15 11 14

Un choc de titans…

Noël 44 – La bataille d'Ardenne.jpgÉditée par votre serviteur et publiée aux Éditions de la Renaissance du Livre à Waterloo, la somme pérenne – on en est à la quatrième parution en vingt-quatre ans – que le grand historien militaire américain Charles B. Macdonald (1923-1990) a consacrée, sous le titre Noël 44 – La bataille d'Ardenne, à l’affrontement qui opposa voici 70 ans les troupes alliées aux forces du IIIe Reich sur les territoires belge et luxembourgeois est un livre étonnant à plus d’un égard.

D’abord, et c’est là un phénomène unique, parce que l’auteur participa lui-même en tant que commandant de compagnie du 23e régiment d’infanterie US à certains des combats qu’il décrit et à l’issue desquels il fut décoré de la fameuse Silver Star.

Ensuite, parce que son travail méticuleux, précis et sans concessions – on le tient aux États-Unis pour un modèle de critique historique appliquée, mais il est vrai que l’auteur était historien en chef du prestigieux United States Army Center of Military History à Fort Lesley (Washington D.C.) – rassemble un nombre colossal d’informations détaillées, bien souvent recueillies sur le terrain et auprès d’anciens combattants de deux camps.

Enfin, parce que l’ouvrage connaît un succès constant des deux côtés de l’Atlantique, auprès d’un public régulièrement renouvelé et sans être jamais pris en défaut par les spécialistes.

En voici le pitch :

« Le temps de Noël 1944 et du Nouvel An 1945 demeurera à tout jamais dans le souvenir des habitants d’Houffalize, de Saint-Vith, de Malmédy, de Bastogne, soit de toute l’Ardenne, un long, un très long moment de souffrance.

Quand Hitler lance des troupes extrêmement motivées à travers le Luxembourg avec pour mission de franchir la Meuse et de s’emparer du port d’Anvers, les Américains sont sous l’effet de la plus totale surprise. Charles B MacDonald révèle ici comment la Bataille d’Ardenne, l’une des plus grandes et des plus sanglantes victoires de l’armée U.S., fut tout d’abord la plus spectaculaire des défaites de ses services de renseignements.

Avec un talent incontestable, il fait le récit détaillé du choc formidable, dans la neige et le brouillard, qui oppose les armées allemandes condamnées à vaincre ou mourir aux troupes américaines décidées à leur résister à tout prix.

Connue aux États-Unis sous le nom de Battle of the Bulge, la Bataille du Saillant, et en Europe sous le terme impropre d’Offensive von Rundstedt, la Bataille d’Ardenne fut l’ultime tentative, désespérée, du régime nazi aux abois en vue d’inverser le cours de la guerre.

Comme le démontre l’auteur, elle fut à deux doigts de réussir… »

Soulignons, pour conclure, la qualité de la traduction en langue française, qui a su conserver toute la finesse d’analyse et la précision d’approche de l’auteur, une véritable gageure...

Bernard DELCORD

Noël 44 – La bataille d'Ardenne  par Charles B. MacDonald, traduit de l’américain par Paul Maquet et Josette Maquet-Dubois, Waterloo, La Renaissance du Livre, collection « Voix personnelles », novembre 2014, 635 pp. en noir et blanc au format 16 x 24 cm sous couverture brochée en couleurs, 28 €

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Histoire | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.