10 05 14

Mons et merveilles...

Sel, poivre et marjolaine.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 09/05/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

L'amusant roman intitulé Sel, poivre & marjolaine paru aux Éditions Memory à Tenneville situe son action à Mons et il développe son intrigue autour et aux alentours du restaurant « Les Gribaumonts » dont les fourneaux sont animés par Lisa Calcus, la « Lady Chef 2012 », et dont la salle est managée par son œnologue d'époux, Nicolas, pour le plus grand plaisir de leur fidèle clientèle de Montois cayaux [1] ainsi que pour celui des gastronomes de passage dans leur insigne établissement.

L'histoire débute à la Brasserie de la Grand-Place, non loin du fameux Singe du Grand Garde, où de vieux amis, pour tromper l'ennui de leur vie de retraités, fondent la « Joyeuse Confrérie des Compagnons de Lucullus » qu'ils basent entre les murs de la maison de bouche citée plus haut, et l'on suivra avec intérêt leurs pérégrinations dans la capitale du Hainaut dont ils connaissent l'histoire et la géographie par cœur, de même que l'on sourira de leurs émois pour une jolie Marjolaine chamboulant leur vie et leurs pensées.

L'ouvrage est l'occasion, bien entendu, de nombreux excursus sur la bonne chère et les bons vins, dont nos très inspirés et très connaisseurs « chevaliers de la table ronde » ne se lassent pas de chanter les mérites et les vertus.

Il se complète d'ailleurs de 8 fiches de recettes originales de la maîtresse des feux des « Gribaumonts », ce qui ne gâte rien !

Bernard DELCORD

Sel, poivre & marjolaine par Jules Boulard, Tenneville, Éditions Memory, collection « Romans culinaires », décembre 2013, 150 pp. en noir et blanc au format 15 x 21 cm sous couverture brochée en couleurs, 17 €

Pour vous, nous avons recopié dans ce roman bien montois la recette originale suivante :

Gaufre à l'ail des ours, au fromage d'Ovifat et au sirop de Liège

 Pour 4 personnes

Préparation : 10 minutes

Repos :1 heure

Pas de cuisson

Ingrédients :

125 g de farine,

1 cuiller à café de sucre

1 pincée de sel

2 œufs

50 g de beurre fondu

20 cl de lait entier

10 feuilles d'ail des ours,

200 g de fromage d'Ovifat

2 cuillers à café de sirop de Liège

Recette :

– Réaliser la pâte à gaufres : mélanger la farine, le sucre, les œufs, le beurre, le lait, le sel.

– Laisser reposer au frais environ 2 heures.

– Émincer l'ail des ours et l'ajouter à l'appareil à gaufres.

– Cuire les gaufres.

– Couper le fromage en tranches, le disposer sur les gaufres, ajouter le sirop de Liège et passer les gaufres au four à 165°C pendant quelques minutes pour faire légèrement fondre le fromage.

– Accompagner éventuellement d'une bonne salade.

Vin d'accompagnement :

Un vin d'Alsace aromatique, demi-sec, un juste équilibre entre sucres résiduels et acidité.



[1] Appellation propre à la région, un Montois cayaux est un Montois qui fait partie des « cailloux » de sa ville, de ses pavés et donc qui y a un ancrage profond.  La tradition veut qu'un habitant soit appelé de cette manière s'il fait partie de la troisième génération complète à naître et à habiter (domicile faisant foi) sans discontinuer sur le territoire de sa commune. Jusqu'aux années 1980-90, il fallait cinq générations.

Il existe une association à but philanthropique composée uniquement des Montois cayaux, dont les principales activités sont la publication d'écrits régionaux et en patois montois ainsi que la représentation de textes et œuvres scéniques montois. (Wikipedia)

10 05 14

Un ouvrage éblouissant !

La Grand-Place de Bruxelles, sculpture de lumière.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 09/05/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Véritable Michel-Ange des effets lumineux nocturnes, le « sculpteur de lumière » parisien Patrick Rimoux présente dans La Grand-Place de Bruxelles, sculpture de lumière –  un somptueux album trilingue (en français, néerlandais et anglais) paru chez Racine –, le fruit photographique de son travail appliqué à la plus belle place gothique du monde.

Le résultat est époustouflant et fait voir dans le détail l'Hôtel de ville et les maisons qui l'entourent (de l'Étoile, des Brasseurs, du Cygne, des Ducs de Brabant, du Roi...) avec une subtilité qui laisse pantois.

Le tout est accompagné d'un texte historique de Roel Jacobs qui fournit des informations propres à éclairer encore davantage le sujet scintillant de ce livre brillant.

Une mine de diamants !

Bernard DELCORD

La Grand-Place de Bruxelles, sculpture de lumière par Patrick Rimoux & Roel Jacobs, Bruxelles, Éditions Racine, décembre 2013, 146 pp en quadrichromie au format 30 x 30 cm sous couverture cartonnée et jaquette en couleurs, 45 €

La Grand-Place de Bruxelles, sculpture de lumière (La Maison du Roi).jpg

La Maison du Roi

Écrit par Brice dans Beaux Livres, Bernard Delcord | Commentaires (0) |  Facebook | |

04 05 14

L'enfance de Néron...

Bad Bartje.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 02/05/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Décapant à souhait, le premier tome de la BD de Falzar et Marco Paulo intitulée Bad Bartje – 1 Acta est fabula se déroule dans les années 1970 et met en scène un gros gamin sournois et flamingant se rêvant en Jules César du Plat Pays, masquant sous un vernis de fausse érudition son caractère méprisant pour les autres enfants de son école (Wouter, Kris, Johan...) à l'exception du violent Filip dont il se sert pour mieux arriver à ses fins.

S'ensuivent des gags désopilants qui voient notre Babar mangeur de gaufres et contempteur de francophones affiche la volonté de se faire maigrir à toute vitesse à partir du 10 décembre pour obtenir de plus belles étrennes au jour de l'An en inspirant de la pitié à la famille et aux voisins, enrager de dépit quand il découvre que les délicieux gâteaux offerts par sa tante et dont il s'est régalé sont des laquemants de Liège ou constater, après son élection comme délégué de classe, qu'il devra composer avec ceux des autres classes...

Sûr que si Le Tisserand (« De Wever », dans la langue de Vondel) l'avait lu, ce méchant petit loup aurait une nouvelle fois adopté la posture de Calimero !

Bernard DELCORD

Bad Bartje – 1 Acta est fabula par Falzar & Marco Paulo, Loverval, Éditions Kennes, avril 2014, 49 pp. en quadrichromie au format 24 x 32 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 13,50 €

 

Bad Bartje 2.jpg

Le Néron belge

 

Écrit par Brice dans B.D., Bernard Delcord | Commentaires (0) |  Facebook | |

04 05 14

Des tueurs qui savaient vivre...

La Mafia se met à table.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 02/05/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Toujours disponible, l'amusant petit essai historico-culinaire de Jacques Kermoal et Martine Bartolomei intitulé La Mafia se met à table décrit par le menu dix repas – dont les recettes sont fournies dans le livre – offerts par les membres de l'Honorable Société entre 1860 (le « banquet de Messine » en l'honneur de Garibaldi pour le remercier de leur avoir, à son insu, offert la Sicile...) et 1982 (le « dîner d'état-major » à Syracuse), dont certains se clôturèrent par le massacre des invités.

On y croise Mussolini, Roosevelt, Churchill, Frank Sinatra, évidemment, et aussi le maréchal Juin, le général Dalla Chiesa, qui mêlent leurs coups de fourchette avec ceux de Vito Genovese, Lucky Luciano ou Don Vito, sans oublier le supérieur du couvent des franciscains de Mazzarino qui, en 1958, à l’issue de repas succulents, distribuait aussi bien les rafales de mitraillette que l’absolution pour convaincre ses riches paroissiens de donner largement pour ses œuvres.

Et on s'y régale de cuissot de chevreuil faisandé à l'eau-de-vie de prunes d'Agrigente, de paupiettes de bœuf aux artichauts, de cocktail de pâtes froides à la crème, de vermicelles au jus de seivhe, de mérou au four, de gelée de pastèque...

Car cucinare il delitto, « cuisiner le délit », est une expression sicilienne bien ancrée dans les mœurs locales…

Bernard DELCORD

La Mafia se met à table Histoires et recettes de l’honorable société par Jacques Kermoal et Martine Bartolomei, Arles, Éditions Actes Sud, octobre 2000, collection « Babel », 209 pp. en noir et blanc au format 11 x 17,5 cm sous couverture brochée en couleurs, 7,70 € (prix France)

Voici la recette d'un plat servi en 1909 au « chef des chefs » Don Vito Cascio Ferro :

Agnelet en sauce et aux herbes des pentes volcaniques

Pour 6 personnes

Ingrédients :

2 kg de viande d'agnelet

Farine

Huile d'olive

Céleris et oignons

1,5 litre de bouillon de viande

Persil

Origan en poudre

Ciboulette

Sel et poivre

Recette :

Coupez  la viande en morceaux réguliers

Passez les à la farine et faites-les dorer dans un verre d'huile d'olive où vous aurez fait dorer au préalable un hachis de céleris et d'oignons.

Salez et poivrez, puis couvrez l'agneau avec le bouillon.

Laissez cuire pendant 1 heure à feu doux.

À la fin de la cuisson, saupoudrez la viande avec 1 cuiller de persil haché, 1 autre cuiller de ciboulette hachée et de l'origan en poudre.

 

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Cuisine, Histoire | Commentaires (0) |  Facebook | |

04 05 14

Portraits inattendus...

Témoignages et anecdotes sur les stars de la planète foot.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 02/05/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Journaliste au Financial Times, Simon Kuper a interviewé et fréquenté à moult reprises le gratin footballistique mondial des dernières décennies, de Johann Cruijff à Zlatan Ibrahimovic en passant par Zinedine Zidane, Rivaldo, Romario, Diego Maradona, Frank Ribéry, Éric Cantona, Nicolas Anelka, Didier Drogba, Kaká, David Beckham, Lionel Messi ou Ronaldo, entre autres.

Cela lui donne une connaissance sans égale de la personnalité de ces stars du football mondial, un savoir qu'il a mis par écrit d'une manière so British (c'est-à-dire subtilement amusante) dans Témoignages et anecdotes sur les stars de la planète foot paru chez De Boeck à Louvain-la-Neuve, des portraits d'hommes au destin exceptionnel focalisés sur ce qui a fait d’eux ce qu’ils sont (origines, contexte familial, rencontres) et donc concentrés sur leur personnalité bien plus que sur leurs caractéristiques techniques.

Un ouvrage qui, au passage, montre aussi qu'on peut parfois garder un cœur et une âme dans un monde pourri par l'argent...

Bernard DELCORD

Témoignages et anecdotes sur les stars de la planète foot par Simon Kuper, traduit de l'anglais par Bastien Drut, Louvain-la-Neuve, Éditions De Boeck, mars 2014, 244 pp. en noir et blanc au format 16 x 24 cm sous couverture brochée en couleurs, 19,90 €

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Sports | Commentaires (0) |  Facebook | |

25 04 14

Démocratie belge, mode d'emploi

Je vote.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 25/04/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

C'est en prévision du big bang électoral du 25 mai 2014 que les Éditions Érasme à Namur ont fait paraître un intéressant fascicule intitulé Je vote exposant clairement – c'est un exploit – le fonctionnement du système politique belge et des procédures électives qu'il induit.

S'adressant a priori à la jeunesse (il a été rédigé par l'asbl Infor Jeunes), ce vade-mecum devrait retenir l'attention des autres classes d'âge, tant il est vrai que la plomberie institutionnelle nationale, régionale, communautaire et européenne de notre pays relève davantage de la grande complexité d'un mode d'emploi de chez Ikea que de la clarté limpide d'une œuvre monochrome d'Yves Klein...

Un petit bouquin qui vaut donc son pesant d'aspirine !

Bernard DELCORD

Je vote par Infor Jeunes, Namur, Éditions Érasme, février 2014, 47 pp. en quadrichromie au format 15 x 21 cm sous couverture piquée fer en couleurs, 3,95 €

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Guides | Commentaires (0) |  Facebook | |

25 04 14

Combat avec l'ange...

Monseigneur ou l'affaire du cinématographe.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 25/04/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Passionnant, le roman de Carlos Casares intitulé Monseigneur ou l'affaire du cinématographe – paru en Espagne en 1980 et en traduction française chez Ker éditions en 2013 –, l'est à plus d'un titre.

Par son intrigue, d'abord. En voici le pitch :

« Galice, 1912. Quelques mois avant l’assassinat du Premier ministre Canalejas, une guerre larvée oppose les libéraux anticléricaux aux extrémistes catholiques. Car, si les premiers détiennent le pouvoir politique, les seconds règnent dans les provinces rurales.

L’arrivée du cinématographe dans une petite ville galicienne fait l’objet d’un nouvel affrontement entre ces deux factions. Pris en tenaille, l’évêque du diocèse est amené, bien malgré lui, à prendre parti contre son propre camp. »

Par son style, ensuite, celui d'un récit gouleyant comme un bon vin de la Rioja et onctueux comme un vieux Xérès, tout en finesse et subtilité, sans pour autant prendre à la tête.

Par son contenu, enfin, qui met aux prises les forces de la lumière morale et celles des ténèbres du fanatisme (d'où qu'il soit) dans un combat larvé où tous les coups semblent permis.

Ajoutez à cela la dévotion crédule pour les « miracles » et vous aurez un petit bijou littéraire d'une actualité brûlante !

Bernard DELCORD

Monseigneur ou l'affaire du cinématographe par Carlos Casares, traduit de l'espagnol par Michel Wagner, introduction de Vincent Engel, Hévillers, Ker éditions, novembre 2013, 140 pp. en noir et blanc au format 11,5 x 19 cm sous couverture brochée en couleurs, 12 €

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Romans | Commentaires (0) |  Facebook | |

25 04 14

Les planches du salut ?

Jean Racine, l'enfant terrible de Port-Royal.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 25/04/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Se penchant longuement, dans Jean Racine, l'enfant terrible de Port-Royal paru chez Publibook à Paris, sur les rapports ambigus entretenus par l'auteur d'Andromaque avec la Mecque du jansénisme où il avait été recueilli et éduqué, le philosophe belge Jean van der Hoeden, agrégé de l'université de Louvain, donne les clés d'une interprétation psychologique de l'œuvre théâtrale du grand dramaturge français (1639-1699) et projette une lumière nouvelle sur son combat intérieur, livré à travers ses personnages, entre les notions de liberté et de destin.

On se souviendra que la théorie extrêmement rigoriste de l'évêque d'Ypres, Cornelius Jansen (1585-1638), se fondait sur la volonté de s’en tenir strictement à la doctrine de saint Augustin sur la Grâce, conçue comme la négation de la liberté humaine pour faire le bien et obtenir le salut, celui-ci relevant exclusivement de l'intervention divine.

Particulièrement convaincant – et très accessible d'accès –, l'essai fort fouillé de Jean van der Hoeden montre comment, alors qu'il était « débiteur moral insolvable de l'abbaye de Port-Royal à qui il devait d'être resté en vie, l'orphelin Racine a trouvé dans un théâtre longtemps résolument frondeur chez lui, l'issue corporelle pour son âme qu'il cherchait avidement. En osant défier l'intransigeance castratrice d'une mère adoptive pervertie par la névrose janséniste, il a en tout cas réussi, au moins dans l'écriture, à sortir de l'infernal pas de place pour deux devant lequel, d'avoir dû haïr avec fureur pour ne pas avoir pu aimer avec passion, bien des fils qu'il a imaginés ont fini par s'incliner. Sans aucun doute possible, le Je meurs si je vous perds, mais je meurs si j'attends du vers 972 d'Andromaque, c'est d'abord à la vie elle-même que cet orphelin n'a cessé de l'adresser ».

Voici donc, après Le dieu caché du structuraliste marxiste Lucien Goldmann (1913-1970) qui enseigna à l'École pratique des hautes études à Paris et à l'Université libre de Bruxelles, une pressante invitation à réviser complètement ses classiques...

Bernard DELCORD

Jean Racine, l'enfant terrible de Port-Royal par Jean van der Hoeden, Paris, Éditions Publibook, décembre 2013, 222 pp. en noir et blanc au format 14,2 x 22,7 cm sous couverture brochée en couleurs, 20,95 € (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Biographies | Commentaires (0) |  Facebook | |

25 04 14

Poésie des fourneaux...

Les recettes d'amour.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 25/04/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Dans Les recettes d'amour, Françoise Dax-Boyer, agrégée de lettres spécialiste de l'œuvre de Jean Tardieu, a mis en vers 69 recettes de cuisine fournies par ses amis et illustrées par Christian Broutin, bien connu dans le monde de l'affiche et de la littérature de jeunesse.

On y trouve la façon de préparer la bougnette, la bécasse et le cassoulet mazamétain ainsi que le rougail, le lapin en tapenade, les lasagnes corses, les pâtes au citron, la gibelotte, l'alose, le bacalau a bras, le brandy butter, le gâteau creusois, mais aussi l’entrée préférée de Jean Tardieu (les asperges tièdes), de Judith Magre (les œufs brouillés à la tomate) ou de Daniel Mesguich (la tchoutchouka), sans oublier le soufflé au fromage de Michael Lonsdale.

Une autre manière originale de réviser ses classiques !

Bernard DELCORD

Les recettes d'amour par Françoise Dax-Boyer, dessins de Christian Broutin, Paris, Éditions de l'Amandier, février 2014, 142 pp., ca 20 €

Pour vous, nous avons recopié dans ce recueil chantant la recette suivante :

Huîtres rôties au safran du « Basson d’Arcachin »

Ingrédients :

Huîtres du village de pêcheurs de l'Herbe

Blancs de poireaux

Beurre Bordier aux algues

Safran

Chapelure

Recette :

Allez chez l'ostréiculteur dont les parcs préservés depuis des ans

Se trouvent bien ventilés, comme le Grand Banc.

Choisissez des huîtres bien charnues, de préférence gris vert

Et préparez votre farce de pivert.

 

Faites fondre, à petits coups, des blancs de poireaux

Avec du beurre Bordier aux algues, à gogo.

Ajoutez la poudre magique du safran

Et glissez dans vos huîtres une lichette de ce flan

Que vous recouvrez d'une fine chapelure.

 

Vous enfournez sous le gril et veillez à ce que ça dure

Juste le temps d'une dorure.

Humez et régalez-vous de ce goût ineffable

Sous le regard de Marion, toujours aimable.

 

Ceci n'est pas une fable !

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Cuisine | Commentaires (0) |  Facebook | |

15 04 14

Maillots de bain, nous voilà !

Mes meilleures recettes pour mincir de plaisir.jpgPour le retour des beaux jours, le docteur Jean-Michel Cohen, une star de la diététique, propose dans Mes meilleures recettes pour mincir de plaisir paru chez Flammarion à Paris un programme d'amincissement à trois vitesses (booster, confort et stabilisation) en versions femmes et hommes.

On y trouve des menus compatibles avec la vie de famille, des astuces pour cuisiner léger et gourmand, plus de 200 recettes (d'amuse-bouches, d'entrées, de plats, de desserts, de collations, de basiques allégés et de sauces) et, pour chacune de celles-ci, le conseil du nutritionniste, l'apport calorique et une suggestion d'accompagnement.

l'ouvrage se clôt sur des tables des calories et des équivalences et un double index des recettes classées par ordre alphabétique et par niveau calorique.

Le livre des belles silhouettes, en somme...

Bernard DELCORD

Mes meilleures recettes pour mincir de plaisir par Jean-Michel Cohen, photographies de Bernard Radvaner, Paris, Éditions Flammarion, janvier 2014, 416 pp en quadrichromie au format 17,5 x 21,5 cm sous couverture Intégra en couleurs, 19,90 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié dans ce recueil fondant la recette d'amuse-bouches suivante :

Sucettes de courgettes au cabillaud

Entre cabillaud et blancs d'œufs, les protéines sont mises à l'honneur dans ces petites bouchées !

Pour 4 personnes

Préparation : 25 minutes

Cuisson : 15 minutes

Ingrédients :

200 g de cabillaud cru

2 blancs d'œufs

2 cuillers à café de moutarde à l'ancienne

Quelques brins de ciboulette

2 courgettes

1/2 citron

Sel, poivre du moulin

Recette :

Mixez le cabillaud avec les blancs d'œufs, puis assaisonnez la préparation avec la moutarde, la ciboulette ciselée, du sel et du poivre

Lavez les courgettes, coupez les extrémités et à l'aide d'un économe ou d'une mandoline, taillez de fines lamelles dans le sens de la longueur.

Disposez l'équivalent d'une cuillerée à café de préparation de cabillaud sur chaque lamelle de courgette et enroulez- la sur elle-même.

Maintenez avec une pique en bois.

Disposez toutes les sucettes de courgette au cabillaud sur du papier cuisson pour former une papillote.

Faites cuire à la vapeur 15 minutes.

Laissez refroidir les sucettes et arrosez de jus de citron au moment de servir.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Vie pratique | Commentaires (0) |  Facebook | |