11 03 14

Vagues à l'âme

Mannequin des années 90, Marilyne,  "dégage[ait] "encore un mystère agaçant et une beauté tenace". Avec son mari , William, elle a échappé à la fièvre new-yorkaise  des célébrités pour installer une paisible maison d'hôtes en Bretagne et vivre avec leur fille Georgia une vie  familiale apaisée.

C'est compter sans  la découverte d'un cadavre, celui d'une jeune femme tatouée,  Evelyne Folenfant,   échouée sur la plage et l'enquête qui va en résulter.

C'est compter sans les retrouvailles d'avec Simon Schwartz, l'inspecteur de police et amour de jeunesse..

" Simon était un homme compact et solitaire, l'inverse de William qui lui, se promenait depuis vingt ans sur le corps de Maryline avec des mots magiques et des effleurements, propageant une vie légère poudrée de drogue et de paillettes, un rêve tordu et beau. Simon lui, sentait la mer, énervait comme le vent du large et il était sa jeunesse. Elle se dit que Simon était quelqu'un à qui on appartenait ou rien, alors que William n'avait jamais eu aucun sens de la propriété."

C'est compter avec une mer passablement agitée

AE

Mer agitée à très agitée, Sophie Bassignac, roman, Ed. JC Larrès,janvier 2014, 260pp, 14.5 €

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.