17 05 17

Traîtres mous et traîtres durs…

Entre Collaboration et Kollaboration.jpgC’est cette fois dans la collection « Histoire » dirigée par votre serviteur aux Éditions de la Province de Liège que l’historien spécialiste de la Collaboration Eddy De Bruyne [1] a publié un nouvel essai intitulé Entre Collaboration et Kollaboration – Particularismes, reflets et aspects en région liégeoise et ailleurs, une compilation de 26 articles traitant de sujets pour le moins dérangeants.

Écoutons l’auteur :

« Si aujourd’hui le grand public connaît l’action et la portée de la Collaboration en Belgique francophone, quelques aspects moins connus, voire méconnus, n’ont guère été traités, si ce n’est, pour certains d’entre eux, dans le cadre d’études académiques ou d’autres travaux dont l’accès est généralement restreint, voire confidentiel. Ce sont précisément ces sources et autres archives enfouies depuis des décennies qui ont été utilisées pour rédiger le corps de cet ouvrage.

Articulé en plusieurs exposés embrassant des sujets aussi variés que les démêlés de la magistrature avec l’occupant, l’attitude des wallingants germanophiles face aux partisans de la chimère vichyste, l’univers collaborationniste wallon, les tenants et aboutissants de la collaboration militaire, les effets et contre-effets de la Résistance, sans oublier quelques facettes propres à la région liégeoise, l’ensemble jette une lumière crue sur une époque particulièrement trouble mettant en scène victimes et protagonistes.

Et, en filigrane, on notera l’omniprésence de l’occupant et de ses polices répressives, ces dernières épaulées par les “Tueurs de Rex”, nom populaire donné à leurs auxiliaires. »

Un ouvrage où l’on retrouve cités, parmi des milliers d’autres [ 2], des noms inattendus comme ceux de Wallonie libre et de Fernand Dehousse, mais où l’on apprend aussi, entre autres choses, que divers séides de la Gestapo liégeoise s’étaient illustrés auparavant dans les Brigades internationales communistes durant la Guerre d’Espagne…

Bernard DELCORD

Entre Collaboration et Kollaboration – Particularismes, reflets et aspects en région liégeoise et ailleurs par Eddy De Bruyne, Liège, Éditions de la Province de Liège, collection « Histoire » dirigée par Bernard Delcord, avril 2017, 428 pp. en noir et blanc au format 16 x 24 cm sous couverture brochée en couleurs, 24 €

TABLE DES MATIÈRES

– 1. La croisière s’amuse… La randonnée-meeting de Léon Degrelle en bateau-mouche à Seraing le 15 septembre 1936

– 2. Le parti communiste et les arrestations du 22 juin 1941 dans la région liégeoise

– 3. Le Grand-Liège (octobre 1942 - septembre 1944)

– 4. Une certaine Wallonie… un certain wallingantisme… vus d’en face – wallingants francophiles, germanophiles, hitlérophiles et germanolâtres...

– 5. La politique Nossent au sein de la Sipo-Sd liégeoise

– 6. À verser au dossier Wallonie libre – Sur le fil du rasoir : Fernand Dehousse face à la Sipo-Sd liégeoise (1942-1944)

– 7. Le bureau liégeois de l’Office du Travail, la Werbestelle et le Fahndungsdienst

– 8. Les liaisons hasardeuses – La magistrature liégeoise et la Brigade judiciaire antiterroriste 1942-1943

– 9. Le corps des officiers belges pendant la Seconde Guerre mondiale – Le cas Lucien Lippert : Kommandeur de la Légion Wallonie, de la 5.SS-Freiw.Sturmbrigade Wallonien et SS-Sturmbannführer malgré lui ?

– 10. Le recrutement dans les stalags et oflags en faveur de la Légion Wallonie

– 11. Pur et pur ! – Le contingent du 10 mars 1942, dit de la jeunesse, en faveur de la Légion Wallonie

– 12. Comment se meurt un réseau – La section sérésienne du Front wallon ou… cherchez la femme

– 13. le Mouvement national populaire wallon – MNPW, prélude à la formation en Wallonie d’un parti unique d’Ordre nouveau

– 14. La Maison wallonne rexiste liégeoise

– 15. L’Außenstelle der Sipo-Sd Lüttich

– 16. Les apprentis policiers de Rex

– 17. Le cas Andreas Folmer

– 18. Les anciens établissements Pieper 1940-1944

– 19. Le Conseil culturel d’Expression française

– 20. Le comité liégeois de la Société Dante Alighieri

– 21. Les fascistes italiens à Liège

– 22. La grève des magistrats liégeois

– 23. La dissolution du Cercle littéraire de Malmedy

– 24. Note en marge de la reparution du Pays Réel le 25 août 1940

– 25. Les auxiliaires de la Gestapo à l’œuvre

– 26. Les tribulations d’un agent double liégeois – La mission Violet-Dalimier

 

[1] Eddy De Bruyne a consacré plus de vingt-cinq années à l’étude de la Collaboration en Belgique francophone durant la Seconde Guerre mondiale. Il s’est plus particulièrement penché sur le rexisme de guerre et le parcours de Léon Degrelle pendant cette période. Ces années de recherches intensives se sont concrétisées par la publication de plusieurs livres parmi lesquels, édités par votre serviteur, Léon Degrelle et la Légion Wallonie – La fin d’une légende (Éditions Luc Pire, 2011), Les Commandos wallons d'Hitler septembre 1944 - mai 1945 (Éditions Luc Pire, 2013) et Moi, Führer des Wallons – Léon Degrelle et la Collaboration outre-Rhin septembre 1944 - mai 1945 (Éditions Luc Pire, 2014). Par ailleurs, Eddy De Bruyne a fait partie de l’équipe des correspondants du Centre de Recherches et d’Études historiques sur la Deuxième Guerre mondiale (‘actuel CEGES) et, comme tel, est intervenu dans les mémorables débats télévisés organisés par Maurice De Wilde (L’Ordre nouveau) et Jacques Cogniaux (Léon Degrelle – Face et Revers).

[2] Nul doute que bien des dents grinceront et que bien des yeux s’écarquilleront dans la Cité ardente et ses alentours…

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Histoire | Commentaires (0) |  Facebook | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.