13 04 16

Des hommes et des mots…

Vous avez dit kafkaïen.jpgGilles Vervisch, agrégé de philosophie et professeur en lycée, ancien chroniqueur radio dans la matinale du Mouv’, est l'auteur, notamment, de Comment ai-je pu croire au Père Noël ? Quelques grammes de philo dans un monde de pub et Puis-je vraiment rire de tout ?

Docteur en chimie, Olivier Talon est chercheur spécialisé dans les bioplastiques et les études d'impact environnemental. Ils sont tous deux auteurs du Dico des mots qui n'existent pas (Paris, Éditions Omnibus, collection « Bibliomnibus », 2014).

Ils ont fait paraître, chez le même éditeur et dans la même collection un autre petit essai philologique amusant intitulé Vous avez dit kafkaïen ? – Dictionnaire des mots tirés de noms propres (réels ou fictifs, célèbres ou un peu moins) dans lequel ils se penchent sur 173 mots usuels (noms communs et adjectifs) de la langue française issus de personnages réels ou fictifs, célèbres ou un peu moins.

Si l'on sait communément que les adjectifs « cartésien » et « kafkaïen » nous viennent respectivement du philosophe René Descartes et du romancier tchèque Franz Kafka tandis que le mot « sadisme » résulte des turpitudes du marquis de Sade, il est moins connu que la poubelle tient son nom d'un préfet de la Seine qui, pour des raisons d'hygiène, imposa son usage en 1884 ou que le jeu de colin-maillard se réfère à un chevalier du XIe siècle originaire de Huy (en Belgique) nommé Colin qui combattait armé d’un maillet.

Et personne ou presque ne s’est entendu expliquer que le mot rustine est dû à son inventeur, un certain Louis Rustin, que jacuzzi était le nom de son inventeur, que les magnolias sont un hommage rendu au botaniste français Pierre Magnol (1638-1715), que le verbe turlupiner évoque le nom de scène d’un comédien du XVIIe siècle, que le doberman doit son nom à l’éleveur qui a mis au point sa race en procédant à des croisements judicieux ou encore que Bluetooth était le surnom d'un Viking du Xe siècle…

Une belle infirmation de la phrase d’Alphonse Allais qui disait « qu’il vaut mieux aller hériter à la poste qu’aller à la postérité » !

Bernard DELCORD

Vous avez dit kafkaïen ? – Dictionnaire des mots tirés de noms propres (réels ou fictifs, célèbres ou un peu moins) par Gilles Vervisch & Olivier Talon, Paris, Éditions Omnibus, collection « Bibliomnibus », mars 2016, 196 pp. en noir et blanc au format 13,2 x 19,8 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 12 € (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Dictionnaires | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.