30 03 16

Bien manger pour bien vivre…

Les Aliments anticancer.jpgPour rappel, Richard Béliveau, dont nous avons déjà présenté dans ces colonnes l’ouvrage intitulé La méthode anti-cancer – Comment réduire les risques (paru chez Flammarion), est professeur de biochimie à l'Université du Québec à Montréal depuis 1984, où il est titulaire de la chaire de recherche en prévention et traitement du cancer. Il est également chercheur attaché au service de neurochirurgie de l'hôpital Notre-Dame (CHUM) et titulaire de la chaire de neurochirurgie Claude-Bertrand. Il est professeur de chirurgie et de physiologie à la faculté de médecine de l'Université de Montréal. Depuis 1996, il est le directeur du laboratoire de médecine moléculaire à l'hôpital Sainte-Justine. Il est l'auteur de plus de 230 publications scientifiques dans des revues médicales à l'échelle internationale. Ses sujets de recherche sont la prévention et le traitement du cancer.

Son collègue Denis Gingras est, quant à lui, est chercheur spécialisé en oncologie au Laboratoire de médecine moléculaire de l'Université du Québec à Montréal.

Ils ont fait paraître récemment, toujours chez Flammarion à Paris un nouvel essai, diététique celui-là, intitulé Les Aliments anti-cancer – Manger sain, réduire les risques qui se fonde sur leurs recherches et sur les études de l'Organisation mondiale de la Santé ayant démontré qu'une mauvaise qualité d'alimentation et un surpoids corporel sont responsables du tiers de tous les cancers, un pourcentage aussi important que celui causé par le tabac.

La carence en végétaux, la surconsommation d'aliments riches en sucre et en gras, l'excès de viande rouge et de charcuteries ou encore d'aliments très salés présentent un risque accru de cancer.

Les auteurs révèlent aussi que les végétaux ne sont pas uniquement source de vitamines et de minéraux, mais qu’ils possèdent des propriétés anticancéreuses très puissantes, et ces praticiens font découvrir au lecteur les bienfaits des choux, de l'ail, des oignons, des oméga-3, du soja, du curcuma, des fruits rouges, de la tomate, des agrumes, de la grenade, du café, du thé vert, du chocolat et même du vin – celui-ci avec modération – qui, ayant des propriétés anticancéreuses naturelles, contribuent à réduire les risques de développer un cancer.

Cet ouvrage clair et détaillé, tout en donnant de nombreux conseils, fait prendre conscience du pouvoir des aliments, qui représentent actuellement une des meilleures armes à notre disposition pour lutter contre cette maladie.

Bernard DELCORD

Les Aliments anti-cancer par les docteurs Richard Béliveau et Denis Gingras, Paris, Éditions Flammarion, février 2016, 256 pp. en quadrichromie au format 17,8 x 21,7 cm sous couverture Intégra en couleurs, 19,90 € (prix France)

Les commentaires sont fermés.