (prologue, prélude) – Partition – Plateau – Politique culturelle – Pouvoir – Première – Public – Programme – Rayonnement – Récitatif – Régisseur général – Répertoire – Répétition – Reprise – Reproduction – Respiration – Salle – Salut – Scandale – Souffleur – Surtitrage – Stagione – Technique/Techniciens – Totalité – Tragédie lyrique – La TraviataTristan et Isolde – Version – Voix – Virtuosité – Wozzeck.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Musique | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.