26 11 13

Quinqua-phonie

la_saga_de_france_inter_01.jpg

 

"Il faut bien l'admettre: l'histoire avait très mal commencé. En 1963, lorsque France Inter devient France Inter, la radio se lance dans la course à l'information dotée d'un lourd et pesant passif d'après-guerre, dont elle n'est pas débarrassée.

Elle aura 50 ans le 14 décembre prochain: fringante quinquagénaire, France Inter fête un demi-siècle d'émissions cultes - le générique de la célèbre Radioscopie chancellienne résonne encore à vos oreilles -  de turbulences, grèves et de joies. 

Consignant une cinquantaine d'interviews de membres actuels et anciens de cette grande famille radiophonique , Anne-Marie Gustave et Valérie Péronnet nous brossent le portrait  - alerte et attachant - d'une grande dame  investie d'une mission de service public, progressivement et partiellement affranchie, au cours des ans, de la tutelle gouvernementale.Le portrait-type de ses auditeurs - farouchement attachés à "leur" radio, celui de ses animateurs, des 140 métiers qui gravitent autour des ondes et des programmes qui font succès de la station ravivent en nos mémoires les parcours parfois initiaux  de grandes voix, de grands noms, tels Jacques Chancel, Stéphane Bern, Yves Mourousi, , Patrick Gelinet, Nicolas Demorant, Eve Ruggieri, Michèle Cotta, Laurent Ruquier...

Une belle visite des coulisses d'une grande maison.

AE

La saga France Inter,  Amours, grèves et beautés, Anne-Marie Gustave et Valérie Péronnet, essai, Ed. Pygmalion, oct. 2013, 290 pp, 20.9€

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.