18 04 18

ZAD royale...

Le Hameau de la Reine.jpgEn 1774, Louis XVI (1754-1793) offrait le Petit Trianon à Marie-Antoinette (1755-1793) désireuse de disposer d'un lieu pour échapper à l'étiquette rigide et contraignante de la Cour.

La jeune reine va passionnément aimer ce domaine, bientôt prolongé d'un jardin anglo-chinois à l'opposé de la splendeur géométrique des jardins de Versailles. En 1782, elle y ajoute un nouveau jardin qui abrite, autour d'un étang, des chaumières à colombages formant un véritable village aux façades rustiques.

Il s’agit du Hameau de la Reine, construit entre 1783 et 1787, sur une idée du peintre Hubert Robert (1733-1808), puis réalisé et décoré par l’architecte Richard Mique (1728-1794). Il comprend à l’origine une douzaine de maisons à l’apparence extérieure pittoresque et champêtre en contraste avec un décor intérieur sophistiqué.

Quatre maisons sont réservées à l’usage de la Reine et de ses invités : la Maison de la Reine, le Boudoir, le Moulin et la Laiterie de Propreté, les autres étant dévolues à l’occupation paysanne ou au service.

Le Hameau comprend en outre une ferme et son fermier chargé de l'exploitation, gérant le bétail, les cultures, le moulin et la laiterie.

Non loin de là, la reine fit ériger le théâtre de Trianon dont la finalité était double : il devait offrir un cadre satisfaisant pour accueillir les spectacles commandés aux artistes de l’Académie royale de musique et donc être doté d’un dispositif scénique convenable, mais il devait aussi permettre à la souveraine de satisfaire son goût pour le théâtre de société et lui procurer un moyen commode de jouer la comédie avec son entourage quand bon lui semblerait.

Longtemps abandonné, considéré, à tort, comme une excentricité de Marie-Antoinette qui y avait vécu des moments heureux, mais aussi des heures dramatiques, le Hameau revit aujourd’hui peu à peu.

Hameau de la Reine.jpg

Le Hameau de la Reine

© Château de Versailles

Le programme de restauration actuellement engagé porte à la fois sur un assainissement des ouvrages et une restauration complète des structures maçonnées, des charpentes et des couvertures. Les structures sont consolidées pour permettre des visites guidées ; les sols, menuiseries et peintures sont repris selon leurs dispositions précisées par les mémoires de travaux du XVIIIsiècle, ou selon l’aménagement effectué au début du XIXsiècle pour l’impératrice Marie-Louise, épouse de Napoléon Ier qui occupe alors les lieux.

La restauration des décors intérieurs et le remeublement des pièces principales de la Maison de la Reine représentent un des éléments majeurs de cette opération.

La restauration du Réchauffoir, réalisée en parallèle, abrite une grande cuisine et un ensemble de petites pièces de service (garde-manger, argenterie, dressoir, lavoir). Elle était utilisée pour la préparation des repas servis dans la salle à manger de la Maison de la Reine, attenante. [1]

La restauration de ladite Maison, au cœur du domaine, a inspiré à Jean des Cars, immense spécialiste de l’histoire des dynasties européennes un ouvrage somptueux et érudit–, mais parfaitement accessible à tous –, paru chez Flammarion à Paris sous le titre Le Hameau de la Reine – Le monde rêvé de Marie-Antoinette, un Baedeker abondamment illustré de photographies prises in situ ou à partir d’une riche documentation originale.

Magnifique !

Bernard DELCORD

Le Hameau de la Reine – Le monde rêvé de Marie-Antoinette par Jean des Cars, photographies de Hillel Winograd et Franck Robin, Paris, Éditions Flammarion, avril 2018, 222 pp. en quadrichromie au format 16 x 21 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 23,90 € (prix France)

INFORMATIONS PRATIQUES

Château de Versailles

Domaine de Trianon

Hameau de la Reine

Téléphone : 00 33 1 30 83 78 00

Tarifs :

Le billet Domaine de Trianon (12 €) donne accès :

– au domaine de Trianon

– aux expositions temporaires présentées au Grand Trianon

– aux Jardins (hors jours de Grandes Eaux Musicales ou de Jardins Musicaux) et au Parc

– à la galerie des Carrosses

Gratuit pour :

– les moins de 18 ans (moins de 26 ans si résidents de l’Union Européenne),

– les enseignants affectés dans un établissement français munis de leur Pass éducation,

– les personnes en situation de handicap et leur accompagnateur,

– les demandeurs d’emplois en France et les bénéficiaires des minima sociaux sur présentation d’un justificatif de moins de 6 mois.

Horaires :

Le Domaine de Trianon ouvre uniquement de 12 h à 18 h 30, du mardi au dimanche.

Pour s’y rendre :

Le Domaine de Marie-Antoinette est accessible depuis la ville de Versailles et depuis le domaine du château de Versailles.

Pour vous y rendre depuis la ville, deux possibilités :

– par la Grille de la Reine ou la Porte Saint-Antoine

– en bus (le Bus TRI est accessible des gares Versailles Château Rive Gauche, Versailles Chantiers et Versailles Rive Droite.

 

[1] Source : http://www.chateauversailles.fr/actualites/vie-domaine/re...

Écrit par Brice dans Beaux Livres, Histoire | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.