24 03 15

Envoûtant

 

9782021220995.jpg

La sortie d'un roman de François Emmanuel est toujours un événement: l'écrivain ne se produit que lorsqu'il a matière à écrire, à partager. Quelque chose de fort...

Les lecteurs de Regarde la vague - j'en suis et vous invite à en lire chronique, sur ce blog, en date du 16 novembre 2007 - retrouveront avec émotion la fratrie, la famille  Fougeray, Jivan, Marina, Alexia, .... La réunion, dans la maison familiale normande est tragique, cette fois: victime d'un accident de la route, Grâce dort d'un "coma stade deux" en l'institut Louis- Pasteur.

"  [...] ces mots, ces cinq mots , Grâce est dans le coma, faisant peu à peu entaille dans le bloc de souvenirs liés à leur soeur Grâce, elle que rien ne pouvait abattre, elle qui se tenait toujours droite dans l'habitude des jours, la mère, la fille, la soeur parfaite, Grâce éternellement Grâce, agaçante d'être Grâce, et dot désormais le moindre souffle faisait trembler le monde."

Suspendu aux visites et nouvelles venues de l'hôpital, à la neige qui nimbe de silence la nuit et les routes, le temps agit sur chacun des protagonistes comme espace de souvenirs, de réflexions, d'introspection et parfois de tensions.

Et toujours, ce phrasé imparable, balancé, précis, minutieux, qui observe les protagonistes, en décortique les relations, pensées intimes et couvre les pages d'encre et de vagues successives et mélodieuses.

François Emmanuel est chirurgien de l'âme

Apolline Elter

 

Le sommeil de Grâce, François Emmanuel, roman, Ed. Seuil, mars 2015, 150 pp

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.