17 04 15

Arabesques du quotidien

En harmonie.jpgRassemblant les contributions de 18 spécialistes belges et étrangers sous la houlette de l’archéologue arabisante Mieke Van Raemdonck, l’inventaire de la collection d’objets d’art du monde islamique du Musée du Cinquantenaire à Bruxelles s’intitule En harmonie, expression utilisée par l’auteur arabe Ibn Khaldun (Tunis, 1332-Le Caire, 1406) lorsqu’il évoquait la beauté.

Et de la beauté, l’ouvrage en montre à foison, qu’il s’agisse de soieries, de tissus d’étoffes, de vêtements, de pièces de monnaie, de statuettes, d’astrolabes, d’encensoirs, de céramiques, de cruches, de coupes, de pots, d’objets en terre cuite, de carreaux d’ornement, d’objets en verre, en pierre ou en métal, de panneaux décoratifs, d’éléments architecturaux ou de portes en bois sculpté, de tapis, de bannières, de stèles funéraires, de plumiers, de manuscrits, de miniatures, de reliures et de livres…

Les pièces les plus anciennes datent du VIIIe siècle et les plus récentes du XIXe. Elles proviennent du Maghreb, d’Andalousie, d’Égypte, de l’empire ottoman, de Syrie, d’Iran et même de l’Inde des Moghols.

Chaque objet usuel est non seulement remis dans son contexte historique, géographique, culturel et artistique en tenant compte des avancées les plus récentes de la recherche scientifique, mais aussi comparé à d’autres objets similaires conservés dans d’autres musées du monde.

Une magnifique initiation à l’art oriental de vivre avec l’art !

Bernard DELCORD

En harmonie – Art du monde islamique au Musée du Cinquantenairesous la direction de Mieke Van Raemdonck, Lier, Éditions Lannoo, avril 2015, 318 pp. en quadrichromie au format 25 x 29 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 39,99 €

Écrit par Brice dans Arts, Bernard Delcord | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.