30 11 17

Le semeur de croix

colmant.jpgComme j'aime les expressions, celle qui convient le mieux pour ce premier roman policier de Philippe Colmant (Poète, par ailleurs) c'est « tenir en haleine » ! On ne décroche pas une seconde de la lecture passionnante de ce « Semeur de croix ». C'est d'autant plus incroyable que nous savons, nous les lecteurs, dès le début qui est le coupable ! Le suspens se porte donc ailleurs : le commissaire Van Calster parviendra-t-il à découvrir qui est ce tueur en série et pourquoi il sème des croix sur chaque victime. C'est que ce tueur porte le nom improbable de Jézus Crucifix (mais sera appelé tout au long du livre par la lettre J. )

C'est une nouvelle sorte de roman policier, de thriller, qui s'apparente très fort aux séries télévisées. C'est une de ses qualités.

Ce meurtrier est aussi un amateur de poésie et de musique classique ! « J. Aimait autant le silence que la musique, tant il est vrai que le silence la contient tout entière. »

Le style de l'auteur est évidemment fluide, simple, clair et parfois poétique et drôle : « Octobre touchait à sa fin. Les parcs de la ville rouillaient dans le recueillement, tandis que les belles avenues arborées avaient déjà perdu l'essentiel de leurs feuilles. »

« Dehors, un merle courageux et obstiné chantait à tue-tête »

« Le soir semblait tout à coup pressé de tomber ».

 

Philippe Colmant, excellent observateur des mœurs de notre temps, l'égratigne aussi parfois avec raison : « Il demanda au chauffeur de brancher la radio. Les nouvelles étaient assez lacunaires, ce qui n'empêchait nullement les médias de se lancer dans une surenchère presque frénétique de scoops et de chiffres. De quoi avoir la nausée ».

J'adore aussi dans les suspens ces notations qui nous titillent la curiosité : « Il affirmait ne rien craindre. L'avenir lui montrerait qu'il avait tort »

Pour nos longues soirées d'hiver assurément !

 

Jacques MERCIER

 

« Le semeur de croix », roman, Philippe Colmant, édition Demdel, 240 pp, 12,50 euros. www.demdel-editions.com

Écrit par Jacques Mercier dans Belge, Jacques Mercier, Thriller, Polar | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.