14 04 13

Archive : Livre de Bord du 7 mars 2012

Invités : Alexandre Laurent et Corinne Hoex

Livres : Belgium by night et La Walonnie vue du ciel d'Alexandre Laurent (Arcadia), Le ravissement des femmes de Corinne Hoex (Grasset) et la sélection de livres pour la jeunesse de Nicky : Le loup Tralala, Ma première nuit ailleurs et les fameux Pyjamarama.

29 03 13

« La bonté ne se ternit pas » (proverbe congolais)

Bas-Congo cover.jpgLe splendide ouvrage de Chantal Tombu et Alain Huart intitulé Bas-Congo paru aux Éditions Weyrich à Neufchâteau emmène le lecteur ébloui à la rencontre du Bas-Congo, ou Kôngo central, l’une des plus anciennes provinces du pays, telle qu'elle apparaît aujourd'hui, tout en contrastes et en surprises.

Diverses villes sont présentées en détail, autant par des photographies – magnifiques – que par des textes variés, vraiment instructifs.

Matadi, capitale provinciale et principal port d’importation de la RDC, est notamment décrite par le biais de l'épopée des grands explorateurs qui y séjournèrent, de Diego Cão à Stanley. Boma, ville natale du premier président congolais, Joseph Kasa-Vubu, est abordée en tant que capitale de l'État indépendant de Léopold II, tandis que la nouvelle Jérusalem qu'est Nkamba se voit dépeinte avec son église africaine pouvant accueillir jusqu’à 32  000 personnes assises.

L’écosystème de la province, dégradé, fait l’objet d’une réflexion approfondie, notamment à propos des régions d'Inga (avec son barrage, mais aussi les chutes de Zongo et de Vampa, de même que les gorges du Kwilu), de l'estuaire du fleuve Congo et ses mangroves, de la façade atlantique (Banana, Moanda, la Tonde, Kitona...) ou encore du Mayumbe, avec son cacao et son café...

Un chapitre est consacré à l'esclavage tel qu'il a sévi dans la région de 1500 à 1920, et un autre aborde par le menu la culture et la consommation du manioc telles qu'elles se pratiquent de nos jours.

Les auteurs proposent en outre des itinéraires thématiques, quantifiés en temps et distance, pour permettre à chaque touriste de visiter les plus beaux endroits, mais aussi de partir à la rencontre des Congolais et de découvrir leur vie actuelle.

Pour ceux qui, comme nous, connaissent la région, cet ouvrage est un véritable coup de cœur. Et pour ceux qui ne la connaissent pas, une alléchante invitation au voyage !

Bernard DELCORD

Bas-Congo par Chantal Tombu et Alain Huart, Neufchâteau, Éditions Weyrich, collection « Africa », février 2012, 200 pp. en quadrichromie au format  à l'italienne 25 x 21 cm sous couverture cartonnée et jaquette en couleurs, 34 €

Écrit par Brice dans Beaux Livres, Bernard Delcord | Commentaires (0) |  Facebook | |

11 03 13

Peintures sonores...

Watteau (La Leçon de musique).gifCoédité par les Éditions Skira à Milan et Flammarion à Paris, le splendide catalogue de l'exposition « Antoine Watteau. La Leçon de musique » qui se tient au Palais des Beaux Arts de Bruxelles jusqu'au 12 mai 2013 et a été organisée en collaboration avec le Palais des Beaux-Arts de Lille, après un entretien entre William Christie (chef d’orchestre, claveciniste, directeur musical des Arts Florissants et membre de l'Académie des Beaux-Arts à Paris) et Pierre Rosenberg (de l'Académie française, président-directeur honoraire du musée du Louvre et auteur du catalogue raisonné des dessins de Watteau), expose avec brio la part de l'œuvre (un bon tiers de sa production) du peintre français – il est né à Valenciennes le 10 octobre 1684 et mort à Nogent-sur-Marne le 18 juillet 1721 – consacrée à la représentation de musiciens, d'instruments, de bals ou de scènes théâtrales, mais aussi de fantaisies galantes et de tableaux champêtres.

Publié sous la direction de Florence Raymond (attachée de conservation en charge du département XVIIIe siècle au Palais des Beaux-Arts de Lille) presque trente ans après la rétrospective qui lui avait été consacrée au Grand Palais en 1984 et présentant de manière inédite des peintures, des dessins et des gravures de Watteau mais aussi des instruments de musique, des partitions et des traités musicaux du début du XVIIIe siècle, cet ouvrage en tout point admirable comprend à la fois des essais dont les rapports entre la peinture et la musique constituent le fil conducteur et des notices rédigées par des spécialistes de disciplines aussi variées que l’art, la musique ou la neurobiologie.

Un beau – très beau– modèle de synesthésie [1]...

Bernard DELCORD

Antoine Watteau (1684-1721) La Leçon de musique, ouvrage collectif sous la direction de Florence Raymond, Milan, Éditions Skira et Paris, Éditions Flammarion, février 2013, 272 pp. en quadrichromie au format 24 ,6x 32,2 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 45 € (prix France)



[1] Que le Petit Larousse définit comme « une expérience subjective dans laquelle des perceptions relevant d'une modalité sensorielle sont régulièrement accompagnées de sensations relevant d'une autre modalité, en l'absence de stimulation de cette dernière (par exemple : audition colorée) ».

24 01 13

Une saga...royale

9782262023393FS.jpgSans elles, notre passé eût été différent et, osons le prétendre, moins passionnant"

D'une plume choisie, raffinée et précise, Jean des Cars trace le destin de douze souveraines européennes, de Catherine de Médicis à Elisabeth II d'Angleterre, rétablissant, dans la justesse de portraits les plus fidèles à la réalité historique,  des vérités dont elles furent parfois  privées.

Balisés d'une dynamique de sous-titres,  joliment illustré de portraits et de photographie, le texte se lit ..comme un roman. Un roman singulièrement actuel et vivant qui voit Sissi, L'Impératrice Eugénie et la Reine Victoria se côtoyer au gré de chapitres contigüs. La Reine Astrid, si chère au coeur des Belges, semble surgie d'un conte de fées, qui épouse le quatrième roi des Belges à la faveur d'une vraie inclination amoureuse. Quant à la Reine d'Angleterre, sa cote de popularité a chatouillé les étoiles,  lorsqu'elle a accepté un saut dans le vide.... majestueux, aux côtés de l'agent 007.

Une saga qui se déguste sans modération

AE

La saga des Reines, Jean des Cars, essai, 438 pp, éditions Perrin, novembre 2012, 441 pp, 25 €

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Beaux Livres, Histoire | Commentaires (0) |  Facebook | |

05 01 13

« Vivre, c'est naître lentement. » (Pilote de guerre)

Antoine de Saint-Exupéry Histoires d'une vie.gifUniversitaire reconnu, docteur en lettres et en histoire de l'art et spécialiste de la littérature du XVIIe et du XXe siècle, Alain Vircondelet a bâti sa renommée sur son œuvre biographique, principalement construite autour de grandes figures littéraires (Marguerite Duras, Arthur Rimbaud, Françoise Sagan, etc.), dont celle d'Antoine de Saint-Exupéry.

S'appuyant sur le fonds d'archives largement inédites de la Succession Consuelo de Saint-Exupéry (qui fut la veuve de l'écrivain), il a fait paraître aux Éditions Flammarion à Paris un remarquable ouvrage intitulé Antoine de Saint-Exupéry Histoires d'une vie qui se présente à la manière d'un album de famille racontant les rêves et les amours, mais aussi les craintes et les doutes de celui qui fut un intrépide pionnier de l'aviation aux côtés de Jean Mermoz et dévoilant la personnalité réelle de l'un des plus grands aventuriers de la première moitié du siècle passé, qui pourtant ne rêvait que d'être simple jardinier et s'avéra, en définitive, un philosophe humaniste de la plus haute extrace.

La belle histoire d'un homme, un vrai...

Bernard DELCORD

Antoine de Saint-Exupéry Histoires d'une vie par Alain Vircondelet, Paris, Éditions Flammarion, octobre 2012, 191 pp. en quadrichromie au format 23,5 x 28,5 cm sous couverture cartonnée et jaquette en couleurs, 35 € (prix France)

Écrit par Brice dans Beaux Livres, Biographies | Commentaires (0) |  Facebook | |

05 01 13

Promenades au coeur de Namur

9782873867874_0.jpg


 C'est une promenade au coeur de Namur que je - et surtout Fabien De Roose, vous propose pour clore en beauté ces vacances de Noël 

Après Bruxelles ( 1 et 2) et Liège vue(s) par les peintres (Ed Racine 2010 - 2011),  le fondateur de l'asbl Dédale, guide passionné, organisateur de nombreuses promenades picturales à travers France et Belgique, propose cinq parcours pédestres, autour de la cathédrale Saint-Aubain, dans la vieille ville,  aux fils de la Sambre dont Namur consacre le "chant du cygne", de la Meuse et de la belle vallée mosane jusqu'à Profondeville...

Pétries de répères historiques, les présentations d'oeuvres sont assorties de photos actuelles prises selon l'exact angle de vue du tableau. Cela rend le propos particulièrement intéressant, invitant les autochtones à considérer leur ville d'un regard neuf, les visiteurs à en admirer les vestiges du passé. Quelques anecdotes pimentent les propos qui le rendent particulièrement savoureux. Les noms d'Albert Dandoy, "peintre le plus prolifique du XXe siècle", Eugène Colignon, Jean Legrand, Franz Kegeljan, Félicien Rops... bien connus des natifs de la ville, résonnent désormais comme les révélateurs d'un magnifique patrimoine.

Apolline Elter

Namur vue par les peintres, Promenades au coeur de la ville, Fabien De Roose, beau livre, Editions Racine, décembre 2012, 152 pp, 24,95 € 

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Beaux Livres, Patrimoine | Commentaires (1) |  Facebook | |

21 12 12

Orsay porté aux nu(e)s

Après une  visite équestre du Louvre  en compagnie de Jean Rochefort ( Le Louvre à cheval - voir chronique sur notre blog,)le journaliste Edwart Vignot, historien de l'art, collectionneur, spécialiste du XIXe siècle, .. .remet le couvert, si l'on peut dire, en nous proposant une visite du musée d'Orsay via ses "nus peints, dessinés ou sculptés, des plus académiques aux plus modernes."

Cette visite, il la fait en compagnie de l'actrice Louise Bourgoin, qui au-delà de sa belle plastique d'actrice, est dotée d'un sens esthétique avéré - diplômée des Beaux-Arts, elle dessine  - et d'un sens de l'humour tonique.

Et c'est tant mieux, en ce mois de décembre frileux , porté sur l'ambiance coin de feu...

Et puis, il est des nus, chaleureux et radieux, tels les Etude, Torse, effet de soleil (Renoir), Et l'or de leur corps (Gauguin) , Jugement de Pâris (haut-relief en plâtre patiné co-signé de Renoir), Désir (Aristide Maillol), Flore (Jean-Baptiste Carpeaux) .. d'autres, curieux, tel cette Femme au bain (Alfred Stenves),  portrait de Charlotte Corday, en "meurtrière" et miroir du célèbre Marat assassiné...

Percutées d'un titre souvent humoristique, les oeuvres sont présentées dans le contexte de leur réalisation et  celui de l'oeuvre de l'artiste. C'est un intérêt didactique majeur de ce parti-pris très...dépouillé et d'une visite intéressante et , somme toute, haute en couleurs.

Magnfiquement illustré des oeuvres et de certains détails, ce bel ouvrage prendra une place avantageuse sous le sapin, assorti, qui sait, d'un double billet d'entrée pour le musée d'Orsay..

Apolline Elter

Orsay mis à nu, Louise Bourgoin et Edwart Vignot, beau livre, Ed. Place des Victoires, octobre 2012, 210 pp, 39,95 €

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Arts, Beaux Livres | Commentaires (0) |  Facebook | |

19 12 12

Ville lumière vintage...

Vivre à Paris de la Restauration à la Belle Époque.gifLe texte ci-joint a été expédié dans la newsletter de décembre 2012 des guides gastronomiques belges DELTA (www.deltaweb.be) puis mis en ligne sur leur site (http://www.deltaweb.be/restaurants-hotels-Ville-lumiere-v...).

S'adressant autant aux touristes en quête de découvertes originales qu'aux Parisiens amoureux de leur ville, le bel ouvrage de Philippe Mellot paru aux Éditions Omnibus sous le titre Vivre à Paris de la Restauration à la Belle Époque est un pur ravissement pour qui aime à voir au-delà du quotidien actuel de la capitale française.

C'est que l'auteur y propose sept flâneries thématiques propres à révéler bien des secrets enfouis dans la fosse commune du temps, comme disait Georges Brassens : une traversée de Paris en omnibus au lendemain de la révolution de 1830, de la barrière du Trône à la barrière de l'Étoile ; une promenade dans les rues de la Cité bien avant que le baron Haussmann ne mue le berceau de Paris en vaisseau amiral de l'administration ; la peinture des très curieux métiers qui hantaient la Seine et ses berges en 1868 ; la découverte des Grands Boulevards au temps où le monde entier s'y pressait pour célébrer leurs fastes et leurs richesses ; une exploration, en 1832, des passages couverts à la recherche des échoppes les plus originales ; un compte rendu nostalgique et enthousiaste de la vie montmartroise, de ses excentriques, de ses bals et de ses artistes, et, enfin, une randonnée mélancolique le long de la Bièvre à Paris, des fortifications au boulevard de l'Hôpital, lorsqu'elle coulait encore, romantique et puante, à ciel ouvert...

Remarquablement bien illustré, l'ouvrage fourmille de photographies et de documents, pour beaucoup inédits, révélant la vraie nature des Parisiens à ces époques, et il se complète – ô merveille ! – d'un splendide atlas en couleurs des vingt arrondissements, travail unique d'un topographe du Second Empire, propre à servir de cicerone au lecteur dans le dédale des rues de l'ancien et du nouveau Paris.

L'occasion de ressusciter, en nouveaux La Bruyère, les caractères les plus discrets ou les plus extravagants, du bourgeois fêtard au cocher d'omnibus, du provincial grassouillet aux demi-mondaines insatiables, du poète famélique au tailleur pour miséreux des berges de la Seine !

Bernard DELCORD

Vivre à Paris de la Restauration à la Belle Époque par Philippe Mellot, Paris, Éditions Omnibus, octobre 2012, 288 pp. en quadrichromie au format 24 x 30 cm sous couverture cartonnée et jaquette en couleurs et à rabats, 39 € (prix France)

Écrit par Brice dans Beaux Livres | Commentaires (0) |  Facebook | |

19 12 12

Beatlemania

url.jpg

Il est des vies de fans intégralement tendues vers leurs idoles.  Telle celle de Jacques Volcouve, collectionneur invétéré, depuis quatre décennies, de tout ce qui a trait au célèbre groupe de Liverpool:  " 15.000 disques vinyles, plusieurs milliers de CD et des centaines de livres, sans oublier les coupures de presse " occupent son appartement, innombrables  pièces du puzzle historique qu'il tente de reconstituer.

Ouvrant aux journalistes Ersin Leibowitch et Dominique Loriou, les portes de son antre, Jacques Volcouve trace la chronologie de sa passion, depuis le jour béni de 1967 où il contracte le "virus de la Beatlemania"

" Je me suis donné une mission impossible: tout avoir sur les Beatles"

Magnifiquement illustré de coupures de presse,  photos,  covers de vinyles,  de magazines, pubs, l'ouvrage opère par un jeu de renvois bien négocié le parallèle entre la vie de Jacques Volcouve - fondateur du "Club des Quatre de Liverpool -, ses acquisitions incessantes et celle du quatuor.

Cet angle de vue offre un regard neuf, inédit et incroyablement nourri sur le destin d'un groupe de légende, offre surtout de partager la passion généreuse d'un "monomaniaque" passionnant.

A glisser sous le sapin.

AE

Beatles collector. La fabuleuse collection de Jacques Volcouve, Ersin Leibowitch et Dominique Loriou, beau livre, Ed Jacob-Duvernet, octobre 2012, 200 pp, 30 €

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Beaux Livres | Commentaires (0) |  Facebook | |

14 12 12

Pimpants & Piiin - pon

couverture-pompier-web-3.jpg

 

 Ils sont rouges, beaux, belges  et pimpants (Piiiiin-¨Pon?) ces véhicules,  pompes à bras, à vapeur, camions, ..dotés d'échelles hippomobiles, à coulisse, auto-élevées...qu parcourent l'histoire de la lutte contre le feu et le magnifique ouvrage que leur consacre Serge Amores y Martinez Amoré (ed. Weyrich)

Depuis l'Antiquité, l'homme lutte contre les incendies, à coup d'amphores, de "sipho", pompes à bras plus ou moins perfectionnées. 

Le XIXe marque un tournant important dans l'évolution technologique qui remplace peu à peu les pompes à bras par des modèles à vapeur.  Les XXe et XXIe siècles poursuivront cette belle avancée dotant les véhicules autopompes de moyens de plus en plus perfectionnés.

Au-delà du florilège de photos (noir et blanc / rouge rutilant) que l'ouvrage donne à voir, des fiches techniques élaborées permettent aux passionnés - il en est! - d'identifier les véhicules et leurs performances associées. Des schéma et coupe transversale d'un camion parachèvent cette approche didactique, tandis qu'un chapitre se penche sur les véhicules d'aide médicale.

Une découverte ...flamboyante

AE

Pompier. Camions & Véhicules. 150 ans d'histoire. Serge Amores y Martinez Amoré,  beau livre cartonné, Ed. Weyrich, novembre 2012, 184 pp, 30 €

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Beaux Livres | Commentaires (0) |  Facebook | |