15 12 16

Croisement épistolaire

 product_9782070178506_195x320.jpg Petit clin d'oeil aux jeudis de Zola, nous dérogeons, ce jour, à nos Mar-dites-moi, épistolaires, Zhebdomadaires ...

Le film de Danielle Thompson, Cézanne et moi (sept.2016) a porté l'amitié des deux génies,  le peintre et le romancier, sur le devant de la scène, de  l'actualité. L'occasion de se pencher sur leur correspondance - la partie subsistante- éditée, superbement annotée par Henri Mitterand, grand spécialiste de l'oeuvre de Zola.

Les lettres de Paul Cézanne sont quatre fois plus nombreuses que celles, conservées, d'Emile Zola. Elles révèlent, ô surprise, une belle qualité d'écriture, de celle qui faot suggérer à Emile une possible voie, pour Paul,  dans... la littérature.De son côté,  depuis Paris, Emile envoie parfois des lettres conjointes à Paul et Jean-Baptistin Bailli, dernier membre du trio

Encouragements, manifestations d'amitié, échange de points de vue artistiques, ... les lettres renseignent tant sur la qualité de leur relation, leur vie intime que sur leurs évolutions artistiques respectives. Elles infirment certaines rumeurs , telle la légende  de la rupture de 1886 suite à la parution de L'Oeuvre ( Zola) et au dépit prêté à Cézanne de se reconnaître dans les traits de Claude Lantier.

Cinq chapitres introduisent les 115 lettres réparties en tant d'époques. Leurs textes introductifs constituent une vraie biographie de cette belle amitié.

Gageons que nous reviendrons sur le sujet

Apolline Elter

Paul Cézanne- Emile Zola, Lettres croisées, 1858-1887, Edition établie, présentée et annotée par Henri Mitterand, Ed. Gallimard, sept. 2016, 460 pp

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.