22 06 14

Cueillettes amusantes...

Le Gratin des champignons.jpgLes dessins de Roland Sabatier, né en 1942, sont remarqués aussi bien dans des magazines pour la jeunesse que dans la presse réservée aux adultes. Dans les années 1980, il a fait partie des Humoristes Associés et a publié avec eux des recueils autour du vin, de la table, du ski et des sept péchés capitaux. Il a aussi nourri ses passions botaniques et mycologiques en illustrant plusieurs livres sur ces thèmes naturalistes.

Dans Le Gratin des champignons – une référence réclamée parue en 1986 enfin à nouveau disponible grâce aux Éditions Glénat à Grenoble –, « il croque (comme l'assure fort justement l'éditeur) les champignons les plus courants de nos contrées, les délicieux comme les vénéneux.

Mais l'humour de ce livre n'empêche pas qu'on peut lui faire confiance : il s'agit d'un guide d'identification remarquablement documenté, préfacé par Georges Becker, docteur ès sciences, ancien président de la Société mycologique de France.

Les espèces les plus répandues dans nos forêts et nos prairies – le gratin ! – y sont caricaturées, comme autant de personnalités, mettant en évidence leurs traits de caractères principaux, sympathiques ou inquiétants, leur habitat, leurs habitudes de vie et, bien sûr, leur comestibilité. Il devient alors impossible au débutant de les confondre ; mieux ! le passionné peut partir à leur recherche, fort de toutes ces informations astucieusement mises en scène.

Une galerie de portraits mycologiques où il est urgent de se promener, avant d'attraper son couteau et son panier ».

Et aussi – et surtout ! – pour éviter de donner raison à Sacha Guitry qui écrivait en 1935 dans les Mémoires d'un tricheur : « Nous étions douze à table. Du jour au lendemain, un plat de champignons me laissa seul au monde »...

Bernard DELCORD

Le Gratin des champignons par Roland Sabatier, préface de Georges Becker, Grenoble, Éditions Glénat, août 2012, 224 pp. en quadrichromie au format 14 x 22,5 cm sous couverture brochée en couleurs, 19,99 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié dans ce livre de préparatifs d'omelettes la description suivante :

Coprinus comatus

Le Gratin des champignons  (Coprinus).jpg

Étymologie :

Coprinus grec : relatif aux excréments.

Comatus latin : chevelu.

Nom vulgaire :

Coprin chevelu.

Description :

Ce coprin chevelu a des mœurs bien curieuses, comme tous les coprins d'ailleurs.

Sa silhouette est cylindrique, avec un sommet lisse et jaunâtre, mais le corps du champignon est fait uniquement des lamelles qui sont extrêmement serrées et pendent du sommet vers le bas. L'ensemble est hérissé de mèches qui ont valu son nom à ce coprin.

Le pied est tout blanc, raide, creux, et porte à sa base les restes d'un anneau fragile. Mais, très vite, les lamelles s'écartent les unes des autres en partant du bord, deviennent noires, et se liquéfient complètement. Elles se résolvent alors en une encre qui emporte les spores.

Il aime les terres grasses et fraîchement remuées. Fréquent en automne, c'est un bon comestible à condition de le consommer très jeune.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Cuisine | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.