08 12 15

Etrange, étrange

9782714459558.jpg " La bibliothèque était plus silencieuse qu'à l'ordinaire.

Mes souliers en cuir neuf émirent des bruits secs et craquants, quand je marchai sur le sol revêtu de lino gris. J'avais l'impression qu'il ne s'agissait pas de mes propres pas."

D'incipit, le ton est donné-  le conte qui nous est proposé bruit d'une menace diffuse...

Venu restituer à la bibliothèque deux ouvrages empruntés, le jeune narrateur est embrigadé par un vieillard sournois, incarcéré dans une sombre cellule avec mission d'ingurgiter trois ouvrages barbares traitant du prélèvement d'impôts en l'ancien empire ottoman.

Farci d'une telle science, son tendre cerveau serait plus tendre à la dégustation...

Sidéré par les propos et les dessins d'illustrations, le lecteur se sent happé dans une sorte de cauchemar dont il ne pourra se dégager ...qu'à la dernière page.

Maîtrise d'un conteur - le célèbre Haruki Murakami - qui par plus d'un aspect, évoque les nouvelles de Roald Dahl...

AE

L'étrange bibliothèque, Haruki Murakami, conte traduit du japonais par Hélène Morita, illustrations de Kat Menschik, Ed. Belfond (pour la trad. fçse), novembre 2015, 64 pp

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.