17 10 15

Portraits de cours…

Élisabeth Vigée Le Brun (cover).jpgUne exposition organisée par la Réunion des Musées nationaux-Grand Palais, le Metropolitan Museum of Art de New York et le Musée des Beaux-Arts du Canada à Ottawa, avec le soutien exceptionnel du Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, se tient jusqu’au 11 janvier 2016 dans les Galeries nationales du Grand Palais à Paris, consacrée à Élisabeth Louise Vigée Le Brun (1755-1842), l’une des grandes portraitistes de son temps, à l’égal de Quentin de La Tour ou Jean-Baptiste Greuze.

Issue de la petite bourgeoisie, elle trouvera sa place au milieu des grands du royaume, et notamment auprès du roi et de sa famille. Elle devint ainsi le peintre officiel de la reine Marie-Antoinette.

L’exposition, qui est la première rétrospective française à lui être consacrée, présente près de 130 œuvres de l’artiste, construisant un parcours complet à travers un œuvre pictural majeur et une grande page de l’histoire de l’Europe.

Par ailleurs, Geneviève Haroche-Bouzignac est professeur à l'université d'Orléans, spécialiste du XVIIIe siècle. Elle a établi l'édition des Souvenirs d’Élisabeth Louise Vigée Le Brun (Champion, 2008) et publié une biographie de l'artiste, Louise Élisabeth Vigée Le Brun, histoire d'un regard (Flammarion, 2011, Prix Chateaubriand 2011, Mellor Book Prize, 2012).

C’est donc très logiquement que les Éditions Gallimard et celles de la Réunion des Musées nationaux-Grand Palais à Paris ont fait appel à ses talents pour rédiger un superbe petit livre intitulé Élisabeth Vigée Le Brun paru dans la célèbre collection « Découvertes ».

Elle nous en parle :

« Peu de femmes artistes auront connu une carrière aussi éclatante que celle de Louise Élisabeth Vigée Le Brun (1755-1842). Encouragée par son père, pastelliste, elle manifeste dès l'enfance une grande aptitude à la couleur. À vingt ans, elle est déjà une portraitiste réputée auprès de la noblesse qui apprécie ses portraits à la fois ressemblants et flatteurs. Sa rencontre avec Marie-Antoinette en 1777 est déterminante.

Elle devient le peintre officiel de la reine avec laquelle elle tisse des liens familiers. En 1789, contrainte à l'exil, elle voyage en Italie, en Autriche puis en Russie. Accueillie par les grandes cours d'Europe, elle acquiert une renommée internationale. De retour en France en 1802, puis séjournant en Angleterre et en Suisse, elle ne cessera de peindre jusqu'à sa mort en 1842. Son œuvre compte plusieurs centaines de tableaux, dont une majorité de portraits où se côtoient la société aristocratique européenne, le monde des arts et du théâtre, l'univers enfantin. »

Illustré d'une quarantaine d'œuvres majeures, choisies parmi les cent trente tableaux de l'exposition au Grand Palais, son ouvrage retrace le parcours d'une femme d'exception, sans doute l'un des plus grands peintres de son temps.

Renseignements pratiques concernant l’exposition :

GRAND PALAIS, GALERIES NATIONALES

3, avenue du Général Eisenhower

75008 Paris

Serveur vocal : 00 33 (0)1 44 13 17 17

Entrée du public :

Entrée Clémenceau, place Clemenceau, Paris 8e

Entrée Square Jean Perrin, Champs-Élysées, avenue du Général Eisenhower, Paris 8e

Entrée Winston Churchill, avenue Winston Churchill, Paris 8e

Horaires :

Jusqu’au 11 janvier 2016

Mercredi de 10h à 22h

Les autres jours de 10h à 20h

Fermé le mardi

Fermeture le 25 décembre

Fermeture anticipée à 18h les 24 et 31 décembre

Dernier accès à l’exposition : 45 min avant la fermeture.

Fermeture des salles : à partir de 15 min avant la fermeture

Tarifs :

Plein tarif : 13 €

Tarif réduit : 9 €

Tarif tribu (4 personnes dont 2 jeunes entre 16 et 25 ans) : 35 €

En application du Plan Vigipirate au niveau « alerte attentat », l’accès au Grand Palais est interdit à toutes les valises, tous les sacs de voyage et les sacs à dos de taille supérieure au format A3.

 Élisabeth Vigée Le Brun (affiche).png

Portrait au chapeau de paille de Yolande-Gabrielle-Martine de Polastron, duchesse de Polignac (1749-1793),Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon. Photo (C) RMN-Grand Palais (Château de Versailles)

Bernard DELCORD

Élisabeth Vigée Le Brun par Geneviève Haroche-Bouzinac, Paris, coédition Gallimard/Réunion des Musées nationaux-Grand Palais, collection « Découvertes », septembre 2015, 48 pp. en quadrichromie au format 12,5 x 17,5 cm sous couverture Intégra en couleurs, 8,90 € (prix France)

Écrit par Brice dans Arts, Bernard Delcord, Expositions | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.