22 04 15

Fatale distraction

La Vérité et autres mensonges, de Sascha Arango, lu par Olivier Cuvellier

"Aucun silence ne ressemble à celui qui naît de l'absence de l'autre. Il n'y a plus rien en lui de familier. C'est un silence hostile et accusateur."

Impudent imposteur, Henry Hayden s'est arrogé la plume de Martha, dont il a fait sa femme, pour écrire les romans qu'il signe de son patronyme...Voilà qui nous rappellerait bien un certain Willy...

Psychopathe de surcroît, HH est aussi un fieffé distrait: il tue par mégarde Martha, tandis qu'il essaie d'attenter à la vie de Betty, sa maîtresse, dont il vient d'apprendre qu'elle est enceinte de ses oeuvres....

Vous l'aurez compris, voici les ingrédients d'un excellent thriller et d'une interrogation métaphysique sur les frontières du mensonge et de la vérité. Doté d'un sens professionnel du suspense, Sascha Arango tient le lecteur en haleine, d'un scénario machiavélique bien ficelé. Pas étonnant que l'ouvrage, traduit de l'allemand, ait obtenu le prix "Point du Polar européen" lors du récent  festival Quais du Polar de Lyon.

L'écoute en audiolivres convient parfaitement à l'intrigue et la lecture qu'en opère Olivier Cuvellier idoine. On peut juste déplorer la longueur un peu excessive des plages qui vous obligent à une station prolongée en voiture et autres lieux d'audition , si votre lecteur ne dispose pas de la fonction" pause."

 Un thriller captivant.

Apolline Elter 

La vérité et autres mensonges,  Sascha Arango, thriller, traduit de l’allemand par Dominique Autrand,  Ed. Albin Michel, février 2015, 332 p, Audiolib, mars 2015, texte intégral lu par Olivier Cuvellier,  durée : 8h31 

 

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Thriller, Polar | Commentaires (0) |  Facebook | |

18 04 15

Frida et Léon

 

 Résultat de recherche d'images pour "les amants de coyoacan""

Coyoacán est un ancien village, rattaché à la ville de Mexico. Ses (célèbres) amants sont l'artiste- peintre, Frida Kahlo (1907-1954) qui y naquit en la Casa Azul et Lev Davidovitch Bronstein as Léon Trotsky (1779-1940), de 27 ans son aîné - qui s'y exila de 1937 à son assassinat, trois ans plus tard.

Frappés d'une immédiate también irrésistible attirance, Frida et Léon, bien que tous deux mariés - avec, respectivement,  Diego Rivera et Natalia Sedova - s'envoient des missives éloquentes et passionnées, glissées entre les pages d'ouvrages qu'ils s'échangent,  confortent leurs blessures existentielles d'une idylle sensuelle, torride, à ce point fusionnelle que leur complicité survivra à  son accomplissement.

Biographe de Frida Kahlo, spécialiste de son oeuvre picturale, Gérard de Cortanze offre un portrait intime de l'artiste, d'une vie affective tumultueuse, nourrie d'engouements, de passions, de trahisons.

Porteuse d'une violence - notamment verbale - et de nombreuses souffrances - physiques - séquelles d'un accident qui la privera de tout espoir de maternité, Frida Kahlo trouve en l'art le sublime exutoire de sa destinée.

En filigranes aussi,  le portrait d'un Mexique post-révolutionnaire et d'un Paris d'avant guerre.

Une lecture envoûtante

Apolline Elter

Les amants de Coyoacán, Gérard de Cortanze, roman, Ed. Albin Michel, mars 2015, 336 pp

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter | Commentaires (0) |  Facebook | |

15 04 15

Une étoile...filante

Vivre vite, de Philippe Besson, lu par Sébastien Hébrant, Nathalie Hugo et Olivier Prémel

 

"On n'échappe pas à son destin. Le sien était d'être une étoile et de passer comme une comète."

C'est à la vie fulgurante et mythique de l'acteur américain James Dean que Philippe Besson consacre ce récit polyphonique, convoquant en chapitres-témoignages ses mère, père , oncle, tante, profs, amis, collègues metteurs en scène...

Jamais remis de la perte de sa mère, décédée beaucoup trop jeune d'un cancer, Jimmy est confié à l'affection d'une tante et d'un oncle, fermier dans l'Indiana. On a accusé son père, Winston,  de l'avoir abandonné; il se serait plutôt sacrifié pour le bien-être du jeune orphelin.

 Dotée d'une myopie profonde, Jimmy a le regard magnétique, fascinant. Il le rend beau, irrésistible et lui confère une présence scénique immédiate que viendra conforter son instinct du texte, de sa musique. Mais il n'est pas facile à vivre: orgueilleux, susceptible, lunatique et même cyclothymique , enfant sevré beaucoup trop tôt de l'amour d'une mère.

Se sachant condamné à une existence brève - par quelle prescience ? -  Dean se brûle par tous les pores, alcool, cigarettes et vitesse ahurissante de roulage. Il se crashe, ... naturellement, au volant de sa porche 550, le 30 septembre 1955, à l'âge de 24 ans.

L'écoute audiolivresque de ce récit poignant est judicieusement soutenu des voix de Sébastien Hébrant, Nathalie Hugo et Olivier Prémel. Elle en est très agréable, vivante et très ..visuelle. Le découpage du texte en plages courtes la rend particulièrement dynamique

Un audio-livre que je vous recommande.

Apolline Elter

 

Philippe Besson, Nicky DepasseEt puisqu'il s'agit d'audio, voici l'interview de Philippe Besson réalisé par Nicky Depasse et diffusé dans son émission Café de Flore :  
podcast

Vivre vite, Philippe Besson,  roman, Ed. Julliard, sept.2014 Texte intégral lu par  Sébastien Hébrant, Nathalie Hugo et Olivier Prémel, Audiolib , mars 2015 - 4h10 d'écoute.

14 04 15

Chirurgie lexicale

Fragments d'un discours amoureux, de Roland Barthes, lu par Fabrice LuchiniLe célèbre essai du sémiologue paraissait en 1977. Avec, en filigranes, l'épopée et surtout Les souffrances du jeune Werther, le héros de Goethe, Roland Barthes décortique, non seulement toutes les facettes du ..discours amoureux mais aussi les fondements mêmes du sentiment. Cela tient de la chirurgie lexicale, du travail de haute attention, de suprême précision.

Passionné de théâtre et de déclamation, l'acteur Fabrice Luchini a choisi 17 des concepts exprimés par l'essayiste et les décline en tant de chapitres - plages d'écoute -  à savoir 1.Absence 2.Altération 3.Angoisse 4.Annulation 5.Atopos 6.Attente 7.Casés 8.Conduite 9. Contacts 10.Dédicace 11.Etreinte 12.Fading 13.Fête 14.Insupportable 15.Jalousie 16. Je-t-aime 17.Rencontre.

L'acteur met grande ardeur à sa lecture - peut-être un peu trop au début - puis modère son expression pour la rendre plaisante à l'ouïe de l'auditeur; le CD figure parmi les meilleures ventes d'Audiolib

Fragments d'un discours amoureux, Roland Barthes, essai, 1977- Extraits choisis et lus par Fabrice Luchini, Audiolib, 2011 17 plages- durée d'écoute 1h10

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Audio Livres | Commentaires (0) |  Facebook | |

02 04 15

Rendre au Ministère ses lettres de noblesse

Résultat de recherche d'images pour "Siméon II de Bulgarie Un destin singulier""Seuls ceux qui ont subi la contrainte de vivre loin de chez eux peuvent comprendre ce sentiment d'attachement à un lieu qui leur est interdit. Un lieu où la mémoire et l'amertume se mélangent au trouble du présent."

25 mai 1996: atterrissage discret et sous un nom d'emprunt, à Sofia,  de LM le Roi Siméon II de Bulgarie et de son épouse, la Reine Margarita,  après un exil de près de 50 ans... C'est compter sans la ferveur de milliers de Bulgares venus accueillir en grande liesse, ce monarque, proche parent de tout le Gotha européen.

"Pour moi, la seule et unique question a été celle de servir mon pays, aveuglément."

  Lorsque son père, S.A.R. Boris III décède,  le samedi 28 août 1943, dans des circonstances troubles, le nouveau roi n’a que six ans. L’abrogation de la monarchie en 1946 contraint la famille à l’exil, à Alexandrie,  en Egypte d’abord, à Madrid, par la suite.  Un long, un infini exil qui, n’en  aiguisera  que davantage l’investissement du monarque dans le destin de son pays.

Exposant avec bienveillance et loyauté  la relation d’une vie complexe, riche  d’une  famille aimante et digne, d’une parentèle majestueuse, de rencontres planétaires  et d’un sens du devoir inné,  Siméon II, n’élude pas pour autant les chausse-trapes et rumeurs perfides qui  jalonnent son parcours.

Dévouée à une patrie qu’il aime et qui le lui rend bien, à  la vision d’une Europe solidaire,  il développe un credo politique au sens le plus noble du terme. Nommé Premier Ministre, de mi-2001 à mi-2005, il investit la fonction de son sens premier, celui de service.

« J’ai  toujours tâché de ne pas juger mais d’apprendre de chacun, de considérer les gens pour ce qu’ils étaient, même au cours de conversations  désagréables. »

Une lecture édifiante.

Une leçon de vie.

Siméon II de Bulgarie, Un destin singulier,  autobiographie rédigée avec Sébastien  de Courtois,   Ed. Flammarion,  octobre 2014, 380 pp

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter | Commentaires (0) |  Facebook | |

01 04 15

Lu-l'eusses-tu cru?

Résultat de recherche d'images pour "l'homme qui ment lavoine" Un titre idoine pour un premier avril..

 

On connaït Marc Lavoine chanteur, on le connaît acteur et l'on fredonne avec entrain, la célèbre "Rue des Acacias"

Voici qu'on découvre son récit de vie, "Roman d'un enjoliveur"- son père -, "récit basé sur une histoire fausse" , avouons qu'il fait tout pour brouiller les pistes, l'ami Lavoine....

Doté d'un père à la Pascal Jardin [NDLR: le défunt père d'Alexandre Jardin ]charmeur et ..passablement menteur - Lulu, de son surnom  d'une mère, fragile et belle, Micheline,  d'un grand frère Francis et d'une chatte Mistouflette, le bambin grandit dans un pavillon de banlieue, ..21 et 23 rue des Acacias.

"Communistes par notre père qui est aux cieux et catholiques par notre mère qui l'est depuis, nous avons bénéficié, Francis et moi, d'une éducation plutôt contrastée."

Beau, drôle, charismatique... Lulu est le héros de la famille; il conquiert sans vergogne, le coeur des femmes: "Rousses, blondes, brunes, noires, minces, rondes, même les pas très jolies, il les trouvait désirables." 

Chronique d'une enfance choyée malgré les frasques paternelles, le récit de Marc Lavoine retrace, de façon alerte, plutôt  joyeuse et tendre l'atmosphère familiale

" Les années soixante-dix passent, tranquilles, et nous sommes toujours tous les quatre. J'aurais voulu qu'on garde notre 4 L, notre niveau de vie d'humbles parmi les autres. Mais la gauche aussi est sensible aux intoxications de cette société qui, sous l'influence de la publicité, finit par nous donner des désirs d'apparence."

Mais elle n'occulte pas cette prise d'otage affective qu'opère son père et le drame conjugal du couple parental.

Lucide sur l'impact de son enfance sur son devenir adulte, le récit est avant tout hommage bienveillant.

Et il est bien écrit

"Ils ont conduit mon destin, me donnant le courage d'écrire, de comprendre et de pardonner."

Apolline Elter

 

Bonus : Entretien de Marc Lavoine avec Brice Depasse diffusé sur Nostalgie.


podcast


podcast


podcast

MARCL_BRICE.jpg

L'homme qui ment ou le roman d'un enjoliveur, Marc Lavoine, récit, Ed. Fayard, février 2015, 190 pp

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Brice Depasse | Commentaires (0) |  Facebook | |

31 03 15

Polyphonique

VIKTOR LAZLO, tremblements, essentiels"On ne sait jamais vraiment où commence une histoire. Tout ce que l'on retient, c'est qu'elle se déroule rarement comme on l'attend."

Belle découverte que celle de l'écriture de Viktor Lazlo. On connaît la chanteuse, sûrement, l'actrice, peut-être, l'écrivain, pas nécessairement. Elle publie pourtant son troisième roman.

Dotés d'un titre ..neurologique, Les tremblements essentiels, se focalisent sur la disparition  inexpliquée d'Alma Sol, une chanteuse-star, "beauté caraïbe" assez fascinante..

La romancière prête voix et chapitres à trois de ses plus proches partenaires: Aurèle, le chirurgien qui l'a demandée en mariage,  transi d'amour depuis son plus jeune âge,  Diane, l'amie-amante, au passé tu et  refoulé et Damien de Mortagne, mari de Diane, aristocrate désabusé .

C'est pourquoi j'en veux à cette créature.

Alma Sol avait fait naître une femme neuve. En me touchant au centre de la faille, elle avait déclenché un séisme dont elle ignorait la force. Cette femme tout juste éclose, j'ai été obligée de la faire taire, de la tuer au fond de moi.

Je ne la laisserai pas resurgir." [Diane]

Penchés sur leur relation respective avec Alama,  les trois protagonistes opèrent à cette occasion un intéressant voyage intérieur.

Polyphonique le roman se clôt sur la confession d'Alma.

Apolline Elter 

Les tremblements essentiels, Viktor Lazlo, roman, Ed. Albin Michel, février 2015, 250 pp

Interview radio de Viktor Lazlo par Nicky Depasse à propos des Tremblements essentiels :


podcast

28 03 15

Part d'ombre

Résultat de recherche d'images pour "Champion pourchet"L'écriture - la lecture - de ce troisième roman de Marie Pourchet suscitera des vocations tranchées . J'ai aimé.

Pas aisé d'entrer dans le mental d'un ado de 14 puis de 15 ans -  Fabien Bréckard - d'une névrose et d'un délire dont on peine à deviner la cause.  Interné dans un collège, le jeune garçon consigne, à l'intention de sa psychiatre, le Professeur  Lydia Frain, tous les événements, menus et grands, qui meublent son quotidien, dans une séquence de six cahiers.

"Contrairement à l'idée qu'on peut se faire de moi à ce stade, j'ai un copain. Il est établi, comme chaque soir, au niveau moins un de mon lit à étage. C'est personne. C'est mieux. C'est un loup.[...] Je l'ai mis natif de la Sibérie pour lui donner un passeport et du caractère, je l'ai baptisé Champion pour lui donner un avenir."

Observant avec un humour narquois et un style envolé, dense, argotique, assez irrésistibles,  les attitudes de son entourage, la discorde larvée qui mine le couple de ses parents, Fabien masque à coup sûr une faille, une fragilité qui le rendent attachant.

"Je n'aurais pas supporté de rater une autre vie que celle de ma mère"

 Révélée au sixième cahier, la "part d'ombre" de la vie de Fabien apparaît enfin, donnant pleine raison au lecteur de son attachement. De son bouleversement.  

 

Champion, Maria Pourchet, roman, Ed. Gallimard, mars 2015, 230 pp

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter | Commentaires (0) |  Facebook | |

26 03 15

Grain de...fortune

 Est-ce le troublant  grain de beauté posé sur le nez d'Irène de Terrenoir ou la sensualité de son parfum, qui fait perdre à Michel Van Loo, le détective belge - savoureusement trempé de gueuze grenadine et  gratiné à la sauce Barenboom,  -le sens critique le plus élémentaire et s'engager dans une mission à haut risque.

" Moi qui ai toujours méprisé les mystiques et leur fâcheuse conviction que le destin ne nous appartient pas, que tout est écrit, je ne peux jurer, au terme de cette affaire que son déroulement eût été différent si j'avais saisi plus rapidement dans quel sac de noeuds j'étais plongé. J'aurais eu beau résister, m'agiter, freiner des quatre fers, une fois les choses enclenchées, j'aurais été bien en peine de les arrêter. Tout de même, quels dégâts..."

Aidé par ses amis, Hubert, le pharmacien et son épouse Rebecca [NDLR: clin d'oeil de l'auteur au couple de ses parents et au merveilleux Monsieur Optimiste (Prix Rossel 2013 ], par sa fiancée Anne, le tintinesque détective tente de retrouver l'escroc qui fait main basse sur la "fortune Gutmeyer"  dont la belle  Irène s'arroge la propriété.

Une enquête à rebondissements qui, sous un aspect débonnaire et joyeux, traite de sujets sensibles:celui des patrimoines juifs mis en sûreté avant l'extermination de leurs propriétaires par le régime nazi, les exactions de ce dernier  et les petits arrangements pas très catholiques entre les survivants; la  fraîche constitution de l'Etat d'Israël, les méfaits du régime stalinien et le mythe du .."Belge errant"  tissent la toile de fond d'une année 1953 décidément troublante.

AE

La fortune Gutmeyer, Une nouvelle enquête de Michel Van Loo, Alain Barenboom, Gen§se Edition, mars s2015, 270 pp

 

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter | Commentaires (0) |  Facebook | |

25 03 15

Une belle dose d'humanité

Et soudain tout change, de Gilles Legardinier, lu par Séverine Cayron Le récit démarre sur un ton aimable et joyeux,  facture "gardiniéresque" chère à notre blog et à tant de lecteurs: Camille, la narratrice- délicieusement revêtue de la voix de Séverine Cayron - relate le quotidien d'une classe terminale de lycée.  

La perspective du bac stimule la complicité, l'amitié - et plus car affinités, ..- .et les initiatives incongrues d'une sympathique bande d'amis, Léa, Axel, Léo, Marie, Camille ...et compagnie

Et voilà que Soudain, tout change...la maladie et son spectre révoltant viennent perturber la délicieuse chimie de la vie lycéenne. 

Et chacun de réagir avec des trésors de tact, de coeur et d'intelligence ...

Nourrie d'humour et de légèreté, la plume de Gilles Legardinier se dote, en ce récit, d'une pudique  et forte dose d'émotion. Preuve qu'en coule l'encre d'une vraie et belle humanité.

Apolline Elter

Et soudain tout change, Gilles Legardinier, roman, Ed Fleuve noir, 2013 - Pocket, 2015, Audiolib, janvier 2015, texte lu par Séverine Cayron, CD MP3 - 10 h

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Audio Livres | Commentaires (0) |  Facebook | |