22 04 14

Mon (arrière-grand-)père, ce héros

" L'héroïsme, c'est être un autre que l'on ne soupçonnait pas d'exister"

Spécialiste du XIXe siècle - littérature et musique confondues - puisqu'on lui doit de concert une biographie d'Alain Fournier, d'Alfred de Musset et de Claude Debussy (Ed. Gallimard - Folio) Ariane Charton approche le phénomène de l'héroïsme par le biais du concept - viril - de mort , de sacrifice de vie, qu'il suppose et le spectre, centenaire oblige, de la guerre 14-18. 

 L'approche se fait par le prisme d' écrivains de la Grande Guerre, Guillaume Apollinaire, Roland Dorgelès, Romain Rolland, Alain-Fournier, Charles Péguy, Georges Duhamel, Jean Giono, Louis-Ferdinand Destouches (futur Céline) , Louis Pergaud,  Blaise Cendrars... de leur correspondances et écrits relatifs à cette période. Partant, elle nous fait part d'un "coup de foudre littéraire" pour Jean de La Ville de Mirmont, écrivain aujoud'hui oublié.

Partis dans l'euphorie patriotique d'une guerre de mouvement, la plupart déchanteront quand viendra l'interminable attente de la guerre des tranchées.

«  Ici, dans la souffrance qui fait tomber les masques, je vois le bas-fond de l’âme humaine et la lie, et la vase et la merde. Combien peu, officiers comme soldats, peuvent se vanter d’être des hommes, des hommes ! »  écrit Louis Pergaud à sa femme , quelques mois avant sa mort, sur le front, le 8 avril 1915.

D'aucuns tireront des visions d'horreur, matière -cathartique, didactique - à récits, romans, . parfois primés, tels Le feu, journal d'une escouade, d'Henri Barbusse, Prix Goncourt 1916,  Civilisation de Georges Duhamel, Goncourt 1918, Les croix de bois, de Roland Dorgelès, ..., d'autres en tireront un dégoût qui conditionnera leur attitude en 1940  tel Louis-Ferdinand Destouches (augmentée, il est vrai,  d'un anti-sémitisme qui n'a rien d'un "pacifisme d'ancien combattant"  ) ou un pacifisme à ce point ancré, tel Jean Giono, qu'il lui vaudra d'être arrêté en 1939,  taxé de collaborateur en 1944..

Un petit éloge bien intéressant

AE

 

Petit éloge de l’héroïsme à travers des écrivains de la Grande Guerre,  Ariane Charton, essai, éd. Folio 2 €, février 2014,  128 pp

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Histoire | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.