04 01 15

Le génial galeriste des génies méconnus…

Mémoires du marchand des impressionnistes.jpgOuvrage indispensable pour les visiteurs de la belle exposition [1] qui lui est consacrée jusqu’au 8 février 2015 dans les murs du Musée du Luxembourg [2] à Paris, les Mémoires du marchand des impressionnistes de Paul Durand-Ruel (1831-1922), parus chez Flammarion, l’est aussi pour tous ceux que passionne l’histoire de l’art en France au XIXe siècle, s’agissant en particulier de l’œuvre de Camille Corot (1796-1875), d’Eugène Delacroix (1798-1863), d’Eugène Fromentin (1820-1876), d’Eugène Boudin (1824-1898), de Camille Pissarro (1830-1903), d’Édouard Manet (1832-1883), de James Whistler (1834-1903), d’Edgar Degas (1834-1917), d’Henri Fantin-Latour (1836-1904), de Paul Cézanne (1839-1878), d’Alfred Sisley (1839-1899), de Claude Monet (1840-1926), de Berthe Morisot (1841-1895), d’Auguste Renoir (1841-1919), de Mary Cassatt (1844-1926) ou de Gustave Caillebotte (1848-1894), excusez du peu !

Précurseur sur la scène internationale du marché de l’art – il a établi un réseau de galeries à Paris, Londres, Bruxelles et New York –, notre homme avait aussi le nez creux puisqu’il nourrit, défendit et promut les peintres de l’École de Barbizon puis les impressionnistes à l’époque où il était de bon ton de vilipender leurs œuvres, en conservant leurs toiles jusqu’à l’émergence du marché.

« Ma folie a été sagesse, a-t-il écrit. Dire que si j’étais mort à soixante ans, je mourais criblé de dettes et insolvable, parmi des trésors méconnus. »

Retraçant sa vie de 1831 à 1922, le livre est accompagné de plus de 60 illustrations (documents et œuvres), d’une sélection d'articles et de lettres, d'une liste de ses expositions (200 à Paris et 130 à New York), ainsi que d'une biographie chronologique.

Par ailleurs, l'ouvrage comporte un riche appareil analytique en annexe : Paul-Louis Durand-Ruel (son arrière-petit-fils) et Flavie Durand-Ruel (son arrière-arrière-petite-fille et nièce de Paul-Louis) ont identifié tous les personnages et artistes cités, ainsi que toutes les œuvres mentionnées en précisant leur localisation actuelle.

Bernard DELCORD

Mémoires du marchand des impressionnistes par Paul Durand-Ruel, texte établi, présenté et annoté par Paul-Louis Durand-Ruel & Flavie Durand-Ruel, Paris, Éditions Flammarion, septembre 2014, 331 pp. en noir et blanc + 32 pp. de cahier photo en quadrichromie au format 15 x 23,5 cm sous couverture brochée en couleurs, 32 € (prix France)

Mémoires du marchand des impressionnistes (affiche expo).jpg


[1] http://museeduluxembourg.fr/expositions.

[2] Elle est organisée par la Réunion des musées nationaux - Grand Palais en collaboration avec le musée d’Orsay, la National Gallery de Londres et le Philadelphia Museum of Art et elle réunit quatre-vingts chefs-d’œuvre de l’impressionnisme en retraçant le moment où une avant-garde artistique accède à la reconnaissance internationale sous l’impulsion d’un marchand passionné.

Écrit par Brice dans Arts, Bernard Delcord | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.