12 11 14

La der des ders en 68 épisodes…

Larousse de la Grande Guerre.jpgRédigé par une brochette de spécialistes – parmi lesquels figure la Belge Laurence van Ypersele, professeure d’histoire à l’UCL – sous la direction de Bruno Cabanes et Anne Duménil, le Larousse de la Grande Guerre décrit 68 événements clés, depuis les guerres balkaniques jusqu'à l'occupation de la Ruhr, qui sont autant d’occasions de mener une réflexion plus large sur un thème particulier en s’attachant aux acteurs connus ou anonymes, –soldats des tranchées et populations civiles bombardées, prisonniers et femmes combattantes – tout en abordant les aspects politiques, économiques, sociaux, militaires et techniques de ce qui fut l’une des plus grandes catastrophes humaines de tous les temps..

De plus, la médecine, la religion, l'art, la presse, la religion, l'enfance, la douleur, la mort, thèmes souvent absents des ouvrages traditionnels, prennent ici toute leur place.

Édité en partenariat avec l'Historial de la Grande Guerre de Péronne, l’ouvrage réunit près de 500 documents, dont beaucoup sont inédits, notamment un ensemble de photographies peu ou pas connues, notamment d’objets du quotidien ou commémoratifs, surprenants parfois, émouvants souvent, pour remettre l'humain au centre du récit.

Sommaire détaillé :

– Combats dans les Balkans (18 octobre 1912).

– Trois ans sous les drapeaux (5 août 1913).

– L'archiduc François-Ferdinand est assassiné à Sarajevo (28 juin 1914).

– La France et l'Allemagne mobilisent (1er août 1914).

– Kitchener fait appel aux volontaires (1er août 1914).

– Exactions allemandes en Belgique (23 août 1914).

– Tannenberg (26-30 juin 1914).

– Le « miracle de la Marne » (9 septembre 1914).

– 93 intellectuels allemands pour la guerre (4 octobre 1914).

– De la Suisse a la mer du Nord (11 novembre 1914).

– Première attaque au gaz toxique (22 avril 1915).

– Les Alliés débarquent à Gallipoli (25 avril 1915).

– Jean-Corentin Carré s’engage à 15 ans (21 avril 1915).

– Faim, ersatz et rationnement (2 mai 1915).

– « Plus énergique sera la guerre » : le torpillage du Lusitania (1er mai 1915).

– Le génocide des Arméniens (21 mai 1915).

– Les Allemands entrent dans Varsovie (5 août 1915).

– « Protéger » les frontières de l’empire russe (septembre 1915).

– Zimmerwald : « la voie de la paix et du socialisme » (5-8 septembre 1915).

– Les « fausses nouvelles » du Canard enchaîné (10 septembre 1915).

– D’Artois en Champagne, la percée impossible (25 septembre 1915).

– Edith Cavell, patriote et martyre (12 octobre 1915).

– Ce que coûte la guerre (16 novembre 1915).

– Verdun, sous le feu (21 février 1916).

– Le capitaine de Gaulle est fait prisonnier à Douaumont (2 mars 1916).

– Les Allemands déportent les femmes à Lille (22 avril 1916).

– L’« Insurrection de Pâques » à Dublin (24 avril 1916).

– Le partage du Moyen-Orient (15-16 mai 1916).

– Orages d’acier sur la Somme (1er juillet 1916).

– « Dada, c’est le grand truc » (14 juillet 1916).

– Écrire la guerre (3 août 1916).

– Le Christ apparaît à Claire Ferchaud (28 novembre 1916).

– Sur le front de l’arrière, la mobilisation industrielle (5 décembre 1916).

– La guerre sous-marine devient totale (30 janvier 1917).

– Le glas de la monarchie russe (27 février 1917).

– Terres brûlées dans le nord de la France (16 mars 1917).

– “We won’t come back till it’s over” (2 avril 1917).

– « Plus de boucherie, nous voulons la liberté’ (16 avril 1917).

– La grève des midinettes (11 mai 1917).

– Maria Bochkareva, la Jeanne d’Arc russe (21 juin 1917).

– Bombardements sur Londres (1er juillet 1917).

– « Mon cerveau est tordu comme un fil de fer serré » (23 juillet 1917).

– Les Anglais à l’assaut de Passchendaele (31 juillet 1917).

– Benoît XV écrit aux chefs des nations en guerre (1er août 1917).

– Margaretha Geertruida Zelle, dite Mata Hari (15 octobre 1917).

– Caporetto, débâcle sur le front italien (24 octobre 1917).

– « Tout le pouvoir aux soviets ! » (6 novembre 1917).

– 14 points pour l’après-guerre (8 janvier 1918).

– Paxon, becquetance, cibiches… (février 1918).

– Offensive « Michaël » : le va-tout des Allemands (21 mars 1918).

– Des centaines de milliers de lettres par jour (septembre 1918).

– La grippe espagnole, la pandémie du siècle (octobre 1918).

– Sur les décombres de l’Empire austro-hongrois (28 octobre 1918).

– Le Kaiser abdique ! (9 novembre 1918).

– « Ce jour à jamais mémorable » (11 novembre 1918).

– Droit de vote pour les Allemandes (12 novembre 1918).

– Chasse aux collaborateurs en Belgique (mi-novembre 1918).

– L’Afrique-Orientale allemande capitule (25 novembre 1918).

J’accuse (mars 1919).

– Reconstruire (11 avril 1919).

– Versailles : le triomphe et l’amertume (28 juin 1919).

– Les défilés de la victoire (14 juillet 1919).

– Mutilés, aveugles et gueules cassées (12 mai 1920).

– George V inaugure l’Imperial War Museum (9 juin 1920).

– Des milliers de soldats laissés sans sépulture (11 novembre 1920).

– Des millions de sans-papiers (5 juillet 1922).

– La France occupe la Ruhr (11 janvier 1923).

– Sortir de la Grande Guerre (1927-1928).

Comme il se doit, l’ouvrage se clôt par une bibliographie, une chronologie et un index.

Un livre formidable sur une tragédie qui ne l’est pas moins !

Bernard DELCORD

Larousse de la Grande Guerre, ouvrage collectif sous la direction de Bruno Cabanes et Anne Duménil, préface de Jean-Jacques Becker, Paris, Éditions Larousse, septembre 2014, 265 pp. en quadrichromie au format 24 x 29,3 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 29,90 € (prix France)

Écrit par Brice dans Histoire | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.