18 06 16

Une étoile filante de la photographie de guerre…

Capa – L'étoile filante.jpgRobert Capa – pseudonyme d’Endre Ernő Friedmann –, né le 22 octobre 1913 à Budapest et mort le 25 mai 1954 en Indochine, est un photographe et correspondant de guerre juif hongrois, naturalisé américain.

Il a couvert les plus grands conflits de son époque et est, en 1947, l'un des fondateurs de la coopérative photographique Magnum, première de ce genre à voir le jour.

En 1933, il quitte l’Allemagne où il avait émigré en 1931 pour s’établir à Vienne puis en France à l’automne 1934. À Paris, il fait la rencontre de Gerta Pohorylle, dite Gerda Taro, née en 1910 à Stuttgart, une étudiante allemande antifasciste d'origine polonaise qui devient elle aussi photographe, et sa maîtresse en 1935.

Ses photos se vendent très mal et ils connaissent la misère jusqu’en 1936, quand Gerda échafaude un subterfuge en forgeant la légende d’un photographe américain., elle lui fait prendre un pseudonyme, celui de Robert Capa, qui sonne plus américain. Ils inventent tout un personnage autour de ce pseudonyme. Capa est américain, Capa est chic, Capa est riche, Capa est mondain.

C’est la célébrité. En août 1936, il part avec Gerda Taro comme envoyé spécial pour couvrir la Guerre civile espagnole aux côtés de troupes républicaines, pour les magazines Vu et Regard. Ses clichés font le tour du monde.

Alors que Robert Capa est de retour à Paris, Gerda Taro qui est restée en Espagne est écrasée accidentellement par un char républicain lors des combats de la bataille de Brunete. Elle meurt le 26 juin 1937, à l’âge de 26 ans, après une atroce agonie. Le jour de ses funérailles, les frères de Gerda s’en prirent violemment à Robert Capa, en lui reprochant de l’avoir entraînée vers la mort.

En 1938, il est envoyé par le magazine Life pour suivre la Seconde Guerre sino-japonaise (1937-1945). Le 3 décembre 1938, la revue de photographie anglaise Picture Post le proclame « le plus grand photographe de guerre du monde ».

Confronté aux lois françaises contre les « étrangers indésirables », il quitte Paris en octobre 1939 et émigre à New York où il est chargé par le magazine Colliers de couvrir le front d’Afrique du Nord en 1942, puis du débarquement des Alliés en Sicile. Le 6 juin 1944, toujours pour Life, il est le seul photographe présent lors du débarquement en Normandie, sur la plage d’Omaha Beach.

En décembre 1945, il suit l’actrice Ingrid Bergman à Hollywood, où il travaille comme photographe de mode et photographe de plateau. En 1948, il assiste à la naissance de l’État d’Israël. En 1954, le magazine Life a besoin d’un photographe pour couvrir la guerre d’Indochine. Se trouvant alors au Japon pour une exposition de Magnum, Robert Capa se porte volontaire. Ainsi, c’est aux côtés des troupes françaises qu’il parcourt le Viêt Nam, une partie de l'Indochine française de l'époque.

Le 25 mai 1954, au Tonkin, voulant prendre une photo d'ensemble d'un groupe de soldats français, il s’écarte du chemin où progresse la troupe et met le pied sur une mine antipersonnel. Il succombe rapidement à ses blessures [1].

Dans Capa – L’étoile filante  paru chez Casterman à Bruxelles, le dessinateur français Florent Silloray dresse avec rectitude et talent le bilan d'une vie passée à couvrir les champs de bataille du monde entier.

Loin de l'image de tête brûlée qui a fait de lui une légende du photojournalisme, Robert Capa s’y raconte sans fard et dévoile la blessure – la mort de Gerda – qui a décidé de toute son existence.

De bien beaux dess(e)ins !

Bernard DELCORD

Capa – L'étoile filante par Florent Silloray, Bruxelles, Éditions Casterman, février 2016, 87 pp. en quadrichromie au format 24,4 x 32,2 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 17 €

 

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Capa

Écrit par Brice dans B.D., Bernard Delcord | Commentaires (0) |  Facebook | |

14 06 16

« Il est des portes sur la mer que l'on ouvre avec des mots. » (Rafael Alberti)

Dictionnaire des produits de la mer et de l'eau douce.jpgL’historien, écrivain et lexicographe français Éric Glatre a fait paraître aux Éditions BPI à Clichy un Dictionnaire des produits de la mer et de l’eau douce à la fois très complet et fort érudit qui enchantera l’esprit et les papilles des amateurs de saveurs maritimes et fluviales.

Car, fil des pages, le lecteur trouvera décrits en détail les poissons de mer et d’eau douce, les coquillages, les crustacés et les mollusques disponibles sur les étals européens, des plus connus aux plus rares, avec

– leur identification (nom scientifique, classe, ordre, famille),

– leur description générale (type, forme générale du corps, alimentation, couleur),

– leur aire de répartition (localisation, profondeur, lieu de vie),

– leur description détaillée (caractères particuliers ou distinctifs),

– leur taille et poids moyen, leur pêche (nature, techniques, captures moyennes annuelles),

–leurs présentations à l’étal,

– leur saisonnalité (sous la forme d’un tableau synoptique annuel)

– et leurs utilisations culinaires,

ainsi que

– les divers produits issus de la pêche (conserves, fumaison, salaison, saurisserie),

– les principales spécialités culinaires,

– les beurres, fonds, garnitures et sauces,

– les matériels professionnels,

soit un ensemble très complet des mots qui participent à la mise en œuvre de ces produits aquacoles par la ménagère ou le cuisinier.

L’utilisateur découvrira également de nombreuses définitions intéressant les produits de la mer ou de l’eau douce qui font l’objet d’un signe d’identification de l’origine et de la qualité (AOP, IGP, Label Rouge) et, last but not least, un tableau indiquant à quelle saison il faut faire ses emplettes.

À vos filets et cannes à pêche !

Bernard DELCORD

Dictionnaire des produits de la mer et de l'eau douce – Poissons, coquillages, crustacés, mollusques par Éric Glatre, Clichy, Éditions BPI, mai 2016, 608 pp. en quadrichromie au format 13,5 x 19 cm sous couverture brochée en couleurs, 25 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié les quelques lignes suivantes : 

Rubens (sauce)

Sauce aromatique, élaborée à partir d’une mirepoix maigre taillée finement en brunoise, de vin blanc sec et d’un fumet de poisson réduits lentement, auxquels on ajoute d’abord, sur feu doux, du madère et des jaunes d’œufs fouettés jusqu’à obtenir la consistance d’une crème, puis, hors du feu, de beurre clarifié (ou du beurre d’écrevisses) et quelques gouttes d’essence d’anchois, l’ensemble étant ensuite assaisonné, chinoisé et tenu dans un endroit chaud, hors du feu, utilisée particulièrement pour rehausser la saveur des poissons bouillis, cuits à la vapeur ou pochés.

11 06 16

Saine nutrition…

150 super-aliments pour votre santé.jpgJournaliste spécialiste des questions de santé, de nutrition et des plantes médicinales, Rachel Frely est l’auteure d’une trentaine d’ouvrages, dont Le Petit Larousse des trucs et astuces de grands-mères, Vertus et secrets de l’ortie, ou encore Les Secrets de la lavande.

Elle a fait paraître chez Larousse à Paris 150 super-aliments pour votre santé – Pour booster votre santé et prévenir les maladies, un guide précieux pour tout qui veut prévenir plutôt que guérir…

Car manger sainement est au cœur des préoccupations actuelles, notamment parce que le lien entre l'alimentation et un certain nombre de maladies est maintenant clairement établi : cancer, diabète, maladies cardiovasculaires, infections, vieillissement... Mais quels sont les aliments qui nous protègent vraiment ? D’Abricot à Yaourt, l’auteur dresse la liste des 150 aliments à privilégier dans nos assiettes pour leurs bienfaits nutritionnels et leurs effets préventif ou curatif de certaines maladies courantes.

Pour chacun de ces aliments, elle indique :

– Les + : les atouts santé reconnus des nutriments (antioxydants pour la protection cardiovasculaire, fibres pour la régulation du transit intestinal, oméga-3 pour la protection du cerveau, mais aussi détox, brûle-graisses...)

– Les – : les éventuelles contre-indications (en cas de diabète, de problèmes d'allergie, d’intestins fragiles, de calculs rénaux...).

– Les apports nutritionnels pour 100 g d'aliment (calories, quantité de protides, lipides, glucides et fibres).

– Le point sur la recherche à partir d'études réalisées ou d'expériences en cours.

Elle fournit en outre des conseils pratiques pour bien choisir l'aliment et le conserver, un répertoire des maladies et des maux courants (arthrose, allergies, Alzheimer, cholestérol, diabète, cystite, maux de gorge, troubles digestifs...) et des aliments à privilégier pour les prévenir ou les soulager.

À votre santé !

Bernard DELCORD

150 super-aliments pour votre santé – Pour booster votre santé et prévenir les maladies par Rachel Frely, illustrations de Clémence Daniel, Paris, Éditions Larousse, mai 2016, 240 pp. en quadrichromie au format 23,5 x 18,5 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 14,95 € (prix France)

Liste des aliments :

L'abricot, l'agneau, l'ail, les algues, l'amande, l'ananas, l'artichaut, l'asperge, l'aubergine, l'avocat, la banane, la bette à carde, la betterave rouge, le beurre, le bœuf, le brocoli, le cabillaud, le café, le canard, la canneberge, la cannelle, la carotte, le cassis, le céleri branche, le céleri-rave, les céréales, la cerise, le champignon de Paris, le haricot vert, les herbes aromatiques, les huiles, l'.huître, le kiwi, le lait, les laits végétaux, la laitue, le lapin, les légumes secs, la lentille, la mangue, le melon, le miel, la mûre, la myrtille, le navet, la noisette, la noix, l'œuf, l'oignon, l'orange, le pamplemousse, la papaye, la pastèque, la patate douce, la pêche, le petit pois, le piment, la poire, le poireau, les poissons gras, le poivre, le poivron, la pomme, la pomme de terre, le porc, le potiron, le poulet, la prune, le quinoa, le radis, le raisin, le riz, la rhubarbe, le shiitaké, le thé vert, la tomate, le topinambour, le veau, le vin, le vinaigre, le yaourt

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Cuisine | Commentaires (0) |  Facebook | |

07 06 16

Le « Clausewitz de la broche »

L'esprit de l'art culinaire.jpgRéédité par l’universitaire Marie-Ange Maillet [1] chez Klincksieck à Paris dans la collection « L’esprit et les formes », L’esprit de l’art culinaire de Carl Friedrich von Rumohr (1785-1843) constitue l’un des plus grands classiques de la littérature gastronomique occidentale.

Voici la présentation qu’elle en donne :

« Figure fondatrice de l'histoire de l'art allemande, Carl Friedrich von Rumohr est non moins connu pour être l’auteur de L’esprit de l’art culinaire, traité de gastronomie édité en 1822, à une époque où la cuisine et l’alimentation ne suscitaient dans les pays de langue allemande qu’un maigre intérêt – contrairement à la France. Ce n’est pourtant qu’en 1826 que la littérature gastrosophique française vit paraître un ouvrage aussi ambitieux avec la Physiologie du goût de Brillat-Savarin. C’est dire l’originalité de Carl Friedrich von Rumohr dont le traité est considéré outre-Rhin comme le grand classique de la littérature “gourmande”.

Publié d’abord sous le nom de son cuisinier et serviteur Joseph König dans le but de lutter contre l’hégémonie de la cuisine française et de contribuer à l’émergence d’un art gastronomique véritablement national alors que l’Allemagne, en tant qu’État, n’existait pas encore, L’esprit de l’art culinaire va bien au-delà d’un simple livre de recettes.

Conçu comme un recueil de règles pratiques à l’usage de la cuisine quotidienne, il propose aussi une sociologie de l’art ménager et de l’hygiène alimentaire, et livre sous une forme scientifique et dans une langue à la fois claire et pédagogique, non dénuée d’humour, les principes fondamentaux de la gastronomie moderne dont Carl Friedrich von Rumohr, ce “Clausewitz de la broche”, selon la formule d’Ernst Jünger, apparaît aujourd’hui comme le précurseur. »

Bernard DELCORD

L'esprit de l'art culinaire par Carl Friedrich von Ruhmor, préface d’Andreas Beyer, postface, édition et traduction par Marie-Ange Maillet, Paris, Éditions Klincksieck, collection « L’esprit et les formes », mars 2016, 268 pp. en noir et blanc au format 15 x 21 cm sous couverture brochée en couleurs, 26,90 € (prix France)

Tables des matières :

Livre premier

Éléments de l’art culinaire

Substances alimentaires animales

Chapitre premier. Définition de l’art culinaire

Chapitre deuxième. Des propriétés générales des substances naturelles comestibles

Chapitre troisième. De l’origine et des conditions premières de l’art culinaire

Chapitre quatrième. De l'aménagement de la cuisine, d'après les besoins des peuples civilisés

Chapitre cinquième. Des rôtis en général

Chapitre sixième. De quelques rôtis en particulier

Chapitre septième. Des méthodes pour mouiller ou humecter les rôtis, et des graisses en général

Chapitre huitième. Des rôtis cuits lentement en vase clos

Chapitre neuvième. De la cuisson à l'eau en général

Chapitre dixième. De la cuisson à l'eau des viandes et des poissons

Chapitre onzième. Du bouillon de viande en général

Chapitre douzième. Des soupes

Chapitre treizième. De l'usage du bouillon de viande pour la préparation des sauces

Chapitre quatorzième. De la gelée, considérée avant tout comme un bouillon de viande épaissi

Chapitre quinzième. Des viandes cuites à !'étouffée ou à l'étuvée, ou encore lentement mijotées

Chapitre seizième. De la cuisson des aliments dans la graisse bouillante

Chapitre dix-septième. De la préparation de la viande cuite au four dans une croûte de pâte

Chapitre dix-huitième. Des farces cuites à l'eau

Chapitre dix-neuvième. De diverses manières de conserver viandes et poissons comestibles pendant une période prolongée

Livre deuxième

Substances alimentaires et aromates issus du règne végétal

Chapitre premier. Des semences, des racines et des grains farineux en général

Chapitre deuxième. De la farine et de son utilisation

Chapitre troisième. De la cuisson du pain

Chapitre quatrième. Des pâtes cuites au four en général

Chapitre cinquième. De toutes sortes de plats farineux cuits à l'eau et au four

Chapitre sixième. Des bouillies en général et en particulier

Chapitre septième. Des légumes en général

Chapitre huitième. Des légumes relativement nourrissants

Chapitre neuvième. Des légumes indigestes et de texture ferme, qui rehaussent un plat davantage qu'ils nourrissent

Chapitre dixième. Des légumes à la texture plus fine, moins nourrissants, mais fortement aromatiques

Chapitre onzième. Des semences, écorces, racines et feuilles aromatiques que l'on utilise généralement sous forme séchée ; des sauces aromatiques fermentées

Chapitre douzième. Du sucre, des fruits et des douceurs de toutes sortes

Conclusion. De l'éducation à la cuisine

Livre troisième

De la table

Chapitre premier. De l'éducation à table

Chapitre deuxième. De la simplicité des plats ou de leur diversité

Chapitre troisième. Des émotions et états d'âme que l'on doit éviter de susciter ou d'encourager pendant le repas, en soi ou chez les autres

Chapitre quatrième. Du bon usage des repas domestiques

Chapitre cinquième. Des banquets et festins

Chapitre sixième. De l'art culinaire pour malades et convalescents

Appendice. Fragment des notes de voyage de mon cousin Ernst Krüsch, ancien valet de chambre, désormais hôte de l'auberge à l'enseigne de l’Ours, à Aranjuez

 

Carl Friedrich von Rumohr, précurseur de la gastronomie moderne, par Marie-Ange Maillet

Carl Friedrich von Rumohr (1785-1843). Biographie chronologique

 

[1] Ancienne élève de l'ENS Fontenay-Saint-Cloud, agrégée d'allemand, elle est maître de conférences à l’université Paris 8.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Gastronomie | Commentaires (0) |  Facebook | |

06 06 16

Baby-foot...

Le Foot.jpgProposant aux enfants à partir de 36 mois des jeux variés, un puzzle de 12 pièces et des autocollants, Le Foot paru sous la plume de Géraldine Maincent avec des illustrations de François Foyard – chez Larousse à Paris dans la collection « Ma baby encyclopédie Larousse » –, initie les tout-petits (et les un peu plus grands) au sport en vogue ce mois-ci en leur donnant des explications sur ses origines anglaises, sur le ballon et le terrain, le stade et sa faune de supporters, la tenue vestimentaire des joueurs, la notion d’équipe, l’arbitre, le déroulement d’un match, la Coupe du monde, le fait qu’il s’agit d’un sport pour tous, les joueurs professionnels…

À lire avec les futurs Zidane !

Bernard DELCORD

Le Foot par Géraldine Maincent, illustrations de François Foyard, Paris, Éditions Larousse, collection « Ma baby encyclopédie Larousse », avril 2016, 30 pp. en quadrichromie au format 21 x 19,7 cm sous couverture plastifiée en couleurs, 6,95 € (prix France)

06 06 16

Le jardin dans l’assiette…

Légummmhh.jpgNathalie Bruart est journaliste culinaire pour l'hebdomadaire Femmes d'Aujourd'hui. Depuis 2001, elle coordonne tous les sujets culinaires et gastronomiques du magazine et y collabore aussi pour des reportages chez les chefs, dans les restaurants et chez les producteurs. Elle participe également à des émissions de radio et de télévision, dont Un gars, un chef depuis septembre 2013.

Aux Éditions Racine à Bruxelles, elle a fait paraître Légummmhh…, un recueil de 75 recettes potagères organisées autour des saisons et élaborées à partir de productions autant que possible locales et bio, des préparations dans lesquelles elle partage sa passion du bon et du beau, du frais et du fait maison.

Grâce à elle, on pourra par exemple se régaler au printemps de gaspacho vert, d’un tartare de bar aux radis roses, d’une salade de poireaux au gingembre, d’un parmentier de cabillaud aux patates douces, en été d’une persillade aux petits pois, d’une salade de courgettes au citron vert, d’oignons farcis à la feta, de galettes de brocoli à la ricotta, en automne d’un velouté de butternut aux cèpes, d’une salade tiède de fenouil, d’un gratin de céleri-rave aux pommes, d’un cake aux carottes et aux noix, et, en hiver, de chou blanc à l’indienne, d’une salade de chou kale, d’une quiche aux choux de Bruxelles et aux lardons, de falafels de panais aux graines de sésame…

On en passe, et des tout aussi savoureuses !

Bernard DELCORD

Légummmhh… par Nathalie Bruart, photographies d’Alexandre Bibaut et Laetizia Bazzoni, Bruxelles, Éditions Racine, mai 2016, 192 pp. en quadrichromie au format 21 x 26,5 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 24,95 €

Pour vous, nous avons recopié dans ce recueil très vert la recette printanière suivante :

Gaspacho melon & poivron

Pour 4 personnes

Préparation : 15 minutes

Repos : 2 heures

 ngrédients :

4 jeunes oignons

150g de cerfeuil

6 cornichons

200g de poulet cuit froid

1 pincée de piment en poudre

1 yaourt grec nature

1 cuiller à café d’huile d’olive

Sel, poivre du moulin

Recette :

Hachez finement les jeunes oignons, ciselez le cerfeuil et émincez les cornichons.

Coupez le poulet en morceaux et mixez-le par à-coups avec le piment, le yaourt, l’huile d’olive, le sel et le poivre.

Versez la préparation dans un bol et mélangez avec les jeunes oignons, le cerfeuil et les cornichons.

Répartissez les rillettes dans des wecks et réservez 2 heures au frigo, avant de servir.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Cuisine | Commentaires (0) |  Facebook | |

30 05 16

Quel bazar !

Dumping.jpgHilarant et dévastateur, Dumping, le remarquable roman libertarien du journaliste économique belge Ludovic Delory participe à un concours lancé par Amazon (il y est fort bien placé, et les résultats seront connus en septembre 2016), ce qui explique qu’il n’est diffusé – ô paradoxe – que par ce site capitaliste, mais aussi par l’auteur lui-même.

En voici le prière d’insérer :

« Un bled, un trou perdu, presque une décharge. L'idée de se débarrasser d'un fardeau, de plaquer tout, de s'enfuir : le mot dumping s'imposait pour résumer le destin de ces personnages désireux de se réapproprier leur vie.

Ce roman évolutif avait démarré sur le ton de l'enquête sociologique ; il s'est mué en opéra bouffe, en western moderne, au gré des faits d'actualité qui ont accompagné l'écriture du scénario.

L'affaire Snowden, les subprimes, la faillite de Detroit, le scandale d'un site de rencontres extraconjugales ou encore le mouvement Occupy Wall Street s’entrechoquaient avec l’Atlas de John Galt [1], La guerre de Canudos [2] et le Désert des Tartares [3].

Mais la filiation la plus évidente renvoie bien sûr au Free State Project [4], lancé en 2001 par d'irréductibles optimistes, dans l'État du New Hampshire.  

Dans Dumping, les anarchistes sont naïfs, le shérif est couard et le président joue au golf. Des chiens se marient, le chef du FMI est arrêté, les lanceurs d'alerte sont emprisonnés.

Tout cela n'est que pure fiction. »

Si les « héros » yankees de l’ouvrage ont renoncé au dollar, à leur passeport et à leur vie d’antan pour vivre dans les bois au sein d’une communauté fondée sur la coopération volontaire afin d’être libres et heureux, une certaine réalité ne tardera pas à les rattraper, les faits étant têtus, comme l’assurait Lénine…

L’histoire se lit d’une traite et le style de l’auteur, qui n’est pas sans rappeler par certains aspects celui du fameux Festival de la Couille et autres histoires vraies de Chuck Palahniuk, s’avère tout à la fois enlevé, incisif, pittoresque et non-conformiste.

Un roman-OVNI qui fera date !

Bernard DELCORD

Dumping par Ludovic Delory, Amazon, mai 2016, 372 pp. en noir et blanc au format 15,2 x 22,9 cm sous couverture brochée en couleurs, 10,50 €

Renseignements utiles pour l’achat du livre :

Lien Amazon :

https://www.amazon.fr/Dumping-Ludovic-Delory/dp/153309631... 

Mail : deloryl@hotmail.com

 

[1] John Galt est un personnage du roman de la philosophe et auteure américaine d’origine russe Ayn Rand (1905-1982) intitulé La Grève. À mesure que l'histoire se déroule, on apprend que Galt est créateur, philosophe, et inventeur, représentant le pouvoir et la gloire de l'esprit humain. Il est présenté comme l'antithèse idéale de l'état de la société décrite dans le roman, une société basée sur l'oppression bureaucratique d'une poignée de fonctionnaires qui embrassent la philosophie de l'altruisme et de l'égalitarisme, c'est-à-dire du socialisme, bien que ce mot ne soit jamais écrit dans le texte.

Le roman dépeint les industriels américains comme des géants de l'esprit, une représentation métaphorique d'Atlas, le héros de la mythologie grecque, lequel fut condamné à porter le monde sur ses épaules. En refusant de mettre leur talent productif au service du régime bureaucratique, ces grands industriels, menés par Galt, se mettent en grève. Atlas hausse les épaules, laissant tomber le monde. (Source : Wikipédia)

[2] La guerre de Canudos est un roman du correspondant de guerre brésilien Euclides da Cunha (1866-1907) qui raconte la répression, en 1896-1897, du soulèvement de Canudos, un village au nord-est de Bahia bâti par 30 000 colons établis en communauté autonome. Dans ce livre inclassable où le paysage, le climat et la flore sont des acteurs fondamentaux de la guerre, l’auteur fait passer le souffle de l’épopée et renvoie dos à dos deux barbaries : le mysticisme retardataire et la modernité aveugle... (Source : http://editions-metailie.com/livre/hautes-terres-la-guerr...)

[3] Le Désert des Tartares est un roman de l’écrivain Dino Buzzati paru en 1940. Il traite de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ». Les deux territoires sont séparés par un désert énigmatique. Le lieutenant Giovanni Drogo y attend la gloire dont la maladie le privera. Jacques Brel a repris ce thème dans sa chanson Zangra.

[4] Le Free State Project (Projet d'État libre) est une invitation aux libéraux et aux libertariens à se regrouper dans l'État du New Hampshire (États-Unis) afin d'obtenir une puissance politique suffisante pour imposer par le vote leur choix politique et économique. L'objectif est de minimiser l'État et de développer de façon optimale la philosophie libérale (à l’américaine, ndlr). 18 membres du projet ont été élus au Capitole de l'État du New Hampshire et ils sont à l’origine de certaines décisions, comme la libéralisation des brasseries et de la vente de bière ou la légalisation du cannabis médical. (Source : Wikipédia)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Romans | Commentaires (0) |  Facebook | |

29 05 16

En prévision de l’Euro 2016…

Larousse du Foot.jpgParue en prévision de l’Euro 2016 [1], la nouvelle édition abondamment enrichie – c’est la sixième – du Larousse du Foot raconte histoire de ce sport, de sa création en 1863 à son succès planétaire actuel, en passant par les événements marquants en France comme dans le reste du monde.

Fort de plus de 300 entrées et de plus de 400 photographies, l’ouvrage présente notamment les meilleurs joueurs de l’histoire de ce sport, il fournit un récapitulatif de toutes les coupes du monde, avec les moments forts, les résultats et les statistiques depuis les origines en 1930 jusqu'au Mondial 2014, il rappelle les plus beaux matchs et il fournit tous les résultats et les palmarès des compétitions françaises et européennes, ainsi que ceux de toutes les coupes continentales.

On y découvre aussi les règles, les mots techniques, les plus grands joueurs français et étrangers, les entraîneurs de légende, les clubs mythiques d'Europe et d'Amérique latine, ainsi que tous les clubs professionnels français, en plus de nombreux dossiers sur le football contemporain : la valeur réelle du Championnat de France, le rôle des arbitres, la culture supporter, le football féminin...

L'ouvrage indispensable pour tous les footeux !

Bernard DELCORD

Larousse du Foot, Paris, Éditions Larousse, mai 2016, 541 pp. en quadrichromie au format 19,5 x 26,7 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 29,90 € (prix France)

[1] Le Championnat d'Europe UEFA de football masculin 2016, communément abrégé en Euro 2016, est la quinzième édition du Championnat d'Europe de football, compétition organisée par l'Union des associations européennes de football et rassemblant les meilleures équipes masculines européennes. Il se déroulera en France du 10 juin au 10 juillet 2016. Les matchs d'ouverture et de clôture du championnat se joueront au Stade de France (Saint-Denis). Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Championnat_d'Europe_de_football_2016

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Sports | Commentaires (0) |  Facebook | |

29 05 16

Les 838 tables de Bruxelles…

Guide Delta Bruxelles 2016.jpgL’édition 2016-2017 (c’est la 39e) du Guide Delta des hôtels et des restaurants de Bruxelles qui vient de paraître recense par ordre alphabétique et pour un prix inchangé les 838 restaurants ainsi que les 142 hôtels et salles de séminaire de la capitale de l’Europe et de ses environs proches (ceux de la zone téléphonique 02) tout en permettant, par un système très pratique de onze index placés en fin d’ouvrage, de sélectionner aussi les restaurants par commune d’implantation, par gammes de prix, par types de cuisine, proposant un chef à domicile, en fonction de leur ouverture (non-stop, tard le soir ou le dimanche), disposant de salons particuliers, proposant un service banquets, un brunch ou des tables de plein air.

Pour chaque établissement, l’ouvrage fournit une quantité considérable d’informations objectives (coordonnées diverses, nom du propriétaire, date de fondation, type de cuisine, gamme de prix, exemples de propositions à la carte, origine des vins, nombre de couverts, types de cartes de crédit acceptées, facilités pour les personnes handicapées, jeux pour les enfants à l'intérieur ou à l'extérieur de l'établissement, présence d'un bar, d’un fumoir, d’une terrasse, d'une piscine en plein air ou couverte, d'un garage, d’un parking ou d’un service voiturier…) complétées, quand l’entreprise les mérite, d’appréciations sous forme de logos (nombre de toques, beau cadre, belle cave, bon rapport qualité-prix, coup de cœur Delta…) et de commentaires rédigés par les chroniqueurs de la maison – parmi lesquels figure votre serviteur.

Comme le veut la tradition, le guide mentionne les lauréats annuels de la profession [1].

De plus, avec une moyenne de 10 000 visiteurs uniques par jour et une base de données de 5 500 hôtels et restaurants, le prolongement du guide sur Internet (www.deltaweb.be) constitue une référence incontournable pour trouver un restaurant ou un hôtel en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg.

Enfin, et l’initiative doit être vivement soulignée, l’ouvrage renferme un « Passeport Delta » valable jusqu’au 30 juin 2017 faisant bénéficier son utilisateur d’une remise de 30% (hors boissons et pour un montant maximum de 50 euros de réduction TVAC) dans 45 établissements gourmands, scrupuleusement sélectionnés, classés par quartier et par catégorie (table gastronomique, bon rapport qualité-prix, coup de cœur et beau cadre), ce qui représente pour son détenteur une économie potentielle de… 2 250 euros !

Une seule utilisation de ce Passeport rembourse donc le prix d’achat du Guide…

Bon appétit !

Bernard DELCORD

Guide Delta des hôtels et des restaurants de Bruxelles 2016-2017, Bruxelles, Les Guides Delta, mai 2016, 336 pp. en quadric

[1] Delta d’Or : non remis ; Delta d’Argent : Kolyan à Saint-Gilles ; Delta de Bronze : Il Ramo Verdee à Etterbeek. Lauréats par type de cuisine : Dolma (cuisine végétarienne et végétalienne) ; L’Eau à la Babouche (cuisine marocaine) ; Les Brigittines ‘Aux Marches de la Chapelle’ (cuisine belge de terroir) ; Philéma  (cuisine grecque et méditerranéenne) ; Pholaumi (cuisine vietnamienne) ; Senza (cuisine italienne) ; ‘t Potverdoemmeke (cuisine bruxelloise) ; Tom Yam by Walkin’Thai (cuisine thaïlandaise) ; Tsuki (cuisine japonaise).

À ces noms, il convient d'adjoindre les lauréats au titre du Guide Delta 2016 des hôtels et des restaurants de Belgique et du Grand-duché de Luxembourg, à savoir : Deltas d’Or : Olivier 4 à Dave, Nuance à Duffel et Clairefontaine à Luxembourg ; Deltas d’Argent : L’Atelier du Goût à Liège, Alain Bianchin à Overijse et le De Peffer Kär à Huncherange ; Deltas de Bronze : Divinio Gusto à Nivelles, Cuines, 33 à Knokke et Guillou Campagne à Schouweiler.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Gastronomie | Commentaires (0) |  Facebook | |

29 05 16

L’édition du bicentenaire de Pierre Larousse !

Le Petit Larousse illustré 2017 (cover 2).gifCélébrant le bicentenaire de la naissance de son créateur (1817-1875) qui a incarné l’esprit des Lumières et rendu la langue française et le savoir accessibles au plus grand nombre, Le Petit Larousse illustré 2017 constitue le plus complet des dictionnaires de la langue française, avec des définitions claires et précises, accompagnées d'exemples, compilant plus de 63 000 mots, 125 000 sens et pas moins de 20 000 locutions et expressions (dont 2 000 régionalismes et mots de la francophonie), tout en fournissant les étymologies, des synonymes et des analogies.

Les niveaux de langue sont par ailleurs précisés pour un emploi correct des mots. En outre, et dans l’esprit de Pierre Larousse, toutes les difficultés et les particularités grammaticales sont expliquées pour aider à maîtriser l'orthographe et la syntaxe.

Toutefois, il s’agit avant tout d’un dictionnaire encyclopédique réunissant des milliers de notices sur tous les domaines de la connaissance (sciences, économie, philosophie…), parmi lesquelles 28 000 noms propres (personnalités, œuvres, lieux, pays, événements historiques…) et 4ؘ 500 compléments, doublé d’une formidable banque d'images avec 5 500 photos, cartes, dessins, schémas, et plus de 150 planches illustrées.

Orné cette fois de lettrines oniriques célébrant l’esprit des Lumières et faisant la part belle au voyage et au savoir tout en invitant à la rêverie, l’ouvrage se complète d’un répertoire de citations et de proverbes, d’un atlas, de la reproduction des drapeaux du monde et d’une chronologie universelle.

Mais aussi d’une carte d’activation donnant jusqu’au 1er janvier 2019 un accès gratuit à la version en ligne avec des mises à jour régulières.

Grâce à elle, on accède sur le Net à un dictionnaire de français de 80 000 mots (135 000 définitions, 34 000 expressions) et 9 600 tableaux de conjugaison, à la sonorisation de tous les mots difficiles, à plus de 250 vidéos de L'INA sur les évènements qui ont marqué le XXe siècle, à des dossiers encyclopédiques sur les grandes notions de la culture et du savoir, à de nombreuses photographies et à des animations ludiques ainsi qu’à un hypertexte total pour passer d’un mot à un autre en un clic.

Fabuleux, non ?

Bernard DELCORD

Le Petit Larousse illustré 2017, Paris, Éditions Larousse, mai 2016, 2 048 pp. en quadrichromie au format 16 x 23,5 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 33,55 €

Nouvelles entrées

Pour les amateurs de nouveautés, voici une liste de quelques-uns des 150 noms communs et de la cinquantaine de noms propres qui font leur entrée dans l’édition 2017 :

Noms communs et adjectifs :

Nouveaux mots :

Acérole, ambiancer, arty, autocentré, ciabatta, cosplay, émoticône, europhobe, exemplatif, fourou, foutah, futsal, mahi-mahi, mannele, Mook, mycotoxine, nanomédecine, noisettine, open source, panthéonisable, réfectionner rétrofuturisme, sarcopénie, socca, supersymétrie, troll, vigiler, wrap, yoyette, yuzu, zipper…

Nouvelles définitions :

Logiciel (figuré, souvent péjoratif. Manière de raisonner propre à qqn, un groupe, généralement considérée comme figée, rigide)

Patate (avoir la) (être en forme, avoir de l’énergie)

Sniper (personne qui critique violemment, avec véhémence ; éreinteur)

Spin-off (série télévisée, bande dessinée ou film créés à partir d’une œuvre à succès)

Toquer (chauffer intensément, en parlant du soleil).

Noms propres :

Nouveaux entrants :

AI WEIWEI, artiste chinois

SVETLANA ALEKSIEVITCH, écrivaine et journaliste biélorusse d’expression russe

ÉLISABETH BADINTER, philosophe française

VICTOR-LÉVY BEAULIEU, écrivain canadien de langue française

PAUL BERG, biologiste américain

WILLIAM CLIFF, poète belge de langue française

ANGELA DAVIS, philosophe américaine

BRIAN DE PALMA, cinéaste américain

DERIB, dessinateur et scénariste suisse de bandes dessinées

PHILIPPE DESCOLA, anthropologue français

ALEXANDRE DESPLAT, compositeur français (musique de films)

XAVIER DOLAN, cinéaste canadien

SHELLY-ANN FRASER-PRYCE, athlète jamaïquaine

JOA˜O GILBERTO, guitariste, chanteur et compositeur brésilien (bossa-nova)

HUBERT DE GIVENCHY, couturier français

ROBERT GUÉDIGUIAN, cinéaste français

MICHEL GUÉRARD, cuisinier français

LEWIS HAMILTON, coureur automobile britannique

CHARLES JULIET, écrivain français

SANDRINE KIBERLAIN, actrice française

ARTHUR LAFFER, économiste américain

SUZANNE LEBEAU, dramaturge canadienne de langue française

GÉRARD LESNE, haute-contre français (classique)

VINCENT LINDON, acteur français

JÉRÔME MESNAGER, peintre français

BENJAMIN MILLEPIED, danseur et chorégraphe français

MONTY PYTHON (LES), troupe d’artistes américano-britanniques

DENIS MUKWEGE, gynécologue congolais et militant des droits de l’homme

BENOÎT PEETERS, écrivain français et scénariste de bandes dessinées

GIUSEPPE PENONE, sculpteur italien

PASCAL PICQ, paléoanthropologue français

THOMAS PIKETTY, économiste français

PETER PIOT, médecin et microbiologiste belge

JOËL POMMERAT, dramaturge et metteur en scène français

JACQUES RANCIÈRE, philosophe français

CRISTIANO RONALDO, footballeur portugais

SANAA (SEJIMA [KAZUYO] AND NISHIZAWA [RYUE] AND ASSOCIATES), agence dʼarchitecture japonaise

PHAROAH SANDERS, saxophoniste américain de jazz

MAGGIE SMITH, actrice britannique

SPLENDID (LE), troupe de théâtre française

BILL WATTERSON, dessinateur et scénariste américain de bandes dessinées

MICHEL WIEVIORKA, sociologue français

FREDERICK WISEMAN, cinéaste américain (documentaires)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Dictionnaires | Commentaires (0) |  Facebook | |