11 04 14

Mémoires d'un lion

Mémoires de la Grande Guerre 1911-1915.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 11/04/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Réédités chez Tallandier à Paris sur le conseil avisé de Jean-Claude Zylberstein, les Mémoires de la Grande Guerre 1911-1915 de Winston Churchill (1874-1965, prix Nobel de littérature 1953) parus en 1923 constituent le premier tome d'un témoignage palpitant sur les prémices du premier conflit mondial et sur son déroulement jusqu'en novembre 1915, époque où Sir Winston, Premier lord de l'Amirauté, assuma la défaite des Dardanelles en présentant sa démission qui ouvrit alors pour lui une douloureuse traversée du désert.

Écoutons l'éditeur :

« Parce qu'il avait été au cœur des affaires internationales, au plus près des leaders politiques et militaires du temps, ses écrits livrent un aperçu sans précédent des coulisses du conflit. Pendant près de cinq ans, il œuvra aux préparatifs de la guerre, rencontra les différents responsables, tenta d'imposer ses vues, fut confronté aux différentes crises gouvernementales, attaqué à la fois par les conservateurs et les membres de son parti. Jamais inactif, il se rendit par exemple en octobre 1914 à Anvers où l'armée belge était encerclée.

Avec une verve incomparable et un sens inouï de la formule, Churchill se fait ici le chroniqueur des événements qui ont bouleversé l'Europe entre 1911 et 1915, et dont il a été le témoin autant que l'acteur. »

Et quel acteur ! Dans tous les sens du terme...

Bernard DELCORD

Mémoires de la Grande Guerre 1911-1915 par Winston Churchill, préface de François Kersaudy, traduction révisée et annotée par Antoine Capet, Paris, Éditions Tallandier, février 2014, 635 pp. en noir et blanc au format 16,5 x 23 cm sous couverture brochée en couleurs, 29,90 € (prix France)

 

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Histoire | Commentaires (0) |  Facebook | |

11 04 14

Le mal du demi-siècle...

Le burn-out des quinquas.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 11/04/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Frappant de nombreuses personnes (femmes au foyer, cadres, employés, enseignants, médecins…), le burn-out est devenu une plaie de notre époque, surtout parmi les quinquagénaires.

Partant de ce constat, le docteur Jean-Émile Vanderheyden, un neuropsychiatre hospitalier spécialiste des maladies neurodégénératives a fait plancher une équipe de spécialistes provenant d’horizons variés – médicaux, paramédicaux, responsables des ressources humaines, sociologues et autres juristes – afin de savoir pourquoi ce groupe d'âge était particulièrement atteint, de déterminer l'influence sur lui du stress chronique, des conflits, du harcèlement et de l’épuisement nerveux mais aussi pour trouver comment l'aider.

Le résultat de leurs recherches s'intitule Le burn-out des quinquas, un essai offrant une analyse particulièrement poussée du burn-out, depuis l’identification des facteurs de risque spécifiques jusqu’au diagnostic et à la prise en charge du trouble, sans en oublier les conséquences professionnelles et privées.

Concret et très accessible, ce livre fournit au lecteur ainsi qu' à l'employeur des conseils et des pistes de réflexion pour prévenir et réduire l’apparition du burn-out d’origine privée ou professionnelle.

Il aiguillera également le soignant (psychiatre, psychologue, sophrologue, médecin traitant...) tout au long de la prise en charge.

Un ouvrage préventif et curatif que devraient rembourser les mutuelles !

Bernard DELCORD

Le burn-out des quinquas sous la direction de Jean-Émile Vanderheyden, préface de Philippe Corten, Louvain-la-Neuve, Éditions De Boeck, collection« Questions de personne », décembre 2013, 415 pp. en noir et blanc au format 16 x 24 cm sous couverture brochée en quadrichromie, 35 €

11 04 14

Le mal du demi-siècle...

Le burn-out des quinquas.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 11/04/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Frappant de nombreuses personnes (femmes au foyer, cadres, employés, enseignants, médecins…), le burn-out est devenu une plaie de notre époque, surtout parmi les quinquagénaires.

Partant de ce constat, le docteur Jean-Émile Vanderheyden, un neuropsychiatre hospitalier spécialiste des maladies neurodégénératives a fait plancher une équipe de spécialistes provenant d’horizons variés – médicaux, paramédicaux, responsables des ressources humaines, sociologues et autres juristes – afin de savoir pourquoi ce groupe d'âge était particulièrement atteint, de déterminer l'influence sur lui du stress chronique, des conflits, du harcèlement et de l’épuisement nerveux mais aussi pour trouver comment l'aider.

Le résultat de leurs recherches s'intitule Le burn-out des quinquas, un essai offrant une analyse particulièrement poussée du burn-out, depuis l’identification des facteurs de risque spécifiques jusqu’au diagnostic et à la prise en charge du trouble, sans en oublier les conséquences professionnelles et privées.

Concret et très accessible, ce livre fournit au lecteur ainsi qu' à l'employeur des conseils et des pistes de réflexion pour prévenir et réduire l’apparition du burn-out d’origine privée ou professionnelle.

Il aiguillera également le soignant (psychiatre, psychologue, sophrologue, médecin traitant...) tout au long de la prise en charge.

Un ouvrage préventif et curatif que devraient rembourser les mutuelles !

Bernard DELCORD

Le burn-out des quinquas sous la direction de Jean-Émile Vanderheyden, préface de Philippe Corten, Louvain-la-Neuve, Éditions De Boeck, collection« Questions de personne », décembre 2013, 415 pp. en noir et blanc au format 16 x 24 cm sous couverture brochée en quadrichromie, 35 €

11 04 14

Bonum vinum laetificat cor hominis...

Boire sans grossir.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 11/04/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Chroniqueuse œnologique au Monde, Laure Gasparotto a publié chez Flammarion un encourageant Boire sans grossir, sans excès... et sans nuire à sa santé propre à remonter le moral des personnes rondes pour d'autres raisons que la consommation de dives bouteilles.

C'est que le vin est un aliment faible en calories ayant des vertus cardinales lorsqu’il fait partie d’un repas, puisqu’il aide notamment à la digestion. Aujourd’hui réintroduit dans beaucoup de régimes, il reconquiert le capital santé dont il a joui depuis l’Antiquité, comme en témoignent les spécialistes interrogés par l'auteure qui explique au lecteur comment choisir son vin pour ne pas grossir parce qu'il convient à son métabolisme, et comment le boire à table, avec la modération qui s’impose.

Après avoir également fait le point sur l’apéritif, le rosé ou les vins naturels, l'ouvrage se conclut par un guide pratique des vins bons pour la santé selon les régions et les cépages, selon les différents types de métabolisme.

Un livre qui fait du bien !

Bernard DELCORD

Boire sans grossir, sans excès... et sans nuire à sa santé par Laure Gasparotto, préface du professeur Jean-Didier Vincent, Paris, Éditions Flammarion, avril 2014, 229 pp. en noir et blanc au format 13,5 x 22 cm sous couverture brochée en couleurs, 17 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié dans cet ouvrage réjouissant les considérations  suivantes :

– Le nombre de calories varie selon le taux de sucre contenu dans le vin. Plus le vin est sec, moins il est calorique. Par exemple, un verre de vin rouge de 15 cl peut osciller entre 95 et 126 calories, un verre de champagne entre 100 et 180 calories. Sachant qu'il nous faut, selon notre physiologie et notre activité, environ 2000 Kcal par jour, le vin consommé avec modération ne fait donc pas grossir.

– Dans le cadre d'une alimentation où le vin intervient quotidiennement, quelle est votre limite de vin par repas selon votre poids ?

Faites le calcul suivant :

Prenez votre poids et multipliez-le par deux, vous obtiendrez le nombre de grammes de vin (1 litre de vin est moins dense que l'eau et pèse environ 900 grammes) qui peut parfaitement constituer pour vous un aliment compatible avec votre régime lors d'un repas, sans risque de grossir. En excluant tout autre alcool bien entendu.

Exemple :

Je pèse 75 kg : 75 x 2 = 150 g = 15 cl. Soit un verre et demi.

Je pèse 50 kg : 50 x 2 = 100 g = 10 cl. Soit un verre de vin.

10 04 14

Art Brussels 2014

Art Brussels 1.jpeg

Après avoir rigoureusement construit sa réputation au fil des années et après le succès de l’édition 2013, Art Brussels occupe désormais avec assurance une position parmi les cinq foires d’art internationales les plus importantes, tout en maintenant ses particularités exclusives et son atmosphère accueillante et conviviale.

Comme leur prolifération paraît en témoigner, les foires d’art continuent d’offrir aux artistes des opportunités importantes, tant sur le plan économique, la construction d’un réseau que sur les opportunités d’exposition. Pour les collectionneurs et le public, elles demeurent des plateformes exceptionnelles permettant de voir d’innombrables œuvres d’art et d’artistes réunis sous un même toit, ce qui n’est possible en aucune autre circonstance.

4 motifs (Stéphane Calais).jpg

4 motifs par Stéphane Calais (4 pochoirs PVC noir, 2013) © GDM, Paris.

Ce n’est plus un secret que Bruxelles connaît ces dernières années une renaissance créative dans tous les domaines culturels, et particulièrement dans le domaine des arts plastiques. La ville ne cesse d’attirer l’attention internationale et toujours davantage de nouveaux venus – artistes, galeristes et curateurs d’expositions.

Outre ses institutions culturelles existantes, ce phénomène consolide la réputation de Bruxelles comme l’une des villes d’art les plus intéressantes et les plus prometteuses d’Europe, et vole discrètement la vedette à d’autres métropoles culturelles établies.

Bruxelles est facilement accessible (moins de deux heures de train) à partir d’autres villes et capitales européennes majeures voisines, promet de multiples découvertes culturelles, recèle un nombre accru de nouvelles initiatives artistiques dans la ville, et possède une tradition culinaire exquise.

L’important noyau de collectionneurs installés en Belgique (tant nationaux qu’internationaux) renforce encore la position d’Art Brussels en tant qu’événement culturel proéminent en Europe occidentale et manifestation artistique phare de la capitale européenne.

Cette année, 190 galeries participent à Art Brussels [1], ce qui fait de cet événement un incontournable sur les plans national et international pour découvrir la richesse et la variété des productions artistiques contemporaines

Outre les nouveautés introduites lors de chaque édition, Art Brussels maintient son profil de foire réunissant des galeries et des artistes émergents (la section YOUNG) et des valeurs plus établies (la section PRIME), offrant de la sorte le meilleur des deux mondes : un marché qui conjugue des valeurs sûres et la fraîcheur de la nouveauté.

Art Brussels 2.jpegParallèlement, Art Brussels continue à renforcer et développer son identité de « foire de découverte » et de manifestation où l’on peut identifier les artistes dont la carrière s’amorce.

En témoigne l’extension, suite à un record de candidatures, de la section FIRST, qui inclut de jeunes galeries émergentes n’ayant jamais participé à la foire auparavant. Cette section est unique à Art Brussels et n’est accessible que sur invitation.

En plus de la section FIRST, 75 galeries exposeront dans la section YOUNG, ce qui signifie que près de la moitié de la foire est consacrée cette année à la génération émergente de galeries et d’artistes.

Cette édition met également l’accent sur les présentations individuelles dans la section SOLO, ce qui permet à la fois de présenter l’œuvre d’un artiste – émergent ou établi – de manière plus approfondie et d’exposer des projets de plus grande envergure.

Enfin, une nouvelle section voit le jour cette année : CURATOR’S VIEW. Celle-ci réunit une sélection de galeries qui présentent sur leur stand une exposition de groupe thématique.

Gerrie SOETERT

Attachée de presse

Informations pratiques :

Site Web :

www.artbrussels.com

Horaires :

Du vendredi 25 au dimanche 27 avril de 12h00 à 20h00.

Lieu :

Brussels Expo - Palais 1 & 3

1, place de Belgique

BE - 1020 Bruxelles

Métro :

Heysel / Heyzel

Brussels Airlines :

Entre le 16 et le 30 avril 2014, Brussels Airlines offre des prix promotionnels aux visiteurs d’Art Brussels : 20% de remise en b.flex economy et b.light economy sur tous les vols européens de Brussels Airlines, excepté les vols en code partagé (et à l'exclusion des taxes et suppléments).

Pour bénéficier de cette réduction, veuillez introduire le code promotionnel 11121837 lors de votre réservation.


[1] GALERIES PARTICIPANTES PAR SECTION :

– PRIME :

ADN | Aeroplastics | Paul Andriesse | Enrico Astuni | Valérie Bach | Albert Baronian | Bernier/Eliades | Bodson | BORZO | Brand New Gallery | Galleri Brandstrup | Bugada & Cargnel | Cardi | Carroll/Fletcher | Bernard Ceysson | Chambers Fine Art | Continua | Pilar Corrias | Crone | Heike Curtze und Petra Seiser | Patrick De Brock | Elizabeth Dee | Hadrien de Montferrand | DEWEER | Éric Dupont | Heinrich Ehrhardt | Imane Farès | Fifty One | Marie-Laure Fleisch | Geukens & De Vil | Gladstone | Grimm | Habana | Honor Fraser | Xavier Hufkens | Ivorypress | Jaeger Bucher/Jeanne-Bucher | Jamar | Rodolphe Janssen | JGM. | Jozsa | Kleindienst | Krinzinger | Lelong | Leme | Patricia Low | Mai 36 | Ron Mandos | Marlborough Contemporary | Maruani & Mercier | Mario Mauroner | Greta Meert | Meessen De Clercq | MOT International | Horrach Moya | mulier mulier | Galeri Nev Istanbul | New Art Centre | Mihai Nicodim | Nosbaum & Reding | Nathalie Obadia | Office Baroque | Polka | Praz-Delavallade | prometeogallery di Ida Pisani | Quadrado Azul | Almine Rech | Michel Rein | Lia Rumma S Richard Saltoun | Karsten Schubert | Senda | Mário Sequeira | André Simoens | Stephane Simoens | Filomena Soares | Sorry We’re Closed | Michel Soskine Inc. | Pietro Sparta | Galerie Steinek | Micheline Szwajcer | Suzanne Tarasieve | Daniel Templon | Transit | Triangle bleu | Tucci Russo | Valentin | Georges-Philippe & Nathalie Vallois | Van De Weghe | Isabelle van den Eynde | van der Mieden | Samuel Vanhoegaerden | Axel Vervoordt | Nadja Vilenne | Max Wigram | Wilkinson | Zidoun-Bossuyt | Zink | de Zwarte Panter.

– YOUNG :

0gms | Aanant & Zoo | Algus Greenspon | Alice | Alma | annex14 | Base-Alpha | Catherine Bastide | Battat |Anita Beckers | Boetzelaer / Nispen | Bourouina | Thomas Brambilla | Carbon 12 | C L E A R I N G | CONRADS | Cortex Athletico | COSAR HMT | Crèvecoeur | Cruise&Callas | D+T Project | dépendance | Tiziana Di Caro | Umberto Di Marino | Christian Ehrentraut | Eleven Rivington | Ex elettrofonica | Thomas Fischer | Foxy Production | Galerist | GDM | Green Art | Grimmuseum | Eva Hober | Hopstreet | Horton | Jeanroch Dard | Juliette Jongma | Jousse | Kevin Kavanagh | Martin Kudlek | Christian Lethert | Elaine Levy |mariondecannière | Martos | Maskara | Max Estrella | Max Mayer | Mario Mazzoli | Ani Molnár | Múrias Centeno |On Stellar Rays | OSL contemporary | Odile Ouizeman | P420 | Alberta Pane | Paradise Row | Parrotta | Tatjana Pieters | Pippy Houldsworth | Elisa Platteau | Jérôme Poggi | Profile | ProjecteSD | Raum mit Licht | Ricou | Rossicontemporary | Rowing | s o b e r i n g | SpazioA | stieglietz19 | Teapot | The Third Line | Steve Turner | Vartai.

– FIRST :

Samy Abraham | Bischoff Projects | Campagne Première | DITTRICH & SCHLECHTRIEM | Division of Labour | Emmanuel Hervé | Hannah Hoffman | Jeanine Hofland | Rose Issa Projects | Laveronica | LETO | Harlan Levey | Real Fine Arts | Barbara Seiler | Joe Sheftel | Joseph Tang.

– SOLO :

Catharine Ahearn (Office Baroque - BE) |Rana Begum (Christian Lethert - DE) | Patrick Bernatchez (Battat - CA) | Andreas Blank (Christian Ehrentraut - DE) | Katya Bonnenfant (Anita Beckers - DE) | David Brian Smith (Albert Baronian - BE) | Thorsten Brinkmann (Hopstreet - BE) | Romain Cadilhon (Rossicontemporary - BE) | Michael Cline (Horton - US) | Claudia Comte (Gladstone - BE) | Anneke Eussen (Tatjana Pieters - BE) | Andres Galeano (grimmuseum - DE) | Alexander Gorlizki (Martin Kudlek - DE) | Gabriel Hartley (Praz-Delavallade - FR) | Diango Hernández (Marlborough Contemporary – U.K.) | Robert Janitz (s o b e r i n g - FR) | Nikita Kadan (Transit - BE) | Zilvinas Kempinas (Vartai - LT) | William Klein (Polka - FR) | Nevan Lahart (Kevin Kavanagh - IE) | Wesley Meuris (Jérôme Poggi - FR) | Marc Nagtzaam (ProjecteSD - ES) | Goran Petercol (Krinzinger - AT) | Heather Philipson (Rowing – U.K.) | Esther Stocker (Alberta Pane - FR) | Boris Tellegen (Alice - BE) | Joris Van de Moortel (Nathalie Obadia - FR) | Anna Vogel (Conrads - DE) | Nil Yalter (Galerist - TR).

– CURATOR'S VIEW :

- Plaster Mind, commissionné par Sébastien Janssen(Sorry We're Closed Gallery - BE) avec Hans Arp - Daniel Arsham - César - Allan Mc Collum - Urs Fisher - Hans-Peter Feldmann - Thomas Houseago Jean Antoine Houdon - Eddie Martinez - Giullio Paolini - Anthony Pearson - Emilie Pischedda - Stefan Rinck - George Segal - Jan van Oost - Didier Vermeiren - Rebecca Warren - Franz West - Spin Doctor, commissionné par Johan Creten (Galerie Transit - BE) avec Virginie Bailly - Serge Bratkov - Luc Dondeyne - Thomas Huber - Mehdi-Georges Lahlou - Johan Creten - From Here to Somewhere else, commissionné par Joël Benzakin(Axel Vervoordt Gallery - BE) avec Tauba Auerbach - Larry Bell - Lucia Bru - Teresita Fernandez - Anish Kapoor - Toba Khedoori - Wolfgang Laib - Luisa Lambri - Helen Mirra - Michel Mouffe - Hiroshi Sugimoto - Lee Ufan - Jef Verheyen - Rachel Whiteread - Landscape is a Social System, commissionné par Lucrezia Cippitelli(Ex Elettrofonica Gallery - IT) avec Michela de Mattei - Margherita Moscardini - Leonid Tsvetkov - At the dawn of metamorphosis, commissionné par Léa Bismuth(Galerie Eva Hober - FR) avec Nicolas Darrot - Patrick Neu - Jérôme Zonder - Public Intimacy, commissionné par Simon Delobel(mariondecannière - BE) avec Cristian Bors & Marius Ritiu - Anton Cotteleer - Gerben Gysels - Savage - WassinkLundgren.

Écrit par Brice dans Arts, Bernard Delcord, Expositions | Commentaires (0) |  Facebook | |

07 04 14

Ouvrons les yeux !

Collection Voir (Voir les arbres).jpgAvec Voir les Arbres par Bob Press, Voir les Oiseaux par Peter Holden, Voir les Fleurs par John Akeroyd, les Éditions Flammarion à Paris proposent trois guides de poche légers présentant respectivement 170 espèces d'arbres du Vieux Continent et d'Amérique du Nord, 240 espèces d'oiseaux d'Europe et 240 espèces de fleurs visibles dans nos régions.

Chaque espèce est présentée sous forme de fiche signalétique illustrée d'une photographie, ce qui permet de la reconnaître au premier coup d'œil, et des informations sont en outre fournies au moyen de pictogrammes, de dessins ou de cartes ainsi que de calendriers relatifs à la floraison ou à la nidification.

Des ouvrages très pratiques et très instructifs à emporter partout !

Bernard DELCORD

Voir les Arbres par Bob Press, Voir les Oiseaux par Peter Holden, Voir les Fleurs par John Akeroyd, ouvrages traduits par Anne Saint Girons, Paris, Éditions Flammarion, collection « Vivre la nature », février 2014, 192, 256 et 256 pp en quadrichromie au format 10 x 17,5 cm sous couverture brochée en couleurs et plastifiée, 9,90 € chacun (prix France)

Pour vous, nous avons recopié dans ces ouvrages fort utiles la présentation suivante :

Accenteur mouchet

Prunella modularis

Collection Voir  (accenteur mouchet.jpg

Photo Wikipedia

Petit oiseau fréquent dans la majeure partie de l'Europe, mais très discret. Il rampe comme une souris en petits mouvements saccadés. Il vit dans les bois et les buissons où il se nourrit d'insectes. Les territoires sont généralement défendus par le couple, mais un autre mâle peut parfois les aider, ou bien le mâle réussit à attirer des femelles supplémentaires. Le nid propret est construit dans une haie ou un buisson. Les 4 à 6 œufs éclosent 12 jours après la ponte et les jeunes volent à 11 jours. Il y a 2 ou 3 pontes.

Dimensions : 14,5 cm.

Taille : comme le moineau domestique.

Adulte : corps de moineau, tête et poitrine bleu-gris. Ailes agitées de secousses nerveuses;

Bec : court, fin, noirâtre.

En vol : rapide, généralement bas.

Voix : chante comme le troglodyte, mais plus lentement et sans trilles. Cri flûté sonore.

Confusion possible : troglodyte mignon, rouge-gorge, moineau domestique.

Collection Voir (Voir les fleurs).jpg

Collection Voir (Voir les oiseaux).jpg

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Guides | Commentaires (0) |  Facebook | |

06 04 14

Flèches du Parthe...

Petite histoire des mots d'esprit célèbres.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 04/04/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

La Petite histoire des mots d'esprit célèbres commente 600 citations diverses et dit tout de phrases immortelles comme : « Et le désir s'accroît quand l'effet se recule » (Corneille), « Ce qui entend le plus de bêtises dans le monde, c'est peut-être un tableau de musée » (les frères Goncourt), « Dépêchons-nous de succomber à la tentation avant qu'elle s'éloigne » (Épicure), « Il est immédiatement au-dessous de rien » (La Bruyère), « Abolir la peine de mort ? Que messieurs les assassins commencent ! » (Alphonse Karr), « Idylle, ça commence comme idiot et ça finit comme imbécile » (Maurice Donnay), « Les hommes chassent, les femmes pèchent » (Victor Hugo), « Un grand classique, c'est un auteur dont on peut faire l'éloge sans l'avoir lu » (Chesterton), « La politique, c'est une certaine façon d'agiter le peuple avant de s'en servir » (Talleyrand), « Il ne faut jamais juger les gens sur leurs fréquentations. Tenez, Judas, par exemple, il avait d'excellents amis » (Verlaine), « L'amour, c'est un coup d'œil, un coup de rein et un coup d'éponge » (Sarah Bernhardt), « Aucun homme n'a assez de mémoire pour réussir dans le mensonge » (Abraham Lincoln), « Les dictatures, comme le supplice du pal, commencent bien et finissent mal » (Clemenceau) ou, s'agissant de Mirabeau : « Il était capable de tout pour de l'argent, même d'une bonne action » (Rivarol)...

Hilarant, n'est-il pas ?

 

Bernard DELCORD

 

Petite histoire des mots d'esprit célèbres, ouvrage collectif, Paris, Éditions Omnibus, mars 2014, 634 pp. en noir et blanc au format 13,3 x 20 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 24 € (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Humour | Commentaires (0) |  Facebook | |

06 04 14

Tasty comme là-bas...

Made in America.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 04/04/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Dans Made in America, la styliste Sandra Mahut présente, ramenées de ses voyages, rédigées et photographiées par elle-même, 100 recettes autour des « produits culte » américains : les soupes Campbell's, la crème fromagère Philadelphia®, le fromage Cheez it®, le beurre de cacahuètes, le fried chicken du Kentucky, la French's® yellow mustard, les flocons d'avoine, le cherry coke, les Graham Crackers®, le chocolat Hershey's®, les M&M's®, les marshmallows Fluff® et autres gélatines Jell'o®...

L'occasion, écrit-elle, de retrouver le goût de l'Amérique en une bouchée. Et, surtout, d'étonner les amateurs de gastronomie française...

Avis aux kamikazes du goût et de la diététique !

Bernard DELCORD

Made in America par Sandra Mahut, Paris, Marabout, octobre 2013, 256 pp., ca 25 €

Muffins myrtilles et flocons d'avoine

Pour 6 gros muffins

Préparation : 15 minutes

Cuisson : 20 minutes

Ingrédients :

120 g de farine

1/2 sachet de levure chimique (baking powder)

1 pincée de sel

60 g de flocons d'avoine

100 ml de lait

1 œuf

40 g de sucre blond de canne

50 g de beurre fondu

100 g de myrtilles fraîches ou surgelées

1 cuillerée à café d'extrait de vanille liquide

Moule à muffins

Recette :

Préchauffer le four à 180°C.

Dans un saladier, verser la farine, la levure chimique et le sel.

Faire dorer les flocons d'avoine dans une poêle 2 à 3 minutes en remuant constamment sans les faire brûler, les ajouter dans le saladier.

Mélanger.

Faire tiédir le lait.

Dans un autre saladier, fouetter l'œuf avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse, puis ajouter le beurre fondu et la vanille.

Verser ce mélange dans la farine et remuer légèrement  tout en ajoutant  petit à petit le lait tiède.

Incorporer délicatement les myrtilles à la pâte.

Verser la pâte dans 6 moules à muffins beurrés et farinés ou dans des caissettes en papier pour muffins.

Enfourner pour 20 minutes.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Cuisine | Commentaires (0) |  Facebook | |

05 04 14

Lorsque l'enfant paraît...

J'attends un enfant (2014-2015).jpgVéritable institution à l’usage des (futurs) parents à qui ils apportent « les réponses d'aujourd'hui aux questions de toujours », J’attends un enfant et J'élève mon enfant de Laurence Pernoud (1918-2009) figurent, depuis leur première parution (le premier en 1956, le second en 1965, tous deux aux Éditions Horay à Paris), parmi les plus grands best-sellers de l’édition internationale, car leurs mises à jour annuelles en français sont diffusées dans 70 pays et traduites dans 45 langues (dont, tout récemment, l'espagnol, le chinois, le libanais et le coréen).

Plusieurs années avant son décès, l’auteure (qui était issue d'un père suisse et d'une mère grecque et qui, à l'époque de la conception des ouvrages, était l'épouse de Georges Pernoud, rédacteur en chef du magazine Paris Match et oncle de l'actuel animateur de télévision Georges Pernoud) s’était entourée, pour ces aggiornamentos, d’une large équipe pluridisciplinaire rassemblée autour d’Agnès Grison : gynécologue-obstétricien, échographiste, sage-femme, pédiatre, psychologue, diététicienne, avocate spécialisée en droit de la famille, assistante sociale...

L'édition 2014-2015 de ces deux bibles, présentée sous de nouvelles couvertures et imprimée sur un papier écologique, s'est enrichie d'un chapitre supplémentaire intitulé Lorsque la grossesse tarde à venir, tandis que le dictionnaire des maladies a été largement revu et que certains thèmes ont été enrichis par rapport à la version précédente, à propos du sevrage, du sommeil et des manifestations d'opposition ou d'agressivité, notamment, mais aussi concernant de nouveaux menus pour les futures mères ou les jeunes enfants et, pour le public français, d'informations toutes récentes sur le mariage, la transmission du nom de famille ou le statut du beau-parent dans les familles recomposées, du calendrier vaccinal qui se simplifie ou des aides pour le parent qui élève seul son enfant.

J'élève mon enfant (2014-2015).jpgLes ouvrages se terminent par un chapitre sur la protection de la maternité en Belgique, en Suisse, au Québec et dans les pays du Maghreb.

Ajoutons pour conclure que les lectrices et les lecteurs peuvent poser des questions, proposer des suggestions ou faire part de leur expérience en adressant un courriel (lpernoud@horay-editeur.fr) ou un courrier postal (Laurence Pernoud, Éditions Horay, 22bis, passage Dauphine à 75006 Paris) auquel il sera répondu dans les meilleurs délais.

Des livres actuels et bien vivants, donc, comme le sujet qu'ils traitent…

Bernard DELCORD

J’attends un enfant édition 2014-2015 par Laurence Pernoud, mise à jour sous la direction d'Agnès Grison, Paris, Éditions Horay, janvier 2014, 480 pp. en quadrichromie au format 19,5 x 25,5 cm sous couverture cartonnée en couleur, 29,50 €

J’élève mon enfant édition 2014-2015 par Laurence Pernoud, mise à jour sous la direction d'Agnès Grison, Paris, Éditions Horay, janvier 2014, 500 pp. en quadrichromie au format 19,5 x 25,5 cm sous couverture cartonnée en couleur, 30,50 €

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Vie pratique | Commentaires (0) |  Facebook | |

04 04 14

Le livre du sliiiiirp et du sluuuuurp...

Arrête arrête tu Maitrank.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 04/04/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Rédigé dans le style déjanté coutumier de son auteur, le polar de Jean-Luc Fonck intitulé Arrête arrête tu Maitrank entraîne son lecteur dans une enquêtefortement arrosée de vin blanc à l'aspérule, spécialité de la bonne ville d'Arlon, cité de son enfance.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça déménage !

On s'en voudrait de déflorer l'intrigue, mais sachez que le narrateur s'y lance dans une tournée des bistrots et des restos à la poursuite d'un serial killer semant dans le chef-lieu du Luxembourg belge des morceaux de corps humains à la manière d'un Petit Poucet assoiffé de sang, et que la solution de l'énigme tient d'une sorte de prodige surréaliste.

Un roman qui se boit d'une traite !

Bernard DELCORD

Arrête arrête tu Maitrank par Jean-Luc Fonck, Liège, Éditions Luc Pire, collection « Romans de gare », décembre 2013, 140 pp. en noir et blanc au format 12 x 18,5 cm sous couverture brochée en couleurs, 10 €