18 11 15

Beautés congolaises…

Mode Muntu (cover).jpg

Le photographe belge Michaël De Plaen est né en 1979 à Lubumbashi (R.D.C.). Formé à l’Institut Saint-Luc de Liège, il s’est spécialisé dans la reproduction photographique d’œuvres d’art et il occupe une grande partie de son temps à amener au grand jour le travail de Mode Muntu (1940-1985), peintre qu’il a côtoyé enfant au sein du musée de Lubumbashi et dont Jan Hoet, conservateur du S.M.A.K. à Gand, a dit qu’il serait le peintre du XXIe siècle [1].

Mode Muntu (Le Calendrier lunaire).jpg

 Le Calendrier lunaire Luba, 1979, 46 x 57 cm

(Collection Meir Levy Bruxelles)

Plus largement, Michaël De Plaen s’est donné pour mission de faire reconnaître internationalement le dynamisme et l’originalité de l’activité artistique au Congo.

Ses recherches à travers trois continents se sont notamment vues reconnues par la Fondation Cartier pour les arts contemporains qui a fait appel à lui pour identifier et collecter des œuvres de Mode Muntu dans le cadre de l’exposition « Beauté Congo-1926-2015-Congo Kitoko » et pour rédiger un article intégré dans le catalogue.

Dans Mode Muntu, un magnifique livre d’art paru chez Prisme Édition à Bruxelles, il fait découvrir un peintre à l’œuvre inclassable. Hors de toute forme de conformisme, dans le contexte mouvant de la République Démocratique du Congo du milieu du XXe siècle, l’artiste a ouvert la voie à un art pictural original au fondement de sa culture.

Mode Muntu (L’Entraide).jpg

 L’Entraide, 1980. Huile sur toile, 94 x 60 cm

Collection Michaël De Plaen © Mode Muntu Photo © Michaël De Plaen

Un bien bel ouvrage pour une bien belle œuvre !

Bernard DELCORD

Mode Muntu par Michel De Plaen, Bruxelles, Prisme Édition, ouvrage bilingue (français-anglais), novembre 2015, 256 pp. en quadrichromie au format 24 x 30 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 49 €

 

[1] De son vrai nom Ngoy Mukulu Muntu, il commença à peindre en 1954 au sein de l'Académie des Beaux-Arts d'Élisabethville fondée et dirigée depuis 1951 par le peintre et pédagogue belge Laurent Moonens (1911-1991) avec le souci de préserver l'authenticité de l'art congolais. L'école d'Élisabethville, future école de Lubumbashi, rassemblait des artistes reconnus internationalement comme Pilipili Mulongoy (1914-2007), Bela Sara et Mwenze Kibwanga.

Écrit par Brice dans Arts, Bernard Delcord | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.