11 10 14

Avant le retour des beaux jours…

Bruxelles occupée.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 10/10/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

À l’occasion des 70 ans de la Libération de Bruxelles (le 3 septembre 1944), Georges Lebouc a fait paraître chez 180° éditions un passionnant Bruxelles occupée rassemblant nombre de témoignages oraux et écrits de la vie quotidienne dans la ville durant les quatre années de l'Occupation nazie, un sujet jamais vraiment traité jusqu’ici.

Avec la verve qu’on lui connaît, Georges Lebouc ressuscite donc le marché noir de la rue des Radis (né des pénuries et des faiblesses du ravitaillement), le bombardement de l'avenue de la Couronne, la fermeture de l'ULB en raison d'une parodie d'étudiants (celle de l’échec de l’invasion de l’Angleterre par une attaque du Chalet Robinson au Bois de la Cambre), le mitraillage du siège de la Gestapo par l’aviateur Jean de Sélys Longchamps, l’épisode fameux du « faux Soir », le Secours d'Hiver, les coupures de gaz et d'électricité, le faux enterrement d'Hitler dans les Marolles, l'incendie du Palais de Justice, la collaboration, la Résistance, les mesures antisémites et la fuite des Allemands, mais aussi la vie sportive et culturelle (presse, radio, cinéma, théâtre, cirque, chansonniers…) d’une cité à l’esprit résolument frondeur et rigolard.

Une belle œuvre mémorielle !

Bernard DELCORD

Bruxelles occupée ou la vie quotidienne sous l’occupation allemande par Georges Lebouc, Bruxelles, 180°éditions, septembre 2014, 234 pp. en noir et blanc au format 23,7 x 31 cm sous couverture brochée en couleurs, 17 €

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Histoire | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.