08 08 14

La pharmacie du Bon Dieu...

Les bienfaits des plantes médicinales.jpgDans Les bienfaits des plantes médicinales, la phytothérapeute britannique Jade Britton présente les 50 plantes médicinales aux vertus thérapeutiques les plus recherchées comme l'achillée, l'aloès, l'ail, l'armoise, l'aubépine, la bardane, la camomille, le chèvrefeuille, le gingembre, le ginseng, la guimauve, la lavande, la mélisse, la menthe poivrée, le millepertuis, l'ortie, la passiflore, le pissenlit, la réglisse, le romarin, la reine-des-prés, la sauge, le souci, le thym, le tilleul ou la valériane.

Grâce à cet ouvrage, vous saurez où et comment vous les procurer (cueillette, achat, culture, conservation…), vous aurez les recettes pour les préparer vous-mêmes (infusion, bain, gargarisme, crème, sirop…), vous apprendrez comment soigner les troubles courants et les maladies (conjonctivite, otite, nausée…) avec les bonnes plantes grâce à des schémas récapitulatifs ciblés.

Pour chaque végétal sont expliqués son action sur l’organisme, la posologie selon la préparation choisie, les cas où l’utiliser et les contre-indications.

Last but not least, l'auteure fournit aussi des recettes efficaces et faciles à réaliser avec les ingrédients du placard (citron, clou de girofle, oignon...) ainsi que la liste des plantes indispensables dans la trousse de secours, entre autres.

Avec elle, impossible de se planter !

Bernard DELCORD

Les bienfaits des plantes médicinales par Jade Britton, traduit de l'anglais par Marie-Noëlle Pichard, Paris, Éditions Larousse, collection « Bien-être », mars 2014, 224 pp. en quadrichromie au format 15,5 x 20 cm sous couverture Intégra en couleurs, 14,90 € (prix France)

Voici quelques conseils utiles en cas de troubles gastriques :

Estomac

La fonction principale de l'estomac est de digérer les aliments à l'aide d'enzymes spécifiques et d'acide chlorhydrique. Ces sucs gastriques dissolvent la nourriture et la stérilisent afin d'éviter la prolifération de bactéries nocives.

MAUVAISE DIGESTION

Les symptômes de difficultés digestives vont de la simple gêne aux brûlures d'estomac, crampes ou flatulences. Le stress, l'excitation, des repas irréguliers ou trop abondants sont souvent en cause, tout comme les allergies alimentaires. Évitez les nourritures riches, grasses ou épicées, ainsi que le café, le thé, la cigarette et l'alcool. Un changement de régime et d'hygiène de vie s'impose parfois pour apporter une amélioration durable.

Plantes curatives :

Dès les premiers signes de gêne, prenez de l'orme rouge, en poudre ou comprimés, pour calmer l'inflammation de la paroi stomacale. Buvez des tisanes de reine-des-prés, de guimauve et de réglisse qui réduisent l'acidité et apaisent les brûlures. Après les repas, des infusions de camomille, de romarin, de menthe poivrée et de fenouil facilitent la digestion. Si le stress et la tension sont en cause, les tisanes de camomille, de mélisse et de verveine vous relaxeront.

GASTRITE

La gastrite est une irritation de la paroi stomacale souvent causée par une infection ou une réaction à un aliment. Un empoisonnement alimentaire, un virus ou une bactérie peuvent déclencher une crise aiguë dont les symptômes vont ensuite persister. Un régime et des plantes appropriées viennent à bout de ce type d'ennui. Évitez café, thé et alcool, ainsi que les nourritures lourdes, épicées ou grasses. En cas d'inflammation aiguë, bannissez les aliments riches en fibres ou acides, tels le son, les noix, les noisettes, les amandes ou les graines, les tomates, le vinaigre ou les cornichons. Renoncez au tabac, qui augmente aussi la production d'acide dans l'estomac.

Plantes curatives :

Pour soigner la paroi stomacale et calmer l'irritation, prenez une décoction faite d'un cocktail de plantes. Mélangez une part de racine de guimauve, autant de reines-des-prés et une demi-part d'hydraste du Canada. L'hydraste cicatrise la muqueuse de l'estomac ,mais comme elle stimule également l'utérus, elle est à éviter en cas de grossesse. Si le stress et la tension aggravent la gastrite, ajoutez de la valériane à la décoction. Buvez cette tisane après chaque repas, jusqu'à ce que les troubles disparaissent.

ULCÈRE GASTRIQUE

Il y a ulcère quand, à la suite d'une érosion de la muqueuse, les sucs gastriques acides entrent en contact avec la paroi de l'estomac. Le traitement est le même que pour la gastrite :une décoction de racine de guimauve, de reine-des-prés et d'hydraste du Canada. La racine de guimauve apaise l'irritation et soigne la muqueuse ; la reine-des-prés soulage l'estomac et ralentit la production d'acide ; l'hydraste du Canada cicatrise la muqueuse, mais doit être évitée pendant la grossesse. Le soir, prenez de la poudre ou des comprimés d'orme rouge pour protéger l'estomac de l'acidité.

Causes alimentaires :

Alimentation et hygiène de vie étant souvent en cause clans l'apparition d'ulcères, des changements sont à envisager pour s'en débarrasser. Tant que la douleur est aiguë, privilégiez des aliments pauvres en fibres et protéines. Prenez des repas légers, mais fréquents, composés d'aliments bien cuits et digestes. Évitez alcool, thé, café et tabac, ainsi que les nourritures épicées et grasses. Quand l'ulcère est en voie de guérison, adoptez un régime équilibré et réintroduisez fibres et protéines. Il est préférable de consulter un médecin pour cette pathologie.

Remèdes chinois :

On recommande la formule Bu Zhong Yi Qi Wan pour renforcer l'appareil digestif. À éviter dans les cas aigus, mais conseillée pour les troubles chroniques, ballonnements, douleurs abdominales, flatulences et selles irrégulières. Ce remède contient des plantes qui fortifient la digestion, tels l'astragale (huang qi), la réglisse (gan cao) et la racine de gingembre (sheng jiang). Et d'autres plantes qui déplacent le qi de l'appareil digestif afin de soulager la sensation de lourdeur et les ballonnements.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Bien-être | Commentaires (1) |  Facebook | |

08 08 14

Home, marvellous home...

Farrow & Ball Décoration en couleurs.jpgFarrow & Ball® est une marque anglaise mondialement connue qui fabrique ses peintures et papiers peints de manière traditionnelle depuis 1946. Réalisés avec des pigments naturels, les tons qu'elle propose sont d'une profondeur inégalée à ce jour et les plus belles demeures du  monde en sont ornées.

C'est ce que montre avec beaucoup d'élégance le fort beau livre de Ros Byam Shaw intitulé Farrow & Ball Décoration en couleurs paru chez Flammarion, qui rassemble, dans des ambiances très différentes, des intérieurs classiques, urbains, de  style industriel ou encore campagnards, dans une large gamme inspirée qui permettra à chacun de trouver son style, tout en couleurs et raffinement.

Et de se créer un nid paradisiaque !

Bernard DELCORD

Farrow & Ball Décoration en couleurs par Ros Byam Shaw, photographies de Jan Baldwin, traduit de l'anglais par Christine Mignot, Paris, Éditions Flammarion, mars 2014, 192 pp. en quadrichromie au format 25,6 x 30 cm sous couverture Intégra en couleurs, 29,90 € (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Bien-être | Commentaires (0) |  Facebook | |

29 08 13

Vivez mieux, vivez vieux !

Yoga pour tous.jpgAuteur du best seller Yoga for everyone écrit dans les années 1960, Desmond Dunne a vulgarisé de manière simple et accessible aux Occidentaux les vertus du yoga, le hatha-yoga essentiellement, pour le maintien de la santé et pour l'hygiène de vie de chacun.

Le yoga est l'une des six écoles orthodoxes de la philosophie indienne āstika. Le texte de référence est les Yoga Sūtra de Patañjali, rédigés à une date inconnue située entre le IIe siècle av. J.-C. et le Vsiècle.

Il est devenu, particulièrement en Occident, une discipline visant, par la méditation, l'ascèse morale et les exercices corporels, à réaliser l'unification de l'être humain dans ses aspects physique, psychique et spirituel. Le terme yoga est communément utilisé aujourd'hui pour désigner le hatha-yoga, même si cette discipline n'en est qu'une branche.

Desmond Dunne assure que tout le monde peut faire du yoga, de même que nous pouvons tous trouver la santé, le calme, le dynamisme et la joie de vivre. En un mot, le bonheur.

Dans Yoga pour tous paru chez Soliflor à Bruxelles et illustré avec humour par Valentine De Cort, il propose de pratiquer durant 1/4 d'heure chaque jour quelques exercices parfaitement réalisables, en vue de  trouver l'équilibre nécessaire pour vivre mieux, plus longtemps et sans se fatiguer.

Un beau programme, assurément !

Bernard DELCORD

Yoga pour tous par Desmond Dunne, illustrations de Valentine De Cort, Bruxelles, Éditions Soliflor, novembre 2012, 167 pp. en quadrichromie au format 15 x 15 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 15 €

Pour vous, nous avons repris dans cet ouvrage gymnique l'exercice de relaxation suivant :

POSTURE PARFAITE

(SIDDHASANA)

 Asseyez-vous le corps droit, les jambes allongées devant vous.

Prenez votre pied gauche avec votre main droite et pliez votre jambe de façon à placer votre talon gauche contre le périnée (la plante du pied gauche doit toucher la partie supérieure interne de la cuisse droite).

Prenez soin de ne pas vous asseoir sur votre talon.

Aucune pression ne doit être exercée sur le périnée et, quand la position est bonne, le talon doit juste sentir les deux os de celui-ci.

Pliez la jambe droite au genou, de manière à placer le talon droit contre les os du pubis, les doigts de pied dans la crevasse formée par le mollet et la cuisse gauches.

Maintenant, placez votre main gauche – la paume en dessus – sur votre talon droit, et placez votre main droite – également la paume en dessus – sur la main gauche.

Tenez la tête droite, enfoncez bien votre menton dans votre cou, fermez les yeux et commencez à vous concentrer en fixant mentalement un point situé entre vos deux yeux.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Bien-être | Commentaires (0) |  Facebook | |

29 03 12

Un témoignage vital

une_vie_sans_gluten_01.jpg" Malgré le chemin parcouru, je redoute toujours d'être invitée à dîner chez des amis. Si la bêtise de certains invités me surprend, c'est la méchanceté gratuite qui m'ébahit le plus. Peut-être qu'elle laisse entrevoir certains aspects de la nature humaine que je préférerais ne pas voir."

Radioscopie de la maladie coeliaque, caractérisée par une intolérance vitale au gluten, le témoignage de Delphine de Turckheim offre aux malades qui en sont porteurs - 1 personne sur 250 serait atteinte de la maladie sans le savoir nécessairement - mais aussi à leur entourage, les pistes  utiles à sa compréhension.

Si Delphine de Turckheim doit à une famille aimante et attentive, ainsi qu'à un pédiatre perspicace et obstiné de pouvoir mener aujourd'hui une vie normale et heureuse, elle n'oublie pas le parcours du combattant qui l'attendait au berceau. Séjours à l'hôpital, incompréhension de médecins, jugements expéditifs sur une sélectivité alimentaire qualifiée de caprice, développement d'une dermatite sans doute liée à une réalité "dure à avaler"  ont jalonné une jeunesse dont elle partage l'expérience avec simplicité et générosité. Recettes, conseils pratiques, liste des aliments à éviter..concluent un ouvrage, en tout point intéressant, fondamentalement optimiste.

Mannequin, animatrice - TV, Delphine de Turckheim est aussi marraine de l'AFDIAG - Association française des intolérants au gluten.

AE

Une vie sans gluten, Delphine de Turckheim, témoignage, Ed. Tchou, coll." Le corps à vivre", mars 2012, 140 pp

 

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Bien-être, Biographies | Commentaires (0) |  Facebook | |

30 01 12

« Bonum vinum laetificat cor hominis »

Soignez-vous par le vin.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la newsletter de janvier 2012 des guides gastronomiques belges DELTA avant d'être mise en ligne sur leur site (www.deltaweb.be) :

Best-seller paru en 1974, traduit dans de nombreuses langues et maintes fois réédité avant de devenir introuvable depuis 15 ans (le politiquement correct étant passé par là), le fameux compendium intitulé Soignez-vous par le vin du docteur E. A. Maury vient de reparaître chez NiL éditions à Paris, pour le plus grand plaisir des épicuriens et sous les grimaces des pisse-vinaigres et autres buveurs d'eau.

Toubib – comme Rabelais le fut, ne l'oublions pas –, le docteur Maury, était diplômé de la Faculté de Médecine de Paris et il fut médecin résident au Royal Homeopathic Hospital de Londres où, à partir de 1931, il s'est consacré à l'homéopathie et à l'acupuncture. Il prônait le vin au double titre d'aliment et surtout de médication « adjuvante » aux divers traitements médicamenteux. Selon lui, à chaque organe déficient convient un cru précis.

Bien entendu, ressortir cet ouvrage par les temps qui courent exposait l'éditeur à de belles volées de bois vert. Aussi, pour s'en prémunir, a-t-il adopté le ridicule mais efficace (auprès des bobos...) principe de précaution en le présentant à la manière de Tartuffe :

« Un sommet d'humour involontaire qui en dit long sur notre rapport au vin.

Vous avez du cholestérol ? Buvez des vins de Loire ou des Côtes de Provence. Vous êtes pris des bronches ? Descendez vite à la cave chercher une bouteille de bordeaux rouge ou de bourgogne titrant à 10°. Vous avez des calculs biliaires ? Privilégiez le sancerre ou le pouilly. Vous êtes enceinte ? N'oubliez pas vos deux verres de bordeaux rouge à chaque repas. Vous avez une angine ? Un peu de médoc ou de beaujolais et ça ira mieux. Vous présentez des risques d'infarctus ? Carburez au champagne sec. Vous avez des problèmes de vue ? Il vous faut un vin rouge léger de Bordeaux ou de Bourgogne. Vous êtes neurasthénique ? Mais qu'est-ce que vous attendez pour déboucher une blanquette de Limoux ?

Ce ne sont pas des blagues. Ce sont les très sérieuses recommandations de l'éminent docteur Maury qui ont fait le succès de Soignez-vous par le vin. (...) Pour ne pas réserver cette lecture désopilante aux quelques initiés qui le chinaient aux Puces ou chez les bouquinistes, les Éditions NiL ont décidé de le republier, dans sa version d'origine, et donc avec son lot de "perles". Vous apprendrez ainsi que le vin n'est pas une "boisson alcoolique", que les discours anti-vin détournent l'attention des vrais dangers que sont la consommation excessive d'eau et de jus de fruits, et que si les Français buvaient plus de vin... l'alcoolisme... ne serait plus un problème !

Les best-sellers disent quelque chose de leur époque. Guide médical au moment de sa sortie, Soignez-vous par le vin est devenu un édifiant et stupéfiant témoignage sur les rapports passionnés que nous entretenons avec le "jus fermenté de la vigne" ».

Pourtant, l'essayer (avec modération tout de même), c'est l'adopter !

Bernard DELCORD

Soignez-vous par le vin par le docteur E. A. Maury, Paris, NiL éditions, novembre 2011, 156 pp. en noir et blanc au format 13,5 x 21 cm sous couverture brochée en quadrichromie, 15 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié dans ce petit ouvrage les précieux conseils suivants :

LES MALADIES
(lettre A)

AÉROPHAGIE
La déglutition exagérée d’air qui se traduit, dans une grande majorité de cas, par un gonflement pénible de l’estomac survenant au cours des repas ou peu après, se manifeste le plus souvent chez les sujets nerveux, inquiets, insatisfaits de leur vie et que tourmente un problème d’origine affective ou professionnelle.

Cru conseillé :
Champagne sec ou brut.

Pourquoi ?
Du fait, d’abord, de l’influence euphorisante de ce vin sur le tonus psychique, sans avoir les inconvénients des « tranquillisants » classiques. Du fait, également, sur le plan physique, de l’action mécanique produite par le gaz naturel sur la paroi gastrique, ce qui favorise la remise en route de la contraction physiologique de l’estomac ; ainsi, l’excès d’air avalé est évacué par la bouche.
Il convient de noter, à ce propos, que la gazéification du gaz carbonique contenu dans le champagne, au cours des trois ou quatre années de maturation dans les caves, diffère totalement de la gazéification artificiellement obtenue pour certain mousseux et certaines eaux minérales, et qui est trop brutale et trop rapide ; de toute façon, ce type de produit est toujours contre-indiqué chez les sujet souffrants d’aérophagie.

Doses :
Deux flûtes au cours des repas.

ALLERGIE (Tendance à l’)
Les réactions allergiques, si communes de nos jours et liées le plus souvent aux intoxications médicamenteuses qui « sensibilisent » le sujet non seulement aux médicaments, mais encore maintenant aux produits naturels jadis et naguère inoffensifs, représentent l’expression de médications apportées à l’économie sous l’influence de substances étrangères à cette dernière et dites « allergènes » ; elles se traduisent par une exsudation de la muqueuse ou par un œdème du tissu cellulaire sous-cutané, donc par un excès de production séreuse ; ces réactions désagréables n’interdisent toutefois pas au sujet qui en souffre l’usage raisonnable d’un vin approprié.

Cru conseillé :
Médoc.

Pourquoi ?
Parce que ce cru est riche en potassium naturel ; or, ce métal alcalin à doses faibles agit sur les troubles du métabolisme de l’eau, donc sur les phénomènes de rétention hydrique qui s’observent dans les phénomènes allergiques.

Doses :
Un demi-verre à bordeaux au cours des repas.

AMAIGRISSEMENT
Toute perte de poids corporel peut reconnaître une série de causes qui vont de la perte normale d’appétit jusqu’aux troubles métaboliques plus profonds et plus sérieux.
Indépendamment de la thérapeutique appropriée et naturellement prescrite par le médecin traitant après qu’il a établi son diagnostic causal, on ne peut que conseiller au sujet atteint d’amaigrissement un cru convenant à son cas particulier.

Crus conseillés :
Vins de la côte de Beaune.

Pourquoi ?
Parce que ces vins sont riches en fer ainsi qu’en extraits minéraux, dont le calcium, réparateur de la cellule osseuse.

Doses :
Deux verres à Bourgogne de ce vin au cours des repas.

AMAIGRISSANT (Régime)
Tout excès de poids demande la prescription d’un régime alimentaire correctement dosé et pauvre en glucides et en corps gras.
Le vin qui est susceptible d’accompagner ce type de diète répondra donc aux mêmes impératifs ; d’autre part, son absorption, au cours des repas souvent ascétiques, permettra de pallier la sévérité du régime imposé pour combattre cet excès pondéral.

Crus conseillés :
Vins de la Côte-d’Or.

Pourquoi ?
Parce que ces vins, peu colorés, favorisent, de par leur composition même, le métabolisme des graisses, tout en gardant leurs qualités nutritives.

Doses :
Deux verres à Bourgogne au cours des repas.

ANÉMIE
La diminution pathologique du nombre des globules rouges dans le sang se manifeste par toute une série de troubles, dont, entre autres, une fatigue constante, des vertiges, un manque de tonus général, parfois même des hémorragies.
Il convient donc, indépendamment toujours d’un traitement approprié à ce type de maladies, de donner au sujet un apport supplémentaire de fer dans son alimentation.

Crus conseillés :
Vins de Graves

Pourquoi ?
Du fait de leur teneur en fer, car la vigne productrice de ce type de vin est cultivée sur du sable pur contenant des particules de fer sous forme soluble dont le taux peut parfois atteindre 10 mg par litre.

Doses :
Deux verres à Bordeaux au cours des repas.

ANGOISSE (Névrose d’)
Certaines manifestations psychiques, telles que l’angoisse à base de peurs irraisonnées, peuvent être, dans bien des cas, en carence de sels organiques normalement présents dans l’économie ; dans la majorité des cas, ces carences portent surtout sur le phosphore, aliment de base du système nerveux.
Un vin bien choisi sera donc d’un réel secours pour le sujet victime de ce type d’affection.

Cru conseillé :
Médoc

Pourquoi ?
Du fait de sa richesse en phosphore dont les concentrations peuvent atteindre 0,03 à 0,05 g dont le quart se trouve sous forme organique ; cet élément représente un médicament de choix pour la cellule nerveuse.

Doses :
Deux verres à Bordeaux au cours des repas.

ANGINES
Les affections inflammatoires du pharynx et des amygdales s’accompagnent habituellement d’une certaine gêne à la déglutition ainsi que de température qui peut être plus ou moins élevée ; ces malades peuvent facilement bénéficier de l’adjonction de vins au traitement médicamenteux, d’autant que le jus de la treille apporte au malade ses propriétés bactéricides.

Crus conseillés :
Vins rouge de Bordeaux de la région du Médoc.
Vins rouges de la région du Beaujolais.

Pourquoi ?
Parce que le contenu de ces vins en tanin leur confère des propriétés décongestionnantes et également parce que, comme tous les jus de vigne fermentés, ils sont bactéricides, antiseptiques, toniques et diaphorétiques.

Doses :
Faire chauffer 500 g du vin choisi, selon le goût personnel du malade et titrant 10° ; Y ajouter 10 g de cannelle, du sucre et de l’écorce de citron ; en boire deux demi-bols, trois fois par jour.

Écrit par Brice dans Bien-être | Commentaires (0) |  Facebook | |