13 01 16

« La vie est trop courte pour qu’on se dispute. » (Baden-Powell)

La Patrouille des Castors, l’intégrale 6 .jpgPubliées dans Le journal de Spirou entre 1978 et 1980, les deux premières aventures – sur quatre – réunies dans La Patrouille des Castors, l’intégrale 5 (chez Dupuis à Marcinelle), à savoir Passeport pour le néant et Prisonniers du large, voient les Castors embarquer pour une grande et périlleuse aventure en mer.

Cette épopée maritime prend place par ailleurs dans un contexte éditorial houleux : la collaboration entre Jean-Michel Charlier et MiTacq, tendue depuis plusieurs albums déjà, s'étiole de plus en plus.

Faute de scénario, MiTacq reprend alors les rênes et reste le seul maître à bord. Il publie successivement Le parrain, un court récit de 8 pages (1980), ainsi que deux autres albums, L’envers du décor (1981) et Souvenirs d’Elcasino (1983) évoluant vers la modernité d’alors, notamment par l’apparition de filles comme réelles protagonistes des récits, et non comme faire-valoir des garçons.

Une compilation vintage, mais passionnante à plus d’un égard !

Bernard DELCORD

La Patrouille des Castors, l’intégrale 6 par MiTacq et Charlier, Marcinelle, Éditions Dupuis, juillet 2015, 288 pp. en quadrichromie au format 22 x 30 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 28 €

Écrit par Brice dans B.D., Bernard Delcord | Commentaires (0) |  Facebook | |

12 01 16

« Femme tentée et femme vaincue, c'est tout un. » (Marivaux)

Les pubs que vous ne verrez plus jamais – Tome 4 (cover).jpg

Dans Les pubs que vous ne verrez plus jamais – Tome 4 : spécial ah, les filles ! (Paris, Éditions Hugo Desinge), Annie Pastor se penche cette fois sur l’image de la femme, ses combats, ses avancées et ses échecs à travers le prisme de 100 ans de publicités sexistes, ordinaires ou extraordinaires.

Une belle occasion de regarder à travers le temps comment la femme a été perçue par notre société, car, selon les époques, elle est apparue sous des jours fort différents.

Les pubs que vous ne verrez plus jamais – Tome 4 (We Can Do It).jpg

Nous pouvons le faire ! (1943)

En résumant, on pourrait dire que la femme des années 1920 est séductrice, celle des années 1950 est consommatrice et celle des années 1970 est sexuellement libérée.

Les pubs que vous ne verrez plus jamais – Tome 4 (Marine Midland).jpg

La publicité étant un miroir assez peu subtil de son époque, on trouve dans cette compilation des images qui ont mal vieilli, ce qui en fait d’ailleurs tout l’intérêt... pour une lecture entre sourire et rejet !

Bernard DELCORD

Les pubs que vous ne verrez plus jamais – Tome 4 : spécial ah, les filles ! par Annie Pastor, Paris, Éditions Hugo Desinge, octobre 2015, 176 pp. en quadrichromie au format 17 x 24 cm sous couverture brochée en couleurs, 14,99 € (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Humour | Commentaires (0) |  Facebook | |

10 01 16

Un ouvrage réparateur…

Le trauma et le corps.jpgLe corps, pour une multitude de raisons, a été mis de côté dans les thérapies basées sur la parole.

Pourtant, les implications profondes de l’expérience traumatique sur les réactions sensorimotrices sont bien connues : les images intrusives, les sons, les odeurs, les sensations corporelles, les tensions, les douleurs physiques et les engourdissements, tout comme la nécessité d’une approche holistique centrée sur le corps.

Toutefois, les prises en charge thérapeutiques conventionnelles excluent encore souvent la dimension corporelle, portées par la conviction que le changement ne s’opère qu’à travers l’expression narrative.

Pour la première fois dans la littérature, un ouvrage adopte une approche holistique proposant un modèle de prise en charge à la fois complet et cohérent : Le trauma et le corps – Une approche sensorimotrice de la psychothérapie par Pat Ogden, Kekuni Minton et Clare Pain, paru à Louvain-la-Neuve aux Éditions De Boeck Supérieur dans la collection « Carrefour des psychothérapies ».

Intégrant les théories et techniques traditionnelles de la thérapie narrative à la psychothérapie corporelle, Pat Ogden et ses collègues [1] y présentent une avancée spectaculaire dans le traitement du trauma et expliquent comment utiliser concrètement les mouvements et les sensations de son corps pour aider à guérir les blessures du trauma.

Pratique, Le trauma et le corps propose un traitement en trois phases : développer les ressources somatiques de stabilisation ; traiter les mémoires traumatiques ; maîtriser l’intégration somatique. Il dispense nombre de stratégies permettant d’aider les patients à prendre conscience de leur ressenti corporel, à pister leurs sensations et à graduellement mettre en place des actions physiques fortifiantes.

Un travail pionnier dans l’approche sensorimotrice !

Bernard DELCORD

Le trauma et le corps – Une approche sensorimotrice de la psychothérapie par Pat Ogden, Kekuni Minton & Clare Pain, préfaces de Daniel Siegel & Bessel Van der Kolk, traduction de l’anglais par Julien Bonnel, Louvain-la-Neuve, Éditions De Boeck Supérieur, collection « Carrefour des psychothérapies », octobre 2015, 494 pp. en noir et blanc au format 16 x 24 cm sous couverture brochée en couleurs, 42 €

Table des matières :

– Introduction

Partie I : Théorie

– Chapitre 1. Traitement hiérarchique de l’information : dimensions cognitives, émotionnelles et sensorimotrices

– Chapitre 2. La fenêtre de tolérance : la capacité à moduler l’activation

– Chapitre 3. L’attachement : le rôle de l’organisme dans la régulation dyadique

– Chapitre 4. La réponse d’orientation : réduire le champ de conscience

– Chapitre 5. Sous-systèmes défensifs : réponses de mobilisation et d’immobilisation

– Chapitre 6. Adaptation : systèmes d’action, tendances à l’action et leurs rôles

– Chapitre 7. Le trauma psychologique et le cerveau : vers un modèle de traitement neurobiologique

Partie II : Traitement

– Chapitre 8. Principes de traitement : mise en pratique des principes théoriques

– Chapitre 9. L’organisation de l’expérience : ressources pour le travail corporel dans le moment présent

– Chapitre 10. Phase 1 du traitement : développer des ressources somatiques stabilisatrices

– Chapitre 11. Phase 2 du traitement : traiter les mémoires traumatiques et restaurer les actes de triomphe

– Chapitre 12. Phase 3 du traitement : intégration et succès dans la vie quotidienne

– Références

– Index des sujets

– Index des auteurs

 

[1] Pat Ogden, Ph.D., est la fondatrice et la directrice de l'IPS (Institut de Psychothérapie Sensorimotrice), une école de renommée internationale spécialisée dans les formations des psychothérapeutes travaillant avec des approches somatiques cognitives de traitement des traumas développementaux et des troubles de l'attachement. Elle a exercé la psychothérapie en libéral pendant plus de 30 ans. Elle exerce et enseigne la psychothérapie sensorimotrice dans le monde entier. Kekuni Minton est co-fondateur du Sensorimotor Psychotherapy Institute où il exerce comme formateur depuis 1993. Il accompagne également des patients au sein de son cabinet à Boulder et Salida dans l’État du Colorado. Clare Pain est Assistant Professor au sein du département de psychiatrie de l’Université de Toronto et de l’Université de Western Ontario. Elle est également Clinical Director au sein de l’unité de psychologie traumatique à Mount Sinaï Hospital.

03 01 16

Guerres et steppes...

Nicolas II et Alexandra de Russie – Une tragédie impériale.jpgNicolas II : coupable ou martyr ? Coupable et martyr ? Longtemps, l’histoire officielle, d’inspiration marxiste, l’a accablé, chargé de tous les crimes, accusé de toutes les erreurs. Depuis 1998, la spectaculaire révision de son rôle, de son attitude, de son influence, les drames personnels qu’il a subis, l’engrenage de la Première Guerre mondiale, nous montrent un autre souverain et un homme différent de celui qu’on présentait, dépassé par les événements, miné par la fatalité et finalement broyé par une histoire particulièrement tragique.

Dans une passionnante biographie illustrée intitulée Nicolas II et Alexandra de Russie – Une tragédie impériale (Paris, Éditions Perrin), l’historiographe français Jean des Cars, spécialiste averti et faisant autorité de la noblesse européenne et des familles régnantes [1], dresse le portrait du couple formé par Nicolas II et Alexandra Fedorovna et celui de leurs enfants : les grandes duchesses Olga, Tatiana, Maria, Anastasia et le tsarévitch Alexis, qui naîtra hémophile, un calvaire pour son entourage, une menace sur la dynastie.

Écoutons-le :

 « Il y a près d'un siècle, le massacre de la famille impériale de Russie, dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918, a horrifié le monde. Aujourd'hui, le dernier tsar, Nicolas II, son épouse Alexandra, leurs filles, les quatre grandes-duchesses Olga, Tatiana, Maria, Anastasia, et leur fils le tsarévitch Alexis, que l'Église orthodoxe a canonisés en 2003 en raison de leur “comportement chrétien”, font l'objet d'un culte et d'une vénération populaires.

On oublie souvent que les membres du couple impérial, très amoureux, avaient vécu, dans leur jeunesse respective, des traumatismes familiaux les ayant marqués à vie. Même leur mariage, maladroitement célébré en plein deuil de la Cour après le décès prématuré d'Alexandre II, fait coïncider leur bonheur avec la lourde charge de l'Empire russe. Dans leur intimité, la tsarine vit dans la terreur des crises menaçant la vie de son petit garçon hémophile et la culpabilité d'être la responsable de sa maladie.

Dès son avènement, le nouveau tsar déçoit. Après l'autoritarisme affirmé de son père, on espérait de cet homme de 26 ans un certain libéralisme, un intérêt envers les souffrances du peuple. La déception sera grande. Nicolas II est un autocrate, fidèle à la rigueur politique d'Alexandre III, pour le meilleur et pour le pire. Le pire arrive bientôt : en 1904, la catastrophique guerre contre le Japon est suivie de la “première Révolution” de 1905 qui l'oblige à des concessions.

Nicolas II et Alexandra de Russie – Une tragédie impériale (photo du bal costumé).jpg

Le 13 février 1903, au palais d’Hiver de Saint-Pétersbourg, un grandiose bal costumé commémore le bicentenaire de la fondation de la ville par Pierre le Grand. Dans leurs costumes de Cour du XVIIe siècle, le tsar et la tsarine sont méconnaissables.

Le meilleur est sa vie personnelle et familiale, n'était la santé du tsarévitch qui permettra à Raspoutine de gagner la confiance des souverains jusqu'à exercer une influence désastreuse. Au même moment, la Russie se modernise et hisse l'Empire au rang des grandes puissances mondiales. Malheureusement, le déclenchement de la guerre à l'été 1914 conduit l'Europe dans une hécatombe dont personne n'avait mesuré l'ampleur ni la durée et qui pousse le tsar à abdiquer.

Pour la famille impériale, le calvaire commence : de la résidence surveillée de Tsarskoïe Selo jusqu'au transfert en Sibérie, de Tobolsk à Ekaterinbourg, la fin des Romanov est programmée. Leur exécution sonne le glas définitif de l'Empire. Mais nul, alors, ne pouvait supposer que cette fin elle-même serait la condition de leur future réhabilitation. »

Une histoire palpitante, d’amour, de guerre, de révolution, d’injustice et de mort, comparable à celle du magnifique Docteur Jivago de Boris Pasternak et tout aussi formidablement racontée, mais bien réelle, hélas !

Bernard DELCORD

Nicolas II et Alexandra de Russie – Une tragédie impériale par Jean des Cars, Paris, Éditions Perrin, octobre 2015, 462 pp. en quadrichromie au format 16 x 21 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 28,40 € (prix Belgique)

 

[1] Journaliste et écrivain, Jean Marie de Pérusse des Cars, dit Jean des Cars, né en 1943, est l’historien des grandes dynasties européennes et de leurs plus illustres représentants. Parmi ses grands succès : Louis II de Bavière ou le Roi foudroyé, Sissi ou la Fatalité, La Saga des Romanov, La Saga des Habsbourg, La Saga des Windsor, La Saga des reines, La Saga des favorites et Le Sceptre et le sang. Ses ouvrages font l’objet de traductions, notamment en Europe centrale.

30 12 15

Adieu, les coups de mou…

La cuisine antiraplapla (Automne, hiver).jpgDans la foulée du succès de La cuisine antiraplapla (Printemps, été) d’Amy Webster, les Éditions Soliflor à Bruxelles proposent la suite, sous le titre La cuisine antiraplapla – Automne, hiver dans lequel cette blogueuse a répertorié 60 recettes savoureuses de produits crus « pour renforcer son immunité, booster son énergie et améliorer ses performances ».

Les saisons froides étant propices à la découverte de trois techniques ancestrales de préparation des aliments, la germination, la lactofermentation et la déshydratation, l’auteure réaffirme son crédo, la nécessité de manger le plus possible d’aliments crus, car l'apport des enzymes qu’ils contiennent est indispensable à notre immunité à notre énergie.

Dans ce recueil spécial automne-hiver, l’auteure propose des recettes de boissons, de petits déjeuners, de cocktails, de salades, de soupes, de plats, d’accompagnements et de desserts, comme un granola croustillant aux pépites de cacao, du porridge aux petites graines, une soupe aux poires et au concombre, une choucroute multicolore, du pain de viande aux noix et aux herbes, des croquettes de patates douces, des galettes d’oignons, du guacamole aux raisins, de l’ananas aux épices orientales ou une mousse chocolat noisettes...

Pour être d’attaque devant les frimas !

Bernard DELCORD

La cuisine antiraplapla (Automne, hiver) par Amy Webster, illustrations de Nicolas Viot, Bruxelles, Éditions Soliflor, novembre 2015, 155 pp. en quadrichromie au format 15 x 15,5 cm sous couverture brochée en couleurs et à spirale, 15 €

Voici une revigorante recette de boisson d’hiver :

Jus d’orange et de carottes épicé

Les jus fraîchement pressés nous comblent quand on les consomme au quotidien. Ils nous soutiennent dans nos efforts de santé et ne créent pas une addiction néfaste qui épuise nos hormones déjà bien malmenées par notre mode de vie occidental.

On ne peut changer le monde dans lequel on vit, mais on peut faire les bons choix pour aider notre corps à rester en pleine santé, malgré un environnement qui n'est pas idéal. Les jus sont une manière simple et agréable d'y contribuer !

Pour 2 grands verres

Ingrédients :

3 oranges

6 carottes

1 cm de gingembre

1 cm de curcuma en racine (ou 1 cuiller à café de curcuma en poudre)

Recette :

Peler et découper les oranges ou en extraire le jus avec un presse-agrumes.

Nettoyer les carottes et en couper les extrémités (inutile de les peler si elles sont de production biologique).

Peler les racines de gingembre et de curcuma pour éviter un goût d'amertume trop prononcé. Passer tous les ingrédients dans l'extracteur à jus.

Verser dans deux jolis verres et savourer.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Cuisine | Commentaires (0) |  Facebook | |

27 12 15

Lignes de faîte du Moyen Âge…

L'Aventure des cathédrales (cover).jpg

Gérard Denizeau est historien d'art. Universitaire spécialiste du patrimoine, il a notamment publié Le Dialogue des arts, l'Histoire visuelle des monuments de France et Le Larousse des châteaux.

Il a aussi fait paraître récemment chez Larousse à Paris L’Aventure des cathédrales, un superbe livre-objet (il contient de beaux fac-similés) qui raconte l’histoire globale de la construction des plus belles cathédrales françaises, de la naissance du projet à l'érection du bâtiment, en passant par les différents métiers (charpentiers, forgerons, tailleurs de pierre, maîtres verriers, etc.) qui ont ouvert à cette entreprise pharaonique, symbole de la démesure des hommes et de la grandeur de l’Hexagone.

L'aventure des cathédrales (rose nord de Notre-Dame de Paris).jpg

Dédiée à l’Ancien Testament, la rose nord de Notre-Dame de Paris se fonde sur la figure du cercle ; au cœur, la Vierge à l’Enfant.

« Car, depuis des siècles objets de fascination ancrée dans la mémoire collective, assure l’auteur, les cathédrales sont la fierté du patrimoine français. »

On ne peut, à la lecture de son magnifique ouvrage, qu’acquiescer avec la furieuse envie de se mettre à genoux !

Bernard DELCORD

L’Aventure des cathédrales par Gérard Denizeau, Paris, Éditions Larousse, collection « Les documents de l’Histoire », octobre 2015, 128 pp. en quadrichromie au format 26 x 31 cm accompagnées de fac-similés et sous couverture cartonnée en couleurs, 29,95 € (prix France)

Écrit par Brice dans Beaux Livres, Bernard Delcord | Commentaires (0) |  Facebook | |

24 12 15

La « deux poils », voiture pour tous…

Incroyable 2 CV .jpgIntitulé Incroyable 2 CV – La fabuleuse histoire d’une voiture de légende, le beau livre d’Étienne Musslin et Daniel Benharrosh paru chez Larousse à Paris raconte l’histoire d’une véritable légende, car cette voiture qui fut à l'origine conçue et voulue comme un véhicule utilitaire et sans prétention fait aujourd'hui l'objet d'un culte dans le monde entier.

Écoutons l’enthousiasme des auteurs, des passionnés :

« Longtemps déconsidérée, moquée, voire méprisée, la 2 CV suscite désormais la sympathie, l'admiration et la passion. Le mythe qui l'entoure est ainsi plus vivant que jamais.

Symbole d'une époque et représentative d'un certain art de vivre, la 2 CV n'est pas à la mode et ne l'a jamais été. Simple, attachante, robuste et facile d'entretien, elle a su se faire adopter par toutes les catégories sociales et n'a pas hésité à se lancer à la conquête des contrées les plus reculées.

De 1948 à 1990, plus de cinq millions de 2 CV ont été produites. Mais comment fonctionne cette voiture ? Quels sont ses secrets ? Et qui fut à l'origine de ce projet incroyable ?

Nous avons voulu conter l'histoire passionnante de la première voiture populaire française, monument national ancré dans la mémoire collective, qui a connu un succès foudroyant.

On retrouve, au fil des pages, toutes les versions de ce modèle emblématique (fourgonnette, 4x4, confort...), ses dérivés (Méhari, Dyane, Ami 6 et 8...) comme ses séries limitées (007, Spot, Charleston, Cocorico, France 3...).

Aujourd'hui devenue “de collection”, la 2 CV se fait plus rare sur nos routes. Mais elle continue de susciter l'enthousiasme de toute une communauté de propriétaires amoureux et d'associations passionnées, qui lui est restée fidèle. “L'immortelle” n'a pas dit son dernier mot !

Un fort bel ouvrage, avec environ 500 photos issues des archives personnelles des auteurs.

Bernard DELCORD

Incroyable 2 CV – La fabuleuse histoire d’une voiture de légende par Étienne Musslin et Daniel Benharrosh, Paris, Éditions Larousse, octobre 2015, 192 pp. en quadrichromie au format 23,5 x 29 cm sous couverture cartonnée et jaquette en couleurs, 25 € (prix France)

Écrit par Brice dans Beaux Livres, Bernard Delcord | Commentaires (0) |  Facebook | |

24 12 15

Pour les grandes soifs… ou pour les grands raouts !

Cocktails XXL.jpgPublié chez Larousse à Paris sous la plume de Sandrine Houdré-Grégoire, Cocktails XXL est un recueil de 45 recettes d’apéritifs grand format (de 1,5 à 2,5 litres), exotiques ou à bulles, festifs pour des soirées endiablées, frais et légers pour agrémenter un buffet, ou même sans alcool, à servir en saladier, en carafe ou dans un très grand verre à siroter avec plusieurs pailles, savoureux, colorés, pour tous les goûts et pour toutes les occasions.

Avis aux amateurs de punch, de sangria, de mojito, de piña colada, d’américano, de Cosmopolitan, de Margarita, de Negroni et autres soupes angevines, mais aussi de softs ou de recettes originales !

Bernard DELCORD

Cocktails XXL par Sandrine Houdré-Grégoire, photographies de Fabrice Besse, Paris, Éditions Larousse, octobre 2015, 96 pp. en quadrichromie au format 20,5 x 34,5 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 14,95 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié la recette suivante, qui sort des sentiers battus :

Bubbles & Pear

Pour 2 litres

Ingrédients :

50 cl de cognac

30 cl de jus de poire

1 litre de ginger ale

4 citrons verts

½ botte de romarin

50 cl de miel

Recette :

Détaillez les citrons verts en rondelles.

Dans un saladier, déposez les citrons verts, le romarin et le miel.

Versez le cognac.

Laissez macérer environ 24 heures à température ambiante en remuant de temps en temps.

Ajoutez le jus de poire et le ginger ale.

Réservez au frais jusqu’au moment de servir.

Astuce :

Si vous n’aimez pas le miel, vous pouvez le remplacer par du sirop d’agave.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Cuisine | Commentaires (0) |  Facebook | |

23 12 15

Oyez, oyez : cacao…

Encyclopédie du chocolat.jpgTout le savoir-faire de l'École du Grand Chocolat Valrhona est réuni dans l’Encyclopédie du chocolat, un ouvrage pédagogique et gourmand publié chez Flammarion à Paris et rédigé sous la direction de son fondateur, Frédéric Bau, l’un des meilleurs pâtissiers chocolatiers du monde.

Vous y trouverez 150 recettes (forêt-noire, éclairs, tartes, coulants, religieuses, macarons, cookies, gâteaux...) et vous y apprendrez plus d'une centaine de techniques grâce aux gestes expliqués en pas à pas (tempérage, marbrage, tablage, glaçages, pâtes, ganaches, nougatines, mousses, décors...) et, cerise sur le gâteau, vous y découvrirez les secrets des plus grands chefs pâtissiers et leurs recettes emblématiques : Christophe Michalak, Gilles Marchai, Christophe Adam, Jean-Paul Hévin, Christophe Fetder, Frédéric Cassel, Éric Léautey, Cyril Lignac…

Pour de grands moments de douceurs !

Bernard DELCORD

Encyclopédie du chocolat par l’École du Grand Chocolat Valrhona et sous la direction de Frédéric Bau, préface de Pierre Hermé, photographies de Clay McLachlan, Paris, Éditions Flammarion, septembre 2015, 415 pp. en quadrichromie au format 19,8 x 24,8 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 24,90 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié dans cet ouvrage alléchant la recette suivante :

Granité au chocolat

Le granité présente une texture glacée et craquante, qui permet des chocs de températures et de matières intéressants.

 Ingrédients :

170 g de chocolat noir 70% ou 190 g de chocolat noir 60%

650 g (65 cl) d'eau

10 g de lait en poudre

125 g de sucre semoule

25 g de miel

Recette :

Hachez le chocolat et faites-le fondre doucement au bain­ marie ou au four à micro-ondes (position décongélation ou puissance 500 W en remuant de temps en temps).

Dans une casserole, faites bouillir pendant 2 minutes l'eau, le lait en poudre, le sucre semoule et le miel.

Versez lentement un tiers de ce sirop sur le chocolat fondu.

À l'aide d'une spatule, mélangez énergiquement en décrivant de petits cercles pour créer un « noyau » élastique et brillant.

Incorporez alors le deuxième tiers, mélangez selon le même procédé, puis incorporez le troisième tiers selon la même méthode.

Mixez quelques secondes au mixeur plongeant pour lisser et parfaire l'émulsion.

Versez dans un plat sur environ 3 cm d'épaisseur.

Placez au congélateur environ 3 heures en remuant régulièrement de façon à obtenir de beaux cristaux.

Conseil du chef :

Il est impératif de remuer le granité régulièrement, sous peine d'obtenir un bloc d 'eau chocolatée glacée...

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Cuisine | Commentaires (0) |  Facebook | |

23 12 15

Casse-pipe…

Trous de balles.jpg

En se gaussant une nouvelle fois du personnel politique belge et de la situation internationale dans un recueil de dessins de presse paru aux Éditions de la Renaissance du Livre à Bruxelles sous un titre relevant du diagnostic – Trous de balles –, le caricaturiste Frédéric duBus a encore fait mouche, comme à son habitude.

Car son talent est immense à croquer en quelques traits une situation imaginaire, et pourtant plus vraie que nature, parfaitement révélatrice d’une situation politique et des arrière-pensées de celles et ceux qui en sont les protagonistes, animés par l’ambition, la vanité, l’arrogance, la fatuité, la cuistrerie, la sottise, la vacuité et/ou la duplicité.

Et le lecteur de se gausser par son entremise du flingage des Bart De Wever, Louis Michel, Joëlle Milquet, Elio Di Rupo, Theo Francken, Laurette Onkelinx, Marc Uyttendaele, Mgr Léonard, Paul Magnette, Emir Kir, Rudy Demotte, Didier Reynders, Kris Peeters, Jan Jambon, Mahinur Özdemir, Marc Goblet et autres Maggie De Block, avec un grand sourire et une belle impertinence…

duBus 1.jpg

Sans oublier Éric Zemmour, Jean-Marie Le Pen, Angela Merkel, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Alexis Tsipras et Benjamin Netanyahou…

Et ces fléaux que sont le djihadisme, le terrorisme et la FGTB !

Bernard DELCORD

Trous de balles par Frédéric duBus, Bruxelles, Éditions de la Renaissance du Livre, octobre 2015, 64 pp. en quadrichromie au format 30,5 x 21,5 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 15,90 €

Écrit par Brice dans B.D., Bernard Delcord, Humour | Commentaires (0) |  Facebook | |