16 12 15

« Rien que le train-train du merveilleux… » (François Coupry)

Märklin-Rêves de trains.jpg

Märklin est un fabricant allemand de trains miniatures dont le journaliste belge Alain van den Abeele passe l’histoire en revue depuis les origines jusqu’à nos jours dans Märklin – Rêves de train, un fort beau livre paru à Liège aux Éditions Luc Pire et qui réveille bien des souvenirs.

La société fut fondée à Göppingen en 1859 par Theodor Friedrich Wilhelm Märklin et elle était alors spécialisée dans les accessoires de maisons de poupée.

En 1891, les fils du fondateur fabriquèrent un premier train à mouvement d'horlogerie avec voie modulaire en forme de 8.

Dès 1895, les premiers trains électriques et à vapeur avec une voie de 45 mm de large (réduction au 1/32e) voient le jour. En 1900 est introduit l'écartement O (réduction au 1/45e).

En 1935, le fabricant introduit l'échelle OO (1/76e), avec une voie de 16,5 mm d'écartement entre deux rails, devenue le standard international, et l'alimentation du matériel roulant fait appel au courant alternatif 20 volts.

En 1937, une gamme complète de voies, accessoires, locomotives et wagons est disponible. Märklin expose un important réseau à la Foire de Nuremberg.

Dans les années 1980, Marklin rachète son concurrent Trix et harmonise les deux gammes, spécialisant Trix dans le système à courant continu (HO 1/87e) et dans l'échelle N (1/160e) sous la marque Minitrix.

Le 4 février 2009, Märklin a déposé le bilan au tribunal de Göppingen, mais, le 25 octobre 2010, les dirigeants de la firme annoncèrent une sortie de crise [1].

Märklin.jpg

Belle, puissante et lourde (500 grammes), la TT 800 en impose. On peut voir la porte de la boîte à fumée ouvrante abritant le bouton d’inversion du sens de marche par surtension. Un luxe inouï en 1951.

Magnifiquement illustré de superbes photographies, cet ouvrage d’histoire ferroviaire, qui traite aussi – succinctement, mais bellement – des concurrents de la marque en France, en Grande-Bretagne et aux États-Unis est tout empreint de la nostalgie d’une époque révolue où les trains, pas seulement miniatures, arrivaient à l’heure !

Bernard DELCORD

Märklin – Rêves de trains par Alain van den Abeele, photographies d’Éric de Ville, Liège, Éditions Luc Pire, octobre 2015, 159 pp. en quadrichromie au format 28 x 23 cm à l’italienne sous couverture cartonnée en couleurs, 29 €.

 

[1] Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A4rklin

Écrit par Brice dans Beaux Livres, Bernard Delcord | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.