21 07 16

Belgitude à l’italienne…

C'est mon histoire par Frédéric François.jpgSortie l’année du 70e anniversaire de l’immigration italienne en Belgique, l’autobiographie de Frédéric François, l’un des trois chanteurs italo-belges emblématiques et à la carrière internationale pérenne – les deux autres étant Salvatore Adamo et Frank Michaël – s’intitule C’est mon histoire (Waterloo, La Renaissance du livre) et elle va bien au-delà du simple récit anecdotique.

Car si Frédéric François, c'est plus de 350 chansons, 35 millions de disques vendus, 85 disques d'or et près de 50 ans de carrière, c'est aussi, et surtout, un homme qui, en dépit des difficultés, a plongé ses racines dans son histoire familiale et personnelle ainsi que dans son milieu social et culturel pour s'accrocher à ses rêves, à ses ambitions, et s'imposer comme un des plus célèbres chanteurs francophones de ces quatre dernières décennies.

Car son destin était loin d'être tracé. Fils de mineur de charbon, le jeune Francesco Barracato – c’est son vrai nom – a dû très tôt quitter sa Sicile natale pour s'installer en région liégeoise.

L'adaptation est rude, la situation financière précaire, mais les airs napolitains fredonnés par son père Giuseppe égayent la maison familiale et cet amour de la musique est contagieux.

À 10 ans, Francesco découvre le plaisir de chanter devant un public en interprétant 'O Sole Mio dans un café liégeois.

Une vocation est née, celle d'un artiste de variétés au parcours exceptionnel.

Il le mènera jusqu’à l’Olympia, en fera un chanteur à mi(di)nettes, un latin lover, un millionnaire du disque, une vedette adulée de la radio, de la télévision et des magazines, l’idole des mères italiennes de Belgique, de France et d’ailleurs, puis de leurs filles, il connaîtra des hauts et des bas, il chutera dans un scandale et il se relèvera pour être aujourd’hui, plus que jamais, le symbole éclatant d’une intégration réussie.

Une excellente raison de lui lever notre Borsalino !

Bernard DELCORD

C'est mon histoire par Frédéric François avec la collaboration de Christophe Corthouts et Brice Depasse, Waterloo, La Renaissance du Livre, avril 2016, 223 pp. en noir et blanc + un cahier photo de 32 pp. en quadrichromie au format 15 x 23,2 cm sous couverture brochée en couleurs, 19,90 €

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Biographies | Commentaires (1) |  Facebook | |

Commentaires

Et bien bravo à Brice, Christophe et Bernard pour cette invitation bien engageante. Bonnes vacances à tous Ap.

Écrit par : Apolline Elter | 03/08/2016

Les commentaires sont fermés.