01 02 18

Un abécédaire à tribord toute…

L'imposture du vivre-ensemble de A à Z .jpgChroniqueur au Figaro-littéraire, Paul-François Paoli (°1959) est un journaliste et essayiste très droitier. [1]

Il publie L'imposture du vivre-ensemble de A à Z – Quelques points de repères (aux Éditions de l’Artilleur à Paris), un essai fortement étayé dont, écrit-il, « l'ambition est de présenter un panorama non exhaustif de la vie intellectuelle française et de ses enjeux idéologiques à travers un certain nombre d'éléments de langage et de noms propres couramment utilisés par les hommes politiques, les journalistes et les citoyens. Il s'agit notamment de démontrer que moult personnalités de renom (écrivains, philosophes, personnages historiques...) auxquels nous faisons spontanément référence, loin d'exprimer ce que l'on veut leur faire dire, témoigneraient plutôt de l'inconsistance de l'idéologie à la fois lénifiante et contraignante du "vivre ensemble" à laquelle on nous exhorte ».

Et d’ajouter :

« Au-delà de ce constat, comment une société où l'idée de Vérité a disparu du champ philosophique et politique pourrait-elle absolutiser des valeurs, fussent-elles républicaines ? Et comment donner du sens à ce fameux "vivre ensemble" si ces "valeurs" fonctionnent sur un mode qui exclut du champ de la normalité ceux qui n'y adhèrent pas ? »

D’Afrique à Zemmour (Éric), en passant par Antimodernisme, Arendt (Hannah), Aron (Raymond), Badiou (Alain), Bataille (Georges), Baudrillard (Jean), Bobo, Bourdieu (Pierre), Butler (Judith), Clemenceau (Georges), Cohn-Bendit (Daniel), De Gaulle, Droits de l’homme, Égalité, Féminisme, Fourest (Caroline), Gallo (Max), Heidegger (Martin), Levinas (Emmanuel), Lévi-Strauss (Claude), Mai 68, Mondialisation, Nietzsche, Ricoeur (Paul), Rousseauisme, Sade, Sélection, Shoah, Sollers (Philippe), Voltaire ou Weil (Simone), l’auteur livre des considérations tranchées qui ont le mérite d’être claires, même quand elles sont – très – contestables.

À nos yeux, le réel intérêt de l’ouvrage – en dépit de sa médiocre qualité éditoriale [2] – tient dans le fait qu’il constitue un Who’s Who de la droite française d’aujourd’hui et de ses maîtres à penser, avec des notices nombreuses (rien que pour la lettre B, par exemple, sur Elisabeth Badinter, Maurice Barrès, François-Xavier Bellamy, Alain Besançon, Léon Bloy, Raymond Boudon, Pierre Boutang, Rémi Brague, Jean-Paul Brighelli, Pascal Bruckner, Jean-Louis Brunaux et Patrick Buisson), fournissant des informations de premier plan sur leurs courants de pensée respectifs et sur leurs publications.

En cela, il devrait éveiller l’intérêt de lecteurs de tout bord…

Bernard DELCORD

L'imposture du vivre-ensemble de A à Z – Quelques points de repères par Paul-François Paoli, Paris, Éditions de l’Artilleur, janvier 2018, 361 pp. en noir et blanc au format 13,8 x 22 cm sous couverture brochée en couleurs, 20 € (prix France)

[1] Il est notamment l’auteur de Les Impostures de l'égalité (Max Milo, 2003), Je suis corse et je n'en suis plus fier (Max Milo 2005), Pour en finir avec l'idéologie antiraciste (Bourin Éditeur, 2012), Malaise de l'Occident - Vers une révolution conservatrice ? (Éditions Pierre-Guillaume de Roux, 2014) ou encore Quand la gauche agonise - La république des bons sentiments (Éditions du Rocher, 2016).

[2] Les fautes sont nombreuses, par exemple « sensé » pour « censé » (à maintes reprises), Simon Leys alias Pierre Ryckmans devenant Pierre Ryckman, « épigone » pour « parangon » dans la notice sur Michel Foucault, « nos ancêtres les gaulois » pour « nos ancêtres les Gaulois », et même sur la couverture où l’on trouve « vivre-ensemble » alors que les deux notices consacrées à cette entrée sont intitulées « vivre ensemble », et « points de repères » pour « points de repère »...

Les commentaires sont fermés.