13 11 14

Descriptivisme

 Jean Echenoz excelle dans l'art de  description. Ce n'est pas un scoop.

Extraites de textes déjà publiés, les sept nouvelles qui meublent le recueil tiennent du "descriptivisme" tant l'écrivain pousse loin son art: un portrait de l'amiral Nelson, une promenade dans le Jardin du Luxembourg dotée d'une observation minutieuse de ses statues féminines, les pérégrinations de Luc, un veuf passionné par les constructions de ponts , celles d'un narrateur obnubilé par la dégustation de sandwichs - beurre/sec - au Bourget .. sont tant d'invitations à la rêverie.

Une rêverie pimentée de clins d'yeux,  guidée par la lecture mélodieuse qu'en réalise Dominique Pinon.

Caprice de la Reine, Jean Echenoz, recuei; Ed. de Minuit, mars 2014, Ed. Gallimard - Ecouter - Lire , septembre 2014, texte intégral lu par Dominique Pinon, durée: 1h50

Écrit par Apolline Elter | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.