29 11 15

« Là où il y a charité et sagesse, il n'y a plus ni peur ni ignorance. » (François d'Assise)

François d'Assise selon Giotto.jpgAgrégé d'italien, docteur ès-lettres, Michel Feuillet est maître de conférences émérite à l'université Lyon-III-Jean-Moulin. Il a déjà consacré plusieurs ouvrages à François d'Assise (1181-1226) et à Fra Angelico (1395-1455).

Il est l’auteur d’un fort beau livre de commentaires de l'œuvre de Giotto (réunissant pas moins de 80 reproductions en couleurs) dans ses rapports avec les préceptes et admonitions de François d’Assise, un ouvrage intitulé François d'Assise selon Giotto publié à Paris aux Éditions Desclée de Brouwer, dans lequel il se penche sur le cycle de fresques de la basilique supérieure et sur les allégories franciscaines de la basilique inférieure d’Assise ainsi que sur les fresques de la chapelle Bardi dans la basilique Santa Croce de Florence.

C’est que, après la mort de François d’Assise, on voulut honorer sa mémoire par des peintures, se posa le problème de son héritage spirituel. Quelles images donner de lui ? Quelles actions représenter ?

On chargea Giotto (1267-1337) de réaliser les fresques de la basilique d’Assise en donnant satisfaction à la hiérarchie ecclésiastique, prudente et modérée. Très vite cependant, l’artiste noua une profonde complicité spirituelle avec le saint, empreinte d’une profonde empathie que confirmeront les œuvres ultérieures.

Écoutons Michel Feuillet :

« Le franciscanisme de Giotto est riche et complexe. Il est tributaire de la doctrine officielle de l'ordre. Cela étant, le génie de Giotto transcende les directives de ses commanditaires et, en de nombreux points, il rejoint le poverello dans son témoignage originel : humanité, vérité, poésie, dépouillement, amour fou, amour de ses frères les hommes, amour de toute créature et amour de Dieu, des vertus qui toutes montrent Dieu à l'œuvre dans la réalité d'ici-bas.

François chasse les démons de la ville d'Arezzo.jpg

Vie de Saint François, dans la basilique supérieure d’Assise.

Scène 10 : François chasse les démons de la ville d'Arezzo.

Ainsi, Giotto, se situe au-delà des discordes. Au-delà de toute querelle. Il synthétise les différents visages dont se réclament les héritiers. En cela, on peut vraiment dire qu’il est un disciple de François. Un frère de François… »

La rencontre de deux grands esprits, en somme…

Bernard DELCORD

François d'Assise selon Giotto par Michel Feuillet, Paris, Éditions Desclée de Brouwer, mars 2015, 155 pp. en quadrichromie au format 25,3 x 25 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 24,90 € (prix France)

Écrit par Brice dans Beaux Livres, Bernard Delcord | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.