23 07 15

« La séduction, la répulsion, la dérision »

Les noms propres chez Céline.jpgAncien directeur du Robert et de Larousse, Michel Legrain est lexicographe, philosophe et spécialiste des religions et de la mythologie. Il est l’auteur de Dédale, héros de la démesure (Larousse) ainsi que d’un Dictionnaire indiscret de l’Olympe (Perrin), d’un Petit guide du paradis et d’un Petit guide de l'enfer (Armand Colin), d’un La Comtesse de Ségur. Mots, silences et stéréotypes et d’Un doudou pour bébé (Honoré Champion), d’un Dictionnaire de la Bible et du christianisme (Larousse, collection In extenso) et d’un Dictionnaire des femmes dans la Bible (Éditions du Cerf).

Il a aussi fait paraître chez Slatkine à Genève un étonnant petit dictionnaire tout en érudition intitulé Les noms propres chez Céline – Parcours alphabétique et lectures thématiques dans lequel il fait montre d’une remarquable connaissance de l’œuvre de l’auteur du Voyage au bout de la nuit, de Mort à crédit, de Guignol’s Band et de Casse-pipe.

Écoutons-le :

« Céline assemble les mots de façon improbable pour écrire la musique de ses récits. Quand il a épuisé les ressources de la langue ordinaire, il forge des mots nouveaux et tord le cou à la syntaxe traditionnelle.

Cet exercice porte aussi sur les noms propres qui désignent les personnages réels ou imaginaires qu'il a croisés, les pays, les villes, les bateaux, les animaux de sa vie et de ses rêves. Il a un art consommé de la manipulation pour appeler de façon inattendue celui-ci par son nom, celui-là d'un pseudonyme évocateur pour mieux le mettre en scène.

[J’ai] cherché à deviner quels personnages se cachaient sous les masques et en quels lieux nous étions invités.

Les dénominations de ceux-ci et de ceux-là disent l'espoir, la fascination, l'illusion, le désarroi, le mépris, le courage et la lâcheté, la mort. Avec des mots-valises, des amalgames incongrus, des suffixes dépréciatifs, des rimes évocatrices, Céline nous dit les vertiges de son voyage au bout de la vie.

Il n'est pas innocent que la Grande Guerre commence pour Bardamu à Noirceur-sur-la-Lys ni que le pays d'Afrique qui fit rêver le héros avant qu'il y fût s'appelât Bragamance plutôt que trivialement Cameroun. Laval, en revanche, ne pouvait s'appeler Dupont et Berlin ne pouvait cesser d'être la capitale, même rasée, d'une Allemagne en déroute. »

Au fait, savez-vous qui étaient l'Agité du bocal [1], Ciboire [2], Dur de mèche [3], Buste-à-pattes [4], L’Harangon [5], Marc Empième [6], Achille Brottin [7], Norbert Loukoum [8], Lili [9] et Poupine [10] ?

Michel Legrain propose, pour les croiser, un répertoire alphabétique et des lectures thématiques dans lesquelles il navigue sur les thèmes obsessionnels qui ont hanté Céline.

Bernard DELCORD

Les noms propres chez Céline – Parcours alphabétique et lectures thématiques par Michel Legrain, Genève, Éditions Slatkine, collection « Érudition », mai 2015, 241 pp. en noir et blanc au format 15,5 x 23,5 cm sous couverture brochée en bichromie, 45 €



[1] Jean-Paul Sartre.

[2] Paul Claudel.

[3] André Malraux.

[4] Henry de Montherlant.

[5] Louis Aragon.

[6] Marcel Aymé.

[7] Gaston Gallimard.

[8] Jean Paulhan.

[9] L’épouse de Céline, Lucette Almansor.

[10] L’un des quatre chats de Céline au Danemark.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Dictionnaires | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.